Devancé par Rossi, Viñales reste optimiste pour la suite des essais

partages
commentaires
Devancé par Rossi, Viñales reste optimiste pour la suite des essais
Par : Willy Zinck
15 févr. 2017 à 09:04

Auteur du quatrième temps, derrière son coéquipier, pour cette première journée à Phillip Island, le pilote espagnol admet avoir été perturbé par les conditions très venteuses sur le circuit australien.

Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing

C'est un petit événement dans la séquence des essais de pré-saison de MotoGP : Maverick Viñales a été devancé par son coéquipier Valentino Rossi lors de la première journée à Phillip Island mercredi, qui marquait la reprise des tests en vue de la saison 2017.

On en viendrait presque à s'en étonner, alors que l'Espagnol avait dicté sa loi à l'Italien lors de chacune des trois journées à Sepang, ne terminant jamais plus bas que la troisième position. À Phillip Island pourtant, sur l'un de ses tracés favoris, le nouveau pilote Yamaha n'a pu faire mieux qu'une quatrième place, à 0''306 de Rossi.

Si la séance n'a pas été marquée comme l'an passé par les intempéries, le vent marin provenant de la mer de Tasmanie a quelque peu déstabilisé les pilotes, et notamment Viñales, dans leur roulage. "Je suis bien sûr très content", a néanmoins reconnu le pilote au numéro 25, auteur de 64 tours lors de cette première journée. "J’ai mis les nouveaux pneus peut-être un peu trop tôt, mais c’était très venteux et je ne pouvais pas boucler un bon tour. Dans le secteur 3, où il n’y a pas de vent, j’ai fait le meilleur partiel, mais c’est dans le secteur 4 que nous devons progresser."

Malgré ce léger retrait dans la hiérarchie, Viñales n'est pas alarmiste et préfère pointer la particularité du tracé aussie, tout en garantissant que Yamaha détient encore une bonne marge de progression. "Phillip Island est une piste très différente […] mais nous devons encore modifier certains points au niveau de l’électronique. Nous avons un bon potentiel […]. Sur certaines parties du tracé, j’avais un bon rythme sur la fin. Marc Márquez semble vraiment très fort ici, nous devons donc progresser."

Focus sur le châssis et les pneus

Un discours volontariste, alors que la situation n'est en rien alarmante du côté de Yamaha, même si l'écart séparant Viñales de Marquez (meilleur temps en 1'29''497) peut sembler important (presque une demi-seconde, en 1'29''489). Mais alors que l'ex-pilote Suzuki s'était concentré sur la performance en Malaisie, son attention est dorénavant tournée sur les simulations de course, avec de nombreux éléments à tester.

Yamaha a notamment un programme de développement chargé au niveau du châssis mais aussi des pneumatiques, dans l'optique d'affiner le comportement de sa nouvelle M1. "Je souhaite allonger la durée de vie des pneus, car ici ils s’usent très, très vite ici", reprend Viñales. "Nous allons devoir nous améliorer dans ce domaine demain. Aujourd’hui, nous avons essayé vraiment beaucoup de choses, c’était donc difficile de se concentrer pour faire un tour. Mais au final, on a fait du bon boulot, et il faut qu’on continue comme ça", a conclu l'Ibère, qui reste optimiste pour la suite alors que l'action reprendra en piste jeudi et vendredi.

Article suivant
Essais Phillip Island - Márquez domine et tient tête à Rossi

Article précédent

Essais Phillip Island - Márquez domine et tient tête à Rossi

Article suivant

Pas surpris par Márquez, Rossi veut améliorer son rythme

Pas surpris par Márquez, Rossi veut améliorer son rythme
Charger les commentaires