Réactions
Formule 1 GP des Pays-Bas

Verstappen : Il a fallu attaquer et prendre les bonnes décisions

La victoire au Grand Prix des Pays-Bas n'est pas tombée tout cuit dans le bec de Max Verstappen. Auteur de la pole position, le pilote Red Bull a dû se retrousser les manches pour devancer les Mercedes.

Le vainqueur Max Verstappen, Red Bull Racing RB18, dans le tour de décélération sous la fumée orange

Déjà vainqueur de l'épreuve néerlandaise l'an passé, Max Verstappen a de nouveau franchi la ligne d'arrivée du circuit de Zandvoort en première position. Poleman, le pilote Red Bull a néanmoins eu fort à faire pour conserver sa place compte tenu du rythme imposé par Lewis Hamilton et George Russell et des faits de course.

Les abandons de Valtteri Bottas et Yuki Tsunoda ont provoqué les déploiements du Virtual Safety Car et de la voiture de sécurité, perturbant ainsi la stratégie établie par le muret des stands autrichien. "Je dirais que c'était une autre course facile mais nous avons dû attaquer pendant toute la course et prendre les bonnes décisions avec la voiture de sécurité [et] la voiture de sécurité virtuelle", a expliqué Verstappen. "C'est toujours un peu un point d'interrogation mais ça a très bien marché. Une fois que nous sommes revenus aux pneus tendres, nous avions à nouveau un bon rythme."

La neutralisation provoquée par l'arrêt en piste de Tsunoda a invité Red Bull à passer des pneus durs aux tendres, donnant ainsi le commandement aux Flèches d'Argent avant que l'arrêt de Russell n'offre la deuxième place à Verstappen. Ce dernier, blotti dans le diffuseur de Hamilton à la relance de la course, a pu le dépasser sans trop d'effort grâce à l'avantage que possède la RB18 en matière de vitesse de pointe.

"Avant la voiture de sécurité, je pensais que les pneus durs pouvaient tenir jusqu'à la fin, même si nous étions un peu plus lents. Mais ensuite, la voiture de sécurité est sortie et j'ai dit [à la radio] que je ne pensais pas que nous allions [tenir le rythme] si nous ne nous arrêtions pas. Donc nous avons chaussé les pneus tendres mais j'ai chuté à la troisième place", a poursuivi le leader du championnat.

"Puis George s'est arrêté aussi, donc j'ai eu une grosse opportunité au restart. Nous avions un peu plus de vitesse, ce qui nous a aidé à attaquer dans le premier virage. Nous avons vraiment bien jugé la sortie du dernier virage, dans le banking, vous pouviez voir que l'aspiration était assez puissante. Et à partir de là, l'équilibre de la voiture était à nouveau très bon."

"C'est toujours spécial de gagner son Grand Prix national. C'était déjà le cas l'année dernière. Cette année, je dois dire que j'ai dû travailler davantage [pour gagner]. Le week-end a été incroyable et je suis vraiment heureux que nous ayons [gagné] le Grand Prix des Pays-Bas."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Leclerc, 3e : "Difficile de faire bien mieux"
Article suivant Wolff assume la stratégie pour Hamilton : "La meilleure chose à faire"

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France