Formule 1 GP de Miami

Vettel : Le caleçon sur la combinaison, une "moquerie"

Sebastian Vettel a expliqué que sa courte apparition avec un caleçon par-dessus sa combinaison dans le paddock du GP de Miami était une "moquerie".

Sebastian Vettel, Aston Martin, avec un caleçon par-dessus sa combinaison

À l'image de la question des bijoux, l'utilisation de sous-vêtements ignifugés a été l'un des points de discussion inattendus de ce début de saison 2022 de Formule 1 et du début de l'ère Niels Wittich-Eduardo Freitas à la tête de la direction de course. Suivant ainsi la lettre du Code Sportif International de la FIA, Wittich a rappelé aux pilotes qu'ils ne devaient pas porter de sous-vêtements normaux ou de bijoux au moment de piloter leur F1, pour des raisons de sécurité.

Ce sujet est revenu sur le tapis ce vendredi à Miami lors de l'habituelle réunion des managers d'équipes. Plusieurs pilotes ont exprimé leur frustration quant à ce serrage de vis, à l'image de Pierre Gasly ou encore de Lewis Hamilton, ce dernier s'étant notamment présenté en conférence de presse avec de nombreux colliers, bagues et montres. Dans ce contexte, Sebastian Vettel a déambulé dans le paddock en portant son caleçon par-dessus sa combinaison de course.

Lire aussi :

Interrogé par Motorsport.com sur cet épisode, pour savoir s'il constituait également une façon de protester sur cette question, le directeur du GPDA (l'Association des pilotes de Grands Prix) a répondu : "C'était juste une moquerie. Je n'en ai rien à faire, mais c'est juste amusant que l'on continue d'en parler."

Sur le plan sportif, le quadruple Champion du monde a connu une journée discrète qui s'est achevée par une 14e place en EL2, avec notamment un tête-à-queue en toute fin de séance. "C'est un circuit délicat. Je pense que nous pouvons encore peaufiner notre voiture. Il le faut ! Pour l'adapter un peu plus à la piste. Mais oui, dans l'ensemble je pense que c'est amusant, c'est très rapide."

"Il y a beaucoup de lignes droites. La plupart d'entre elles sont assez aveugles, ce qui rend les choses très délicates en matière de trafic, et je pense que la course sera difficile. Et puis d'un autre côté, il y a l'asphalte qui se décompose. Les plaques qu'ils ont posées à certains endroits fonctionnent bien. Comme tout le monde, évidemment, nous aimerions faire un peu plus de tours, surtout quand la piste est nouvelle."

Sebastian Vettel au volant de l'Aston Martin AMR22 à Miami

Sebastian Vettel au volant de l'Aston Martin AMR22 à Miami

Vettel a par ailleurs averti que les dépassements pourraient ne pas être aussi faciles que prévu, notamment en raison de la faible adhérence : "Si nous voulons faire la course, alors nous devons être capables de nous mettre côte à côte, et pour le moment, c'est comme s'il n'y avait qu'une seule trajectoire. Dans l'ensemble, c'est plutôt amusant".

Lire aussi :

Le #5 espère pouvoir se hisser en Q2 lors des qualifications, ce samedi. "Si je suis vraiment à l'aise dans la voiture, je pense qu'il y a beaucoup plus à extraire. Mais c'est probablement un commentaire que vous aurez de la plupart des pilotes après le premier jour ici. Ce sera donc crucial. Et puis je pense que nous pouvons nous améliorer un peu. Probablement quelque part autour de P10 à 15, c'est réaliste, mais j'espère que ce sera mieux que cela."

Avec Adam Cooper

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Hamilton : La chicane de Miami, comme un parking de supermarché
Article suivant Y a-t-il la moindre chance que Mercedes joue le titre en 2022 ?

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France