Actualités

Vowles : Aucune équipe F1 n'atteindra le poids minimum en 2026

Les écuries de Formule 1 auront du mal à respecter la limite de poids minimale de la réglementation 2026, estime James Vowles, directeur de l'écurie Williams.

Alex Albon, Williams FW46

La réglementation 2026 affectera à la fois la conception du groupe motopropulseur et du châssis, avec une répartition de la puissance entre le moteur à combustion interne et l'unité hybride (qui ne comprendra plus le MGU-H monté sur le turbocompresseur).

Avec le recours accru à l'hybridation, les groupes motopropulseurs seront plus lourds en 2026, mais le châssis perdre du poids en étant plus court et plus étroit que la spécification actuelle des voitures. Les aérodynamiciens vont également devoir expérimenter l'aérodynamique active afin d'améliorer le spectacle en piste.

Lire aussi :

Cela contribuera à une économie de poids de 30 kg (de 798 kg aujourd'hui à 768), et Vowles pense que les équipes auront du mal à atteindre le poids minimum  - comme beaucoup au début du cycle réglementaire de 2022.

"Je pense qu'en 2026, [Williams] sera dans une position saine [en ce qui concerne le poids de la voiture]", a expliqué Vowles lors d'une interview exclusive avec Motorsport.com, après avoir récemment admis que Williams perdait plus de 0,4 seconde par tour avec le surpoids actuel.

"Mais même dans ce cas, le règlement 2026 est très intéressant en ce moment car il récompense le poids d'une manière qu'aucun autre championnat ne fait, car le nombre est vraiment bas. Je ne crois pas que quelqu'un puisse l'atteindre."

"C'est un aspect de la question. Mais au-delà de ça, nous devons nous assurer que nous avons une voiture à laquelle on peut continuellement ajouter de l'appui en soufflerie, au bon rythme, pour qu'elle soit compétitive. C'est ce que nous voulons."

James Vowles, Team Principal, Williams Racing

James Vowles, directeur de l'équipe Williams Racing

Photo par : Williams

Expliquant la croissance de Williams sous sa direction et son désir constant de redresser la situation de l'équipe, James Vowles estime que la structure doit encore être améliorée dans son ensemble avant de pouvoir envisager de devenir un prétendant au championnat.

En plus de la question du poids, le Britannique a également évoqué la nécessité de moderniser les processus internes et d'investir dans l'aspect matériel de l'équipe, ce qui permettra de rationaliser la construction des futures voitures produites à l'usine de Grove.

Il n'y a pas un seul domaine de cette entreprise pour lequel je suis satisfait que nous ayons atteint le niveau requis.

"Il n'y a pas un seul domaine de cette entreprise pour lequel je suis satisfait car nous aurions atteint le niveau requis pour nous battre pour un championnat. Pas un seul", a-t-il ajouté.

"C'est une déclaration forte, mais c'est aussi une déclaration véridique. Le sujet du poids est ce qui fait que tout le monde comprendra pourquoi nous disons que nous sommes sur la bonne voie, mais que nous avons encore beaucoup de choses que nous devons aborder et corriger."

"Je l'ai dit depuis le début, nous sommes ouverts à ce sujet. Nous serons là et nous allons vous faire découvrir ce que nous faisons et pourquoi c'est si difficile, et pourquoi la Formule 1 est exceptionnelle. Mais nous y arriverons. Le poids est quelque chose qui nous tracasse aujourd'hui, mais ce n'est pas le problème principal."

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Mercedes F1 a investi pour améliorer ses arrêts au stand
Article suivant Leclerc pense que Red Bull va afficher sa vraie force à Barcelone

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France