MotoGP
C
GP du Qatar
05 mars
-
08 mars
EL1 dans
8 jours
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
20 jours
C
GP des Amériques
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
34 jours
C
GP d'Argentine
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
48 jours
C
GP d'Espagne
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
62 jours
C
GP de France
14 mai
-
17 mai
Prochain événement dans
76 jours
C
GP d'Italie
28 mai
-
31 mai
Prochain événement dans
90 jours
C
GP de Catalogne
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
97 jours
C
GP d'Allemagne
18 juin
-
21 juin
Prochain événement dans
111 jours
C
GP des Pays-Bas
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
118 jours
C
GP de Finlande
09 juil.
-
12 juil.
Prochain événement dans
132 jours
C
GP de République Tchèque
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
160 jours
C
GP d'Autriche
13 août
-
16 août
Prochain événement dans
167 jours
C
GP de Grande-Bretagne
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
181 jours
C
GP de Saint-Marin
10 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
195 jours
C
GP d'Aragón
01 oct.
-
04 oct.
Prochain événement dans
216 jours
C
GP du Japon
15 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
230 jours
C
GP d'Australie
23 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
238 jours
C
GP de Malaisie
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
244 jours
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
258 jours

Brno : Aleix Espargaró reçoit l'accord des médecins

partages
commentaires
Brno : Aleix Espargaró reçoit l'accord des médecins
Par :
2 août 2018 à 14:11

Accidenté en Allemagne, le pilote Aprilia va pouvoir faire son retour en piste cette semaine, à l'occasion du Grand Prix de République Tchèque qui marquera la fin de la pause estivale.

Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini

Aleix Espargaró n'avait pas été en mesure de disputer le Grand Prix d'Allemagne, dernier rendez-vous avant les vacances du MotoGP, à la suite d'une chute subie pendant le warm-up. Souffrant d'un traumatisme thoracique et d'une lésion à la rate, il avait dû passer plusieurs jours à l'hôpital sur place, avant d'être rapatrié à Barcelone le vendredi suivant la course. Il avait ensuite pu rejoindre son domicile avec l'aval du docteur Charte, juste à temps pour assister le samedi suivant au mariage de son frère, Pol.

"Ça a été l'une des semaines les plus difficiles de ma vie", admet-il au sujet de son hospitalisation à Chemnitz. "Ma femme a décidé de rester avec moi, on était donc loin de nos enfants, qui n'avaient que cinq semaines, alors c'était très dur. En Allemagne, ils ne m'autorisaient pas à partir avant le lundi suivant, mais j'étais complètement dingue alors j'ai décidé d'organiser mon retour avec un avion médicalisé."

Lire aussi :

Depuis, le pilote Aprilia a pu s'entraîner et c'est confiant qu'il s'est présenté à Brno ce jeudi pour se soumettre au traditionnel contrôle médical, étape essentielle afin d'être autorisé à revenir aux affaires. Les médecins lui ont par la suite donné leur accord pour qu'il reprenne la piste dès vendredi, pour les premiers essais libres en République Tchèque.

"Je me sens bien", assure-t-il. "Je suis content de pouvoir être ici, parce que c'était une grosse chute et au final la blessure n'était pas aussi importante que ce à quoi ils s'attendaient au début en Allemagne. Ils ont été trop prudents, ça faisait un peu peur - en Allemagne ils font vraiment attention, pas comme en Espagne. Je crois qu'ils sont meilleurs que nous, mais peut-être que cette fois c'était trop ! En tout cas, je suis content d'aller bien et d'être de retour en piste."

Malgré le recul, le pilote espagnol ne s'explique pas sa chute, l'analyse minutieuse des images et des données ne l'ayant pas éclairé sur la cause de cet accident. "C'est juste que, parfois, quand on modifie l'angle d'un degré avec deux ou trois km/h de plus, c'est suffisant pour tomber, parce qu'on est proche de la limite. J'étais très rapide à cet instant, mais je n'ai pas vraiment fait quoi que ce soit de super étrange. Peut-être que j'ai changé de direction alors que la roue avant n'était pas vraiment au sol, et la moto est devenue super agressive au moment de ce changement et je me suis envolé, mais la différence n'était pas grande avec le tour précédent."

Il n'en reste pas moins que la configuration de la piste, souvent décriée, ne l'a pas aidé. "Le Sachsenring, c'est une piste de karting : elle est très, très petite, les murs sont très proches partout. Ça en fait une très belle piste pour le public, parce qu'ils sont très proches du tracé et des pilotes, mais cela rend les choses un peu dangereuses."

"Je crois que je n'ai pas été le seul à heurter l'airfence pendant le week-end, beaucoup l'ont fait : quand ça arrive, c'est quelque chose qu'il faut étudier", souligne le pilote, qui a par ailleurs bien failli manquer l'airfence dans sa chute. "Oui, j'ai eu beaucoup de chance, je crois qu'il s'en est fallu de moins d'un mètre. C'était en côte, alors tomber en côte et heurter le mur est très étrange, cela signifie que c'est vraiment très proche. Pour l'année prochaine, il va clairement falloir qu'ils pensent à placer plus d'airfence, mais aussi réfléchir à la proximité des murs !"

Article suivant
Kallio a été opéré et ne sera pas au GP d'Autriche

Article précédent

Kallio a été opéré et ne sera pas au GP d'Autriche

Article suivant

L'objectif de Guintoli : aider les ingénieurs tout en se faisant plaisir

L'objectif de Guintoli : aider les ingénieurs tout en se faisant plaisir
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de République Tchèque
Pilotes Aleix Espargaró
Équipes Gresini Racing
Auteur Léna Buffa