Wolff : Rosberg était "le vicieux" dans le duel avec Hamilton

Revenant sur la lutte entre Nico Rosberg et Lewis Hamilton lors des trois dernières saisons, Toto Wolff, le directeur de l'écurie Mercedes, a qualifié l'Allemand de "vicieux" dans son approche de ce duel.

Plus de sept mois après la retraite du Champion du monde 2016, quelques jours après avoir conquis son titre à Abu Dhabi au terme d'un duel en piste âpre, la relation entre les deux pilotes aux Flèches d'Argent de l'époque continue d'alimenter les discussions.

Et ce d'autant plus quand, dans un entretien accordé au Daily Mail, Toto Wolff sort de sa réserve habituelle. Ainsi, quand il lui est demandé qui était le "vrai comploteur" entre Hamilton et Rosberg, l'Autrichien lance : "Celui qui n’est plus là. Le vicieux. Nico a juste essayé d’utiliser toutes les armes à disposition. Il y avait tous les jeux psychologiques auxquels vous pouviez jouer pour déstabiliser votre rival."

Puis, s'exprimant globalement sur la relation entre ces deux pilotes qui, pendant trois années, ont joué la couronne mondiale au plus haut niveau du sport automobile, il ajoute : "Avec Nico et Lewis, il pouvait y avoir des facteurs que nous ne connaissons même pas. Ils viennent d’environnements très différents et ont couru l’un contre l’autre en grandissant. Ce n’est pas un long fleuve tranquille quand deux équipiers ont une voiture assez bonne pour gagner le championnat."

"Chaque année, il y avait un truc énorme qui avait un impact majeur sur leur relation. Quand vous êtes à un tel niveau en tant que sportif, vous êtes assurément sensible. Les deux l’étaient. Ça les a tous les deux affectés."

Longue est la liste des épisodes de tension qui ont jalonné la période 2014-2016 chez Mercedes, mais l'un d'eux, en particulier, émerge comme étant le premier point de rupture : le tout droit de Rosberg à Mirabeau, lors des qualifications du Grand Prix de Monaco 2014, alors que Hamilton était dans son ultime tentative et a dû l'avorter, laissant à son équipier la pole.

À ce sujet, et quand la question de l'intentionnalité d'un telle manœuvre lui est posée, Wolff se montre assez ambigu : "J’ai une réponse, mais je réfléchis à la façon dont vous l’écririez", puis d'ajouter : "Ça a causé des frictions dans la relation. C’était quelque chose d’énorme."

Interrogé à son tour par le Daily Mail pour réagir aux propos de son ancien directeur, Nico Rosberg n'a pas tenu à s'étendre, même si les relations avec Hamilton semblent encore fraîches : "Ce chapitre est fermé pour moi. C’est amusant parce que ça ne m’affecte pas. J’ai gagné ma bataille. J’espère seulement que nous [Hamilton et lui] pourrons rire ensemble à nouveau un jour."

"Toto et moi avons une excellente relation, et mardi nous avons récolté ensemble 600'000 euros pour des enfants aveugles lors d’un dîner de charité", conclut-il.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton , Nico Rosberg
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités
Tags rivalité, toto wolff