Formule 1
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Vettel : Ferrari a "échoué" dans son objectif du Paul Ricard

partages
commentaires
Vettel : Ferrari a "échoué" dans son objectif du Paul Ricard
Par :
24 juin 2019 à 06:45

Sebastian Vettel estime que Ferrari a "échoué" à atteindre l'objectif fixé pour le Grand Prix de France 2019 de F1, ses évolutions n'ayant selon lui pas permis de réduire drastiquement l'écart avec Mercedes.

Ferrari a apporté au Castellet plusieurs nouveautés dans le cadre d'un package spécifique, mais ces éléments ont suscité des réactions mitigées, en particulier du côté de Sebastian Vettel qui a déclaré que l'équipe était revenue en arrière "sur la plupart d'entre eux" avant les qualifications. La SF90 la plus rapide dans l'exercice du tour lancé a été celle de Charles Leclerc, six dixièmes plus lente que la pole de Lewis Hamilton.

Lire aussi :

En fin de course, le Monégasque est parvenu à mettre la pression sur le deuxième, Valtteri Bottas, alors que Vettel est lui passé de la septième à la cinquième place finale. Pour le quadruple Champion du monde, ce résultat est le meilleur possible compte tenu de sa position de départ. Il s'est dit "plutôt content" de cela, tout en ajoutant : "La grande nouvelle pour nous est que Mercedes est toujours devant, et qu'il faut trouver un moyen de revenir."

"Je pense que nous souhaitions pas mal réduire l'écart avec Mercedes, et que nous n'avons pas réussi. Donc, sur ce plan, il faut être honnête, nous avons échoué. Mais je pense néanmoins que nous avons essayé tout ce qui était possible, je pense que le podium de Charles est un petite satisfaction. Mais, ouais, comme je l'ai dit, le gros objectif était de venir ici et de réduire l'écart, mais nous avons malheureusement découvert que nos pièces ne fonctionnaient pas de la façon dont nous nous y attendions."

Voir aussi :

En fin de course, bénéficiant d'une avance conséquente sur le sixième, Vettel est passé par les stands pour monter des pneus tendres et aller à la chasse au point du meilleur tour. Et même s'il a atteint ce but, ce n'est qu'avec une avance de 0"024 sur un Hamilton qui a, lui, réalisé son temps dans le dernier tour, avec des pneus durs qui comptaient presque 30 tours d'usure.

"C'était vraiment serré. Je ne sais pas si j'avais un problème, je ne pouvais pas décharger totalement la batterie, sinon ça aurait dû être plus facile de faire le meilleur tour. Mais ça démontre aussi, je pense, le rythme qu'ils avaient sous le pied. S'ils le voulaient, ils pourraient juste aller bien plus vite. Ça signifie donc qu'il y a beaucoup de travail pour nous, ce que nous savons par rapport au rythme de qualifications, etc. Donc il faut nous assurer de nous rapprocher pour les mettre sous pression."

Article suivant
Photos - La course du Grand Prix de France 2019

Article précédent

Photos - La course du Grand Prix de France 2019

Article suivant

Norris et ses problèmes hydrauliques : "C'était de pire en pire"

Norris et ses problèmes hydrauliques : "C'était de pire en pire"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de France
Lieu Circuit Paul Ricard
Pilotes Sebastian Vettel Boutique
Équipes Scuderia Ferrari
Auteur Fabien Gaillard