Bastianini disposera d'une Ducati version 2021 dans le team Gresini

Enea Bastianini pilotera une Ducati GP21 dans le team Gresini la saison prochaine. Le pilote italien se réjouit de retrouver l'équipe avec laquelle il a fait ses débuts en Championnat du monde.

Bastianini disposera d'une Ducati version 2021 dans le team Gresini

Huit Ducati seront alignées en MotoGP la saison prochaine, aux machines de l'équipe officielle et du team Pramac venant s'ajouter celles de Gresini, qui va se séparer d'Aprilia, et du nouveau venu VR46, tandis qu'Avintia va quitter la catégorie. Le constructeur italien n'a pas encore annoncé quels seront les modèles fournis à chaque pilote mais différentes pièces du puzzle commencent à s'assembler.

Les modèles les plus récents seront évidemment confiés aux représentants de l'équipe d'usine et ceux du team Pramac devraient continuer à en bénéficier. Les rumeurs évoquent deux modèles différents pour VR46, une moto 2022 promise à Luca Marini et une 2021 qui devrait revenir à Marco Bezzecchi. Chez Gresini, la nouvelle recrue Enea Bastianini sait quant à lui de quel modèle il disposera. "L'an prochain, j'aurai la [Desmosedici] 2021, mais avec des évolutions", a précisé le Champion en titre du Moto2 à Assen, alors qu'il doit rouler avec la GP19 cette année.

Directement lié à Ducati qui l'a placé dans le team Avintia, Bastianini espérait rester lié à la marque malgré le départ de son équipe actuelle, ce qui a finalement été rendu possible avec Gresini, structure dont il a déjà porté les couleurs en Moto3. "C'est fantastique de retrouver Gresini Racing, une équipe qui est une famille pour moi, et qui a beaucoup cru en moi par le passé. En fait, elle a été la première à croire en moi", a rappelé l'Italien, qui y a passé trois ans et n'en garde "que des bons souvenirs".

"Avec Ducati, nous avons trouvé l'accord que nous recherchions, et je suis certain que l'année prochaine nous aurons une moto très compétitive. Je serai mieux préparé pour cette catégorie en 2022 et encore plus motivé", a-t-il garanti, désormais rassuré quant à sa destination et son matériel.

Leader des rookies à la pause

Enea Bastianini a débuté sa carrière en MotoGP avec une dixième place au GP du Qatar mais il n'a fait mieux qu'une fois depuis, en se classant au neuvième rang à Portimão. Et même si les courses suivantes se sont révélées plus difficiles avec un modèle vieux de deux ans face à des motos en progrès, il reste néanmoins satisfait d'avoir gagné en expérience.

"Je suis content de cette demi-saison", a-t-il déclaré au site officiel du MotoGP. "J'ai eu de bons débuts et après j'ai un peu perdu le contact, la deuxième partie a été mitigée. Le MotoGP est très difficile et je dois progresser course après course pour comprendre la catégorie, mais je pense que la deuxième partie du championnat sera plus facile pour moi et pour l'équipe, parce qu'on travaille ensemble. On est satisfaits."

Bastianini est actuellement en tête du classement des débutants avec quatre points d'avance sur Jorge Martín mais il sait qu'il aura du mal à rester devant le Madrilène, forfait durant quatre courses en raison de ses blessures et amené à faire mieux dans la deuxième partie du championnat grâce à une Ducati version 2021 et une condition physique en progrès. "Ce n'est pas facile parce qu'il a la moto la plus récente et qu'il est très rapide, mais j'espère être meilleur rookie en fin d'année", espère toutefois l'Italien.

Lire aussi :

partages
commentaires

Voir aussi :

Zarco veut atteindre le niveau de confiance de Quartararo

Article précédent

Zarco veut atteindre le niveau de confiance de Quartararo

Article suivant

L'avenir de Maverick Viñales "au point mort" : "Je veux me reposer"

L'avenir de Maverick Viñales "au point mort" : "Je veux me reposer"
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021