Dovizioso ne s'attendait pas à mettre Márquez en difficulté

partages
commentaires
Dovizioso ne s'attendait pas à mettre Márquez en difficulté
Par : Léna Buffa
23 sept. 2018 à 16:31

Le pilote Ducati a réalisé une performance qui aurait de quoi le rendre "euphorique", compte tenu de son passif sur ce Grand Prix et de l'adversaire auquel il s'est confronté avec brio.

Andrea Dovizioso n'a pas réussi à vaincre Marc Márquez, pourtant il refuse de voir le verre à moitié vide ce soir. Le pilote italien veut retenir qu'il a obtenu son meilleur résultat personnel sur le MotorLand Aragón en montant sur la deuxième marche du podium, tenant tête du leader du championnat sur l'une de ses pistes favorites et sur un terrain où lui-même aurait a priori exclu de performer il y a encore quelques mois.

"C'est de ce point de vue-là qu'on doit regarder les choses", assure Dovizioso, malgré les ambitions plus élevées qu'on aurait logiquement pu lui prêter. "C'est normal qu'on ait généré beaucoup d'attentes, parce qu'on a été très compétitifs dans toutes les séances et en qualifs. Après avoir gagné les trois dernières courses, les attentes générales étaient donc que Ducati puisse gagner cette course aussi, mais à mon avis ça vient du fait qu'on ne regarde pas les choses dans le détail."

Lire aussi :

Or, en étant réaliste, le numéro 4 savait qu'il restait inférieur à Márquez sur ce circuit, quels que soient ses récents progrès. "Ici, Marc a toujours dominé ; je savais que je pourrais être assez compétitif, mais je ne me serais jamais attendu à le mettre en difficulté. On n'a effectivement pas réussi à le mettre en difficulté, par contre j'ai réussi à lui répondre, à exploiter mon package. Mais il a très bien piloté et je n'ai pas réussi à gagner. C'est la réalité des faits."

Andrea Dovizioso, qui indiquait hier avoir les idées claires sur la stratégie qu'il souhaitait appliquer en course, se félicite d'avoir pu prendre les commandes dans le premier tour, lorsque Márquez a manqué son premier virage et que Lorenzo est parti au tapis. "Tout s'est passé de façon parfaite", sourit-il au sujet du départ. "Mes adversaires m'ont aidé, ils ont tous fait ce qu'ils ne devaient pas faire au premier virage, j'en suis sorti premier, même si je ne suis pas parti mieux que les autres, et j'ai donc réussi à appliquer ma stratégie."

À partir de là, l'Italien est resté en position de leader pendant 13 tours, avant une phase finale plus disputée, durant laquelle il a dû faire face aux attaques répétées du futur vainqueur, avec en guest stars les deux pilotes Suzuki. "Je n'ai pas pu pousser, je n'ai pas pu faire ce que j'ai fait à Misano parce que ça n'était pas possible en termes de pneus", ajoute Dovizioso, qui a compté tout au plus sept dixièmes d'avance après avoir posté le meilleur temps dans le 12e tour. "Je ne pouvais pas maintenir ce rythme-là, parce que je ne serais pas arrivé au bout de la course", assure-t-il.

Marc Marquez, Repsol Honda Team, Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP, Andrea Dovizioso, Ducati Team
Podium : le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team, le deuxième, Andrea Dovizioso, Ducati Team

Des signes positifs et des leçons

Bien qu'il perde cinq nouveaux points sur le leader du championnat, Dovizioso veut donc absolument retenir les signes de progrès dont témoigne cette performance. "Il y a vraiment beaucoup de positif", martèle l'Italien qui avait fait le choix des pneus durs à l'avant comme à l'arrière, au contraire de son adversaire qui a opté pour le tendre à l'arrière. "J'ai réussi à rester avec Marc jusqu'au bout. Je m'attendais à le voir un peu plus en difficulté à la fin, mais il avait une très bonne vitesse. Il a très bien piloté, vraiment. Il perdait beaucoup dans les virages à droite compte tenu des pneus qu'il avait, mais il était meilleur dans les virages à gauche, alors je n'arrivais pas vraiment me battre avec lui."

Lire aussi :

"La véritable bagarre était entre moi et Marc, mais je n'avais pas assez de cartes. J'ai essayé de l'arrêter mais il a fait deux derniers tours vraiment rapides et ça ne m'a pas permis de l'arrêter", ajoute-t-il. "Deuxième, c'est bien et ce qu'on a appris ce week-end est important pour l'avenir, pour continuer à progresser. Il faut qu'on s'estime très, très heureux. Des premiers essais jusqu'à la course, notre vitesse a été vraiment très bonne."

"Malheureusement, on n'a pas pu gagner. On a essayé jusqu'au dernier tour, mais il faut qu'on étudie et qu'on analyse la réalité et la réalité c'est qu'on a énormément progressé. Je pense que cette course nous apprend quelque chose pour l'avenir et c'est très positif."

Prochain article MotoGP
Lorenzo : "Marc a détruit ma course, il a détruit mon pied"

Article précédent

Lorenzo : "Marc a détruit ma course, il a détruit mon pied"

Article suivant

Pour Márquez, la chute de Lorenzo est un "incident de course"

Pour Márquez, la chute de Lorenzo est un "incident de course"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Aragón
Catégorie Course
Lieu Motorland Aragon
Pilotes Andrea Dovizioso Boutique
Équipes Ducati Team Boutique
Auteur Léna Buffa
Type d'article Réactions