Brad Binder rejoint le MotoGP avec Tech3 et KTM

Pilier de la famille KTM, le Sud-Africain fera équipe avec Miguel Oliveira au sein de l'équipe Tech3.

Brad Binder rejoint le MotoGP avec Tech3 et KTM

Alors qu'une place restait à pourvoir dans le giron KTM pour la saison 2020 du MotoGP, Brad Binder vient d'être officialisé par l'équipe Tech3 et le constructeur autrichien. Pol Espargaró et Johann Zarco tous deux sous contrat pour deux ans avec l'équipe officielle, le team Tech3 n'avait confirmé jusqu'à présent que Miguel Oliveira et avait donc encore une place à attribuer. Hafizh Syahrin apparaissant très en difficulté cette saison, Hervé Poncharal n'avait pas fait de mystère au printemps quant à l'issue de la collaboration avec le Malaisien en MotoGP si celui-ci ne venait pas à convaincre avant l'été.

Lire aussi :

En coulisses, les plans se sont organisés et Brad Binder est rapidement apparu comme le meilleur élément parmi les prétendants au second guidon Tech3. Il faut dire qu'il a assurément des atouts à faire valoir. Passé par la Red Bull Rookies Cup, le Sud-Africain a couru pour KTM en Grand Prix à partir de 2015. Il a décroché le titre Moto3 en 2016 et officie depuis en catégorie Moto2, où il s'est classé troisième l'an dernier derrière son coéquipier… Miguel Oliveira. Bien que la saison 2019 ait débuté plus difficilement, avec un nouveau châssis qui n'a initialement pas donné satisfaction, c'est sur une bonne dynamique que la marque a conclu la première partie du championnat, avec notamment deux deuxièmes places de Binder.

Dans ce contexte favorable pour le Sud-Africain, KTM avait fait valoir son option sur son pilote le mois dernier, mais sans définir à ce stade la catégorie dans laquelle il aurait couru. C'est désormais chose faite et celui qui porte actuellement le numéro 41 rejoindra la catégorie reine en 2020 et refera équipe avec Miguel Oliveira.

"C'est incroyable d'avoir cette opportunité", commente le pilote. "Je souhaite adresser un grand remerciement à KTM, à Red Bull KTM Tech3, à mon manager et à ma famille, pour m'avoir aidé à accéder à la catégorie reine et pour me permettre de tenter ma chance. C'est une sensation géniale et un rêve qui devient réalité. C'est ce que l'on vise en grandissant : courir en MotoGP avec les meilleurs pilotes au monde et les meilleures motos. Pour le moment, ça me paraît donc juste dingue !"

La meilleure équipe dont pouvait rêver Poncharal

"Pouvoir signer Brad Binder pour notre projet MotoGP est une étape excitante car cela fait déjà cinq ans qu'il est avec nous et il est l'un de nos Champion du monde", se félicite Pit Beirer, directeur de KTM Motorsport. "Nous partageons une histoire et une connexion fortes et nous sommes très heureux que cela continue. Il est clair que nous affrontons tous un grand défi et nous nous sentons responsables de sa capacité à poursuivre le beau parcours que nous avons eu ensemble. Nous aimons aussi le fait que Brad possède ce style de pilotage distinctif, qui lui permet de pousser une moto et un projet au maximum. Nous avons le sentiment qu'il nous correspond et nous avons hâte de voir comment il pourra dompter une MotoGP et attaquer à son guidon. Je suis certain qu'il pourra apporter une touche d'extra, comme il l'a fait avec chaque moto avec laquelle il a couru jusqu'à présent, et qu'il fera vivre de grands moments à la fois à nous et à tous les fans MotoGP."

Podium : deuxième place pour Brad Binder, KTM Ajo

Hervé Poncharal s'est lui aussi dit particulièrement heureux de ce recrutement, qui s'inscrit directement dans la volonté de KTM de suivre les pilotes à tous les échelons de la compétition en Grand Prix. "Brad est quelqu'un que j'ai suivi depuis qu'il a rejoint la Red Bull Rookies Cup, puis le Moto3. J'ai toujours été épaté par son talent, son agressivité et le fait qu'il ne baisse jamais les bras. Quand on dirige une équipe de course en moto, c'est le profil de pilote que l'on souhaite et que l'on aime avoir", souligne le patron français. "Je pense que le fait que Miguel Oliveira et Brad Binder soient réunis l'année prochaine montre que l'organisation Red Bull KTM fonctionne. Brad Binder mérite amplement un guidon en MotoGP l'année prochaine après ce qu'il a montré en Moto2 ces deux dernières années."

"Je connais KTM et je vois que KTM travaille incroyablement dur pour améliorer sa MotoGP et je suis certain que Brad sera très content lors des essais hivernaux et qu'il sera très rapide sur cette moto dès la première manche. Ce sera une équipe forte, car je pense qu'il y aura une très bonne relation entre Miguel et lui, et je crois franchement que je ne pourrais pas rêver de meilleure structure. Miguel et Brad se connaissent, ils sont tous deux des compétiteurs incroyables et, lorsque l'on est propriétaire d'une équipe, c'est tout ce que l'on souhaite", poursuit Hervé Poncharal. "Je veux très chaleureusement souhaiter la bienvenue à Brad et lui dire que nous allons le suivre d'encore plus près pendant la seconde partie de la saison Moto2. Je suis certain qu'il va gagner des courses, pourquoi pas se battre pour le titre, et nous sommes prêts à l'accueillir pour le test de Valence."

partages
commentaires
Yamaha promet une nouvelle moto pour le test de Brno

Article précédent

Yamaha promet une nouvelle moto pour le test de Brno

Article suivant

Stefan Dörflinger a rejoint les Légendes des Grands Prix

Stefan Dörflinger a rejoint les Légendes des Grands Prix
Charger les commentaires
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021