Vettel qualifie sa réprimande de Suzuka de "blague"

Sebastian Vettel a reçu une réprimande pour son absence lors de l'hymne national au Grand Prix du Japon, et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il est en désaccord avec cette sanction.

Pendant que les mécaniciens Ferrari s'efforçaient de résoudre un problème de bougie sur la SF70H, celui-ci contraignant finalement Sebastian Vettel à l'abandon en début de course, l'Allemand s'est rendu aux toilettes et a manqué le début de l'hymne, d'où cette réprimande.

"Je n'ai pas compris", déplore Vettel. "Bien sûr, j'étais un peu en retard, mais j'étais présent pour la moitié de l'hymne. J'ai été surpris quand j'ai entendu que j'avais eu une réprimande pour ça. La règle est claire, mais bon... Peut-être que j'aurais dû écarter le gars qui faisait la queue devant moi au lieu d'attendre qu'il ait fini aux toilettes ! C'est un peu une blague, mais c'est comme ça."

C'est la deuxième réprimande de Vettel cette saison, puisqu'il en avait reçu une pour avoir franchi la ligne blanche à la sortie des stands à Monaco. Or, une troisième réprimande aura pour conséquence une pénalité de dix places sur la grille, à condition que deux des trois réprimandes concernent des faits survenus en piste. Un nouveau retard lors de l'hymne, par exemple, n'aurait donc pas pour conséquence une pénalité.

Propos recueillis par Christian Nimmervoll

 
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Sebastian Vettel
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités