Aleix Espargaró "en colère" de voir Aprilia progresser sans Gresini

Les progrès d'Aprilia ont un goût amer pour Aleix Espargaró, triste qu'ils se concrétisent après le décès de Fausto Gresini. Le pilote y voit une injustice.

Aleix Espargaró "en colère" de voir Aprilia progresser sans Gresini

Un vibrant hommage a été rendu à Fausto Gresini, disparu au mois de février après plusieurs semaines de lutte contre le COVID-19, à travers une minute de silence commune avant les Grands Prix du Portugal en MotoGP et d'Emilie-Romagne en F1, disputé à Imola, dont le manager italien était originaire. Une heure plus tard, Aleix Espargaró prenait la sixième place de la course avec son Aprilia engagée par le team que Gresini a fondé, le meilleur résultat de la saison et une première depuis 2018.

La RS-GP impressionne depuis les tests de pré-saison et après trois top 10 en autant de courses, Espargaró a déjà marqué plus de points que dans les neuf premières manches de la saison 2020.  C'est avec une certaine amertume que le pilote espagnol voit Aprilia enfin décoller alors que le patron et fondateur du team, qui n'a jamais douté de ses capacités à faire briller la moto italienne, n'est plus là.

Lire aussi :

"Je suis fier de ce que nous faisons", a déclaré Aleix Espargaró, déterminé à offrir un podium à Fausto Gresini pour lui rendre hommage. "Je crois qu’il le voit, mais je suis vraiment désolé parce que c’est ma cinquième saison ici et pourquoi est-ce que ça doit être précisément cette saison que je aussi rapide et que nous sommes aussi bons, alors qu'il n'est pas là ? Ce n'est pas juste."

"J'adorais vraiment le voir, voir son visage chaque fois que je rentrais au stand après une course comme celle-ci. Fausto croyait beaucoup en mon potentiel, beaucoup. Je pense que ça a été l'un des team managers de ce paddock qui a cru le plus en mon talent, et ce depuis longtemps. Alors le fait je me batte maintenant pour les premières places avec cette moto, avec son projet, alors qu’il n'est pas là me met en colère."

"Mais quoi qu'il en soit, je suis sûr que ce que nous avons fait pour lui [avec la minute de silence] entre le MotoGP et la Formule 1, n'est qu'un exemple de plus de l'importance qu'avait Fausto, alors je vais continuer à faire mon travail car je pense que la meilleure chose que je puisse faire, c'est de terminer les courses en me battant toujours pour les premières places." 

Avec Léna Buffa

partages
commentaires

Voir aussi :

Pol Espargaró veut sortir de sa "dynamique un peu négative" à Jerez

Article précédent

Pol Espargaró veut sortir de sa "dynamique un peu négative" à Jerez

Article suivant

Márquez justifie les changements dans son équipe d'ingénieurs

Márquez justifie les changements dans son équipe d'ingénieurs
Charger les commentaires
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021