MotoGP
26 mars
EL1 dans
20 jours
C
GP de Doha
02 avr.
Prochain événement dans
27 jours
16 avr.
Prochain événement dans
41 jours
C
GP d'Espagne
29 avr.
Prochain événement dans
54 jours
C
GP d'Italie
27 mai
Prochain événement dans
82 jours
03 juin
Prochain événement dans
89 jours
C
GP d'Allemagne
17 juin
Prochain événement dans
103 jours
C
GP des Pays-Bas
24 juin
Prochain événement dans
110 jours
C
GP de Finlande
08 juil.
Prochain événement dans
124 jours
C
GP d'Autriche
12 août
Prochain événement dans
159 jours
C
GP de Grande-Bretagne
26 août
Prochain événement dans
173 jours
C
GP d'Aragon
09 sept.
Prochain événement dans
187 jours
C
GP de Saint-Marin
16 sept.
Prochain événement dans
194 jours
C
GP du Japon
30 sept.
Prochain événement dans
208 jours
C
GP de Thaïlande
07 oct.
Prochain événement dans
215 jours
C
GP d'Australie
21 oct.
Prochain événement dans
229 jours
28 oct.
Prochain événement dans
236 jours
C
GP de Valence
11 nov.
Prochain événement dans
250 jours

Alex Márquez : "Passager" de la Honda si l'on n'est pas à 100%

Selon Alex Márquez, tout pilote Honda doit être au meilleur de sa forme pour espérer pourvoir maîtriser la moto "exigeante" de la marque, sous peine de n'en devenir "qu'un passager".

Alex Márquez : "Passager" de la Honda si l'on n'est pas à 100%

Honda ne compte plus que deux pilotes pour le Grand Prix d'Émilie-Romagne, ce week-end, après que Stefan Bradl, le coéquipier d'Álex Márquez dans l'équipe d'usine, ait été contraint de déclarer forfait en raison d'un problème d'engourdissement au bras qui l'a frappé lors de la course de Misano, la semaine dernière. L'Allemand avait commencé à souffrir d'engourdissements le mois dernier lors des courses autrichiennes, mais la situation s'est encore détériorée la semaine dernière et l'a contraint à subir une petite opération lundi.

Cette intervention pour le remplaçant de Marc Márquez fait suite à des complications pour Cal Crutchlow (LCR Honda) après sa propre opération destinée à maîtriser un arm-pump, qui a finalement mis sur la touche le Britannique pour les deux manches de Misano. Quant au Champion du monde Marc Márquez, il demeure absent jusqu'à une date inconnue mais lointaine, se remettant depuis le GP d'Espagne d'un bras cassé.

Lire aussi :

Les difficultés de maîtrise de la RC213V sont bien connues, mais la version 2020 semble être encore plus difficile à piloter que sa cousine, Crutchlow ayant admis en Autriche qu'il "tournait en rond" en essayant de régler les problèmes de la moto. L'une des conséquences directes des difficultés du clan Honda est qu'aucun de ses pilotes n'est encore monté sur le podium depuis le début de la saison. Avec la RC213V de 2020, Alex Márquez, qui a disputé l'intégralité des épreuves cette année, occupe la 17e place du classement avec 15 points.

Lorsque Motorsport.com lui a demandé si les problèmes que la moto a causés à Bradl étaient le signe que Honda avait besoin d'un changement fondamental de sa philosophie de conception, Márquez a répondu : "Je pense qu'au fil des ans, Honda est une moto qui exige beaucoup du pilote, qu'il faut être vraiment en forme. Nous l'avons vu l'année dernière avec [Jorge] Lorenzo. Il faut être en forme à 100%. Si vous n'êtes pas pleinement en forme, vous êtes comme un simple passager sur la moto. Vous devez forcer la moto. Comment changer cela, je ne sais pas ! Je ne suis pas ingénieur pour dire où on peut faire des modifications."

Lire aussi :

Un déclic pour Márquez ?

En arrivant sur la seconde épreuve de Misano, ce week-end, Alex Márquez a immédiatement semblé bien plus à son aise en piste. Il aura échappé à peu d'observateurs que l'Espagnol s'est montré en mesure de réaliser un meilleur chrono que n'importe quel temps réalisé le week-end dernier dès son second tour lancé lors des tests collectifs réalisés mardi, et que son week-end a bien mieux débuté cette semaine. Certes, Márquez se présentait ce vendredi matin en EL3 avec la 17e place aux temps combinés des EL1 et EL2. Mais si la position parait peu flatteuse sur le papier, le débutant espagnol n'évolue cette fois qu'à 0''741 du meilleur temps réalisé par la KTM d'un autre débutant, Brad Binder, et à trois dixièmes de ce qui serait nécessaire pour l'heure pour se trouver dans le top 10.

Une des comparaisons directes que peut faire un pilote Honda avec ceux d'autres constructeurs est le niveau d'effort apparent réalisé par ceux-ci pilotes pour maîtriser leur monture par rapport à la RCV.

"C'est vrai que c'est incroyable de voir Maverick [Viñales] sur la Yamaha avec un rythme cardiaque de 120 battements par minute", s'épate Márquez. "Je suis déjà à 120 quand je marche ! C'est donc impressionnant de le voir sur la moto à 300 km/h et à 120 de pulsation. Impressionnant. Mais c'est un autre type de moto... Je me sens bien sur la moto. C'est vrai que c'est exigeant, mais si vous êtes en forme, ce n'est pas un problème."

Alors qu'aucune moto n'est facile à piloter lorsque le pilote n'est pas en pleine possession de ses moyens physiques, Francesco Bagnaia a réussi à faire monter sa Pramac Ducati sur le podium du GP de Saint-Marin alors qu'il roulait avec une jambe cassée, tandis que son coéquipier Jack Miller a terminé deuxième du GP de Styrie un jour après avoir subi une lésion nerveuse à l'épaule. Les efforts d'un Alex Rins convalescent mais présent sur sa Suzuki depuis plusieurs courses montrent par ailleurs que chaque petit point pris au cours de cette étrange saison permet de maintenir le contact au championnat.

Le mois dernier, Crutchlow a balayé les suggestions régulièrement présentées à Honda par la presse, selon lesquelles le constructeur japonais devrait changer les caractéristiques de sa moto pour permettre des résultats plus garantis avec différents pilotes. "Marc est encore capable de gagner avec", a répondu le Britannique, dont l'aventure avec Honda prendra fin au terme de cette saison.

Lire aussi :

 

partages
commentaires
Suzuki : "Nous sommes satisfaits et avons deux pilotes solides"

Article précédent

Suzuki : "Nous sommes satisfaits et avons deux pilotes solides"

Article suivant

EL3 - Bagnaia sauve Ducati, Dovizioso et Miller passeront par la Q1

EL3 - Bagnaia sauve Ducati, Dovizioso et Miller passeront par la Q1
Charger les commentaires
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021
Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix Prime

Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix

Jamais absent d'un Grand Prix depuis 2002, Andrea Dovizioso referme à présent un chapitre qui représente plus de la moitié de sa vie et qui lui aura apporté des enseignements d'une richesse inégalable.

MotoGP
6 févr. 2021
Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende Prime

Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende

La rivalité entre Alain Prost et Ayrton Senna est souvent considérée comme la plus forte de l'Histoire des sports mécaniques. Mais celle entre Wayne Rainey et Kevin Schwantz pourrait tout aussi bien prétendre à ce statut. Leur duel a atteint ses sommets en 500cc durant la saison 1991, dont les deux pilotes gardent des souvenirs marquants 30 ans plus tard...

MotoGP
31 janv. 2021
Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP Prime

Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP

Sa première saison en MotoGP a vu Brad Binder se hisser extrêmement haut, mais aussi commettre quelques erreurs de débutant. Décidé à ne se trouver aucune excuse, le Sud-Africain affiche par là précisément le trait de caractère qui explique pourquoi KTM voit en lui l'homme de la situation pour prendre les rênes du programme après Pol Espargaró.

MotoGP
14 janv. 2021
Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne Prime

Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne

Le départ de Davide Brivio de Suzuki confronte la marque japonaise à un dilemme : recruter un nouveau directeur d'équipe ou confier le poste à une personne capable de maintenir la philosophie actuelle.

MotoGP
11 janv. 2021
Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020 Prime

Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020

Titré six fois en sept saisons, vainqueur de 43% des courses dont il a pris le départ en MotoGP, Marc Márquez aura été le grand absent de cette saison 2020, ouvrant un boulevard aux prétendants à sa succession dès la première manche. Condensé en quatre mois, le championnat ne s'est toutefois pas arrêté à ce premier coup de théâtre...

MotoGP
27 déc. 2020
L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati Prime

L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati

Arracher la victoire à Marc Márquez dans une course où il jugeait l'Espagnol favori aura été une émotion incomparable pour Andrea Dovizioso, sans doute son meilleur souvenir avec Ducati.

MotoGP
26 déc. 2020
L'erreur de Márquez qui a véritablement causé sa longue convalescence Prime

L'erreur de Márquez qui a véritablement causé sa longue convalescence

Que Marc Márquez décide ou pas de subir une troisième opération pour soigner son bras droit, sa tentative de reprendre la piste à Jerez – quatre jours après la première intervention – restera l'une des pires décisions de l'histoire du MotoGP. Le pilote espagnol pourrait encore en payer les conséquences en 2021.

MotoGP
27 nov. 2020