Cinq victoires cruellement perdues au GP de Monaco

Le Grand Prix de Monaco est l'épreuve la plus célèbre de la saison de Formule 1, mais c'est aussi parfois la plus cruelle. Retour sur cinq éditions où un pilote a dominé dans les rues de Monte-Carlo sans être récompensé à l'arrivée.

Lire aussi :

1988 : Brazil Ayrton Senna

Ayrton Senna, McLaren MP4/4

Ayrton Senna est le recordman des victoires à Monaco, avec six succès en Principauté. Son palmarès sur le Rocher aurait pu et dû être plus impressionnant encore si une victoire ne lui avait pas échappé suite à un incident curieux lors d'un week-end qu'il avait tant dominé. 

Senna semblait intouchable lors du Grand Prix de Monaco 1988. Le samedi, il avait décroché la pole position avec une avance à peine croyable de 1"4 sur son coéquipier chez McLaren, Alain Prost, et de 2"6 sur la Ferrari de Gerhard Berger. Plus tard, décrivit ce tour comme une expérience spirituelle, au cours de laquelle il avait eu la sensation de ne plus piloter sa voiture lui-même ni en pleine conscience. 

Le dimanche, Senna était aussi sur une autre planète, aidé par le fait que Prost se retrouve coincé derrière Berger au départ. Lorsque le Français parvint enfin à doubler la Ferrari, l'écart avec Senna était déjà de 50 secondes. Ron Dennis, alors directeur de McLaren, demanda à Senna de ralentir la cadence pour assurer la victoire, ce qui donna l'impression de briser le rythme du Brésilien. 

Dans le 67e des 78 tours, Senna perdit sa concentration et sous-vira avant d'aller heurter la barrière dans le lent virage à droite du Portier, qui est peut-être le moins difficile du tracé. Abattu, Senna quitta sa monoplace et regagna directement son appartement monégasque sans retrouver son équipe avant le soir. 

1992 : United Kingdom Nigel Mansell

Nigel Mansell, Williams

Si 1988 avait vu la victoire échapper à Senna, il a hérité d'un succès plus chanceux à Monaco en 1992. Au volant d'une Williams FW14B dominatrice, Nigel Mansell et Riccardo Patrese avaient privé le pilote brésilien d'une place en première ligne. 

Senna dépassa Patrese au départ mais manquait de puissance pour stopper Mansell, comme lors des cinq Grands Prix précédents. Mansell semblait bien parti pour interrompre la série victorieuse de Senna à Monaco, jusqu'à ce qu'il soit contraint de rentrer au stand à sept tours de l'arrivée à cause d'une suspicion de crevaison. Il s'agissait en fait d'un écrou desserré. Mansell reprit la piste à sept secondes de Senna, qui avait peine à croire en sa bonne étoile. 

Chaussé de pneus neufs, Mansell réduisit immédiatement l'écart pour offrir trois derniers tours d'une grande intensité. Il aura fallu que Senna offre une résistance intelligente pour que le Britannique ne parvienne pas à reprendre le dessus. 

2000 : Germany Michael Schumacher

Michael Schumacher, Ferrari

Comme Senna, Michael Schumacher fait partie de ces pilotes qui ont connu de nombreux succès à Monaco. Néanmoins, malgré cinq victoires en huit ans sur le Rocher, l'Allemand n'a jamais réussi à s'y imposer plus de deux fois de suite. 

L'édition 2000 lui était promise mais elle lui échappa alors qu'il dominait la course après être parti en pole position et que la plupart de ses principaux rivaux avaient été éliminés par des accidents ou des problèmes de fiabilité. 

Schumacher disposait d'un arrêt au stand d'avance sur David Coulthard quand, au 55e tour, son échappement allait le trahir et entraîner un bris de suspension. De quoi offrir la victoire à Coulthard, avec 15 secondes d'avance sur l'autre Ferrari de Rubens Barrichello

2015 : United Kingdom Lewis Hamilton

Podium of the 2015 Monaco Grand Prix

L'édition 2015 du Grand Prix de Monaco a été totalement dominée par Lewis Hamilton. Ce dernier avait signé une pole position confortable devant son coéquipier chez Mercedes, Nico Rosberg, et la Ferrari de Sebastian Vettel

Hamilton était en tête avec 19 secondes d'avance lorsque la voiture de sécurité prit la piste suite à un accrochage entre Max Verstappen et Romain Grosjean. Mercedes opta alors pour faire rentrer Hamilton afin de lui chausser des pneus neufs. Malheureusement pour le Britannique, l'écurie avait mal calculé le temps imparti, le contraignant à repartir derrière Rosberg et Vettel. 

"J'ai perdu cette course, n'est-ce pas ?" lança un Hamilton abattu à la radio. C'était bel et bien le cas, puisque malgré ses pneus neufs, il n'y avait aucune chance de doubler dans les rues sinueuses de Monaco. Cela permit à Rosberg de décrocher sa troisième victoire consécutive en Principauté, une première depuis Ayrton Senna. 

2016 : Australia Daniel Ricciardo

Daniel Ricciardo and Lewis Hamilton on the podium

Le crève-cœur monégasque le plus récent demeure celui de Daniel Ricciardo lors de l'édition 2016. La veille, l'Australien avait signé sa première pole en Principauté au volant de sa Red Bull, faisant de lui le favori tout trouvé pour la course. 

Tout son travail fut réduit à néant lorsque lors d'un arrêt au stand, Red Bull Racing n'avait pas préparé les pneus. Ricciardo dut patienter une quarantaine de secondes dans les stands, perdant la tête de la course au profit de Lewis Hamilton. 

Ricciardo était écœuré par cette victoire perdue, d'autant que lors du Grand Prix précédent en Espagne, il avait hérité du leadership suite à l'accrochage des deux Mercedes mais avait fait les frais d'une erreur stratégique de son équipe. "Je me suis fait avoir deux week-ends d'affilée. Ça craint, ça fait mal", ne pouvait-il que réagir avec colère. 

partages
commentaires
Leclerc a tourné le film "Le grand rendez-vous"

Article précédent

Leclerc a tourné le film "Le grand rendez-vous"

Article suivant

Russell remporte le GP de Monaco virtuel

Russell remporte le GP de Monaco virtuel
Charger les commentaires
Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021