Verstappen voit Albon s'épanouir sans pression chez Williams

Max Verstappen s'attend à ce qu'Alexander Albon s'épanouisse chez Williams, où il aura moins de pression que chez Red Bull.

Verstappen voit Albon s'épanouir sans pression chez Williams

La saison prochaine, Alexander Albon fera son retour sur la grille de départ en Formule 1, cette fois en dehors de la famille Red Bull : l'Anglo-Thaïlandais profite de la promotion de son compatriote George Russell chez Mercedes pour s'emparer de son baquet chez Williams, ce malgré la réticence de Toto Wolff (directeur de Mercedes AMG F1) compte tenu du fait qu'Albon est affilié à Red Bull quand les Williams sont propulsées par les unités de puissance Mercedes.

Lire aussi :

Dans les faits, Albon est libéré de son contrat Red Bull, mais la marque au taureau conserve des options sur lui pour l'avenir. Surtout, le nouveau pilote Williams va devoir faire ses preuves après avoir connu de grandes difficultés face à Max Verstappen à Milton Keynes, régulièrement relégué à une demi-seconde de son coéquipier en qualifications comme en course la saison dernière, ce qui a mené à son remplacement par Sergio Pérez et à sa rétrogradation au poste de réserviste.

Albon a malgré tout impressionné Verstappen, et quand ce dernier a été interrogé sur l'arrivée de Russell chez Mercedes, il a spontanément eu un mot pour son ancien partenaire : "Je suis aussi très content de voir Alex revenir en Formule 1. Il a été mon coéquipier, c'est quelqu'un de super, il travaille dur et il mérite vraiment une place en Formule 1. Il a beaucoup de talent, je suis donc convaincu qu'il va revenir fort et montrer de bons résultats."

Alex Albon, Red Bull Racing, et Max Verstappen, Red Bull Racing, sur la grille

Verstappen s'attend justement à ce qu'Albon s'épanouisse dans l'environnement de Grove, où il devrait avoir moins de pression que chez Red Bull. Lorsqu'il lui a été demandé si le nouveau pilote Williams avait encore plus envie de faire ses preuves après une saison sur la touche et si ces circonstances différentes de Red Bull l'aideraient à montrer son meilleur niveau, le Néerlandais a répondu : "C'est difficile [à dire], pour ma part. Je ne sais pas comment il voit les choses."

"Il sait qu'il a la vitesse. Je pense que nous le savons tous, il l'a montré dès le karting. Mais il sera probablement bien de revenir dans un environnement avec moins de pression. Je suis sûr qu'il va être performant. Bien sûr, il faut s'habituer à la voiture, c'est le cas pour nous tous avec la nouvelle réglementation. Mais il sera performant."

Verstappen a également tenu à saluer la contribution d'Albon sur le simulateur à Milton Keynes, permettant de trouver les réglages optimaux lors de chaque week-end de Grand Prix : "Nous discutons évidemment beaucoup de la voiture, et quand Alex est sur le simulateur, de ses conclusions. Quand nous avons des questions après le vendredi, et qu'Alex est sur le simulateur, il connaît la voiture. Bien sûr, celle-ci a un peu changé par rapport à l'an dernier et à l'année d'avant, mais le pilotage est globalement le même. Il comprend donc beaucoup de choses qui se passent au niveau du développement. Il a été très utile pour nous sur le simulateur."

partages
commentaires
Alonso : Alpine est la "meilleure équipe" du milieu de grille
Article précédent

Alonso : Alpine est la "meilleure équipe" du milieu de grille

Article suivant

Berger : Un titre de Verstappen ferait du bien à la F1

Berger : Un titre de Verstappen ferait du bien à la F1
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021