Réactions
MotoGP GP d'Indonésie

La course de Dovizioso gâchée par un problème électronique

Contraint à l'abandon au Grand Prix d'Indonésie, Andrea Dovizioso était privé de tableau de bord depuis le départ de la course.

Andrea Dovizioso, RNF MotoGP Racing après son abandon

Un problème électronique explique l'abandon d'Andrea Dovizioso dimanche, lors du Grand Prix d'Indonésie. Il a fini par renoncer dans le septième tour alors qu'il occupait la 13e place, sa moto s'étant tout bonnement arrêtée alors qu'il avait déjà été très gêné depuis le départ par un tableau de bord refusant de lui transmettre les informations dont il avait besoin.

"Je suis déçu, car à partir du moment où j'ai démarré la moto, le tableau de bord n'a pas voulu [s'allumer] et je ne voyais rien. Je ne pouvais pas activer le launch control, voir mes rapports ou changer de cartographie, alors je n'ai fait que piloter", a expliqué le pilote du team RNF.

Malgré ces circonstances on ne peut plus compliquées, Dovizioso a réussi à passer dans le premier tour de la 16e à 12e place, avant d'entamer une bagarre contre Luca Marini, Brad Binder et Aleix Espargaró. Impossible cependant d'estimer quel aurait pu être son résultat final tant ses difficultés ont été grandes et la fin de sa course prématurée.

"J'ai eu trop de problèmes dès le début. J'ai failli caler au départ parce que je n'avais pas de launch control, je n'avais pas de grip sur la gauche, donc c'était difficile de piloter normalement, mais je me sentais bien avec la moto donc j'étais dans une position acceptable", a-t-il jugé.

"J'étais vraiment derrière, mais j'ai récupéré des places. C'est décevant parce que je me sentais assez bien avec la moto", a-t-il ajouté. "Je suis déçu, parce que je me sentais bien en termes de maniabilité de la moto, donc avec une meilleure position sur la grille et une course normale, j'aurais pu faire une bonne course. Fabio [Quartararo] l'a montré, alors bravo à lui. Je suis très déçu. Je ne voulais vraiment pas faire ce genre de course, mais c'était un souci d'électronique."

Des progrès par rapport au Qatar

La course disputée sous la pluie et, dans son cas, gâchée par ce problème électronique est venue clore un week-end malgré tout plutôt positif pour Andrea Dovizioso. Onzième à l'issue des EL3, le pilote italien a ainsi manqué d'une place l'accession directe à la Q2, signe d'un niveau de performance plus élevé affiché sur la piste indonésienne, à l'instar de l'ensemble du groupe Yamaha.

Les écarts minimes ont ensuite joué contre lui en qualifications, puisqu'il a dû se contenter de la septième place en Q1, juste devant Joan Mir. Pourtant il dressait un bilan encourageant samedi soir grâce aux progrès perçus sur le sec. "Ici, on a été plus proches tout le week-end, à des positions qui ont plus de sens. Après, les qualifs c'est toujours un peu particulier, et on le comprend aussi quand on voit qui j'ai autour de moi", soulignait-il.

"Il faut s'attacher à ces choses [positives] et continuer à pousser, parce qu'on est au plus haut niveau et de tout petits détails peuvent faire la différence. Il faut essayer de rester le plus calme possible et continuer à travailler et à pousser. S'arrêter et rester bloqué, cela ne servirait à rien. C'est difficile, on ne peut pas voir d'énormes progrès trop vite, mais si on regarde dans le détail, on est plutôt plus proches qu'au Qatar", voulait-il retenir.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Enea Bastianini reproche un contact à Darryn Binder
Article suivant Morbidelli a pu se rattraper après un samedi "désastreux"

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France