Dovizioso : Márquez imbattable ? "Rien n'est impossible"

partages
commentaires
Dovizioso : Márquez imbattable ? "Rien n'est impossible"
Par :
11 avr. 2019 à 21:06

Si Danilo Petrucci craint qu'Austin mette les Ducati aux prises avec leurs plus grandes difficultés, Andrea Dovizioso, lui, ne baisse pas les bras et affirme son intention de confirmer les progrès accomplis.

Distancé de seulement quatre points après les deux premiers rounds du championnat, Andrea Dovizioso sait pertinemment qu'il se présente cette semaine sur ce qui pourrait être le terrain de jeu le plus difficile pour lui face à son adversaire numéro un, Marc Márquez. Pour autant, à l'image d'un Valentino Rossi toujours farouche compétiteur, l'Italien ne recule pas face à l'ampleur de la tâche lorsqu'il lui est demandé si le numéro 93 est impossible à battre au Texas : "Je pense que ce sera très, très difficile, mais rien n'est impossible."

Dont acte. Néanmoins, pour un pilote qui se veut toujours parfaitement réaliste, le premier objectif en arrivant au Texas n'est pas de viser la victoire, mais bien de chercher à obtenir le meilleur résultat possible, et ce même s'il s'agit d'une deuxième place. "Marc a démontré par le passé qu'il était le roi sur cette piste, il sera donc très difficile pour tout le monde de se battre contre lui, mais il faut en tout cas que l'on ramène le maximum de points et on se concentre donc là-dessus", annonce-t-il. "Je suis très content du week-end en Argentine. Notre vitesse a été très bonne, on ne s'y attendait pas. Je suis très content, parce que cela confirme que notre base est bonne, alors ce sera bien si jamais c'est le cas [ici aussi]."

Lire aussi :

Moins optimiste que son coéquipier, Danilo Petrucci craint en revanche qu'Austin ne mette la Ducati face à ses plus grandes faiblesses. "Ce n'est pas un secret que [cette piste] est difficile pour nous. Beaucoup de virages serrés, beaucoup de portions lentes et surtout beaucoup de bosses : ça n'est pas bon pour nous, parce que notre moto n'est pas très stable sur ces bosses", explique celui-ci, suggérant néanmoins qu'il ressent possiblement plus ces difficultés que les autres pilotes de la marque : "C'est peut-être plus le cas pour moi, parce que j'aime avoir une moto très, très stable. Je n'aime pas quand il y a beaucoup de mouvements."

"Je ne sais pas pourquoi notre moto n'absorbe pas tellement les bosses. C'est peut-être pour les mêmes raisons qui font que l'on a un peu de mal dans les virages serrés, parce qu'on a besoin de plus de place pour faire tourner la moto", poursuit Petrucci, qui se sent particulièrement en difficulté au milieu du tour. "Le problème de cette piste c'est que ce sont deux pistes en une", détaille-t-il. "La partie du milieu, après la ligne droite de retour, est à mon avis la plus importante et la plus difficile, mais cette partie se passe en première avec notre moto et elle est très, très serrée. On peut y perdre beaucoup de temps, parce que la moto est très, très lente et il faut la faire tourner pendant longtemps, c'est donc très dur."

"Et puis il y a le triple virage autour de la tour, qui est plein de bosses", poursuit Petrucci. "Et le premier 'serpent' au début est très important aussi. Et puis, last but not least, elle est très exigeante physiquement : beaucoup de changements de direction et de gros freinages."

Lire aussi :

Andrea Dovizioso, Ducati Team, Marc Marquez, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing

De nombreux challenges à affronter, donc, du point de vue de Danilo Petrucci qui y voit le reflet du caractère de la Desmosedici et de ce qui reste son Talon d'Achille. Pour Andrea Dovizioso, cela n'est peut-être pas aussi clair. "Ce que l'on peut dire, c'est ce que l'on ressent sur la moto. On ne se sent pas très bien dans cette partie de la piste, mais il est difficile de savoir si c'est la même chose avec les autres motos. C'est l'une des parties où l'on est en difficulté, mais je ne sais pas si c'est vraiment l'endroit où l'on perd du temps", modère celui-ci, qui préfère retenir les progrès accomplis.

"Je m'attends à être plus compétitif cette année, alors je ne me focalise pas là-dessus et on verra pendant les essais libres quel sera notre niveau", prévient Dovizioso. "On est un peu plus équilibrés que l'année dernière, alors je pense qu'on peut être meilleurs un peu partout. C'est la raison pour laquelle en Argentine notre vitesse était assez bonne à chaque séance et je pense que c'est aussi pour cela que nous pouvons être compétitifs dès le début ici. Je ne pense pas que l'on ait l'équilibre parfait pour être vraiment compétitifs et se battre pour la victoire ici, mais on ne sait jamais."

Une Honda encore plus redoutable ?

Petrucci, lui, ne cache pas qu'il craint particulièrement les Honda sur ce terrain de jeu. Et pas uniquement parce que Marc Márquez y est indétrônable, mais aussi car les progrès accomplis par la RC213V cette année pourraient justement lui permettre de se montrer encore plus redoutable dans la ligne droite de 1,2 km, la plus longue du championnat.

Lire aussi :

"Cette piste est quasiment parfaite pour Márquez et pour sa Honda. Surtout que cette année ils ont amélioré leur moteur et, avec cette longue droite et cette accélération, ce pourrait être un problème encore plus grand. C'était déjà un problème, puisque Marc a toujours gagné la course ici, mais je crois que cette année il sera plus compétitif que les autres années", anticipe le numéro 9.

"Quand j'ai suivi un pilote Honda au test de Sepang, j'ai compris qu'ils travaillaient sur le moteur. J'ai vu que la moto avait plus de puissance en ligne droite, mais aussi plus de stabilité en virage quand ils remettent les gaz", détaille-t-il, "et c'est le point principal car, par le passé, lorsque je les voyais de derrière, quand ils ouvraient les gaz ils glissaient toujours un peu plus et la moto était un peu instable, or cette année ça n'est pas le cas. Je pense qu'ils ont amélioré le moteur mais aussi la fluidité en début de l'accélération."

Article suivant
Les pilotes s'inquiètent de l'état de la piste à Austin

Article précédent

Les pilotes s'inquiètent de l'état de la piste à Austin

Article suivant

Les pilotes MotoGP comprennent la pénalité infligée à Crutchlow

Les pilotes MotoGP comprennent la pénalité infligée à Crutchlow
Charger les commentaires
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu