Bastianini disposera d'une Ducati version 2021 dans le team Gresini

Enea Bastianini pilotera une Ducati GP21 dans le team Gresini la saison prochaine. Le pilote italien se réjouit de retrouver l'équipe avec laquelle il a fait ses débuts en Championnat du monde.

Bastianini disposera d'une Ducati version 2021 dans le team Gresini

Huit Ducati seront alignées en MotoGP la saison prochaine, aux machines de l'équipe officielle et du team Pramac venant s'ajouter celles de Gresini, qui va se séparer d'Aprilia, et du nouveau venu VR46, tandis qu'Avintia va quitter la catégorie. Le constructeur italien n'a pas encore annoncé quels seront les modèles fournis à chaque pilote mais différentes pièces du puzzle commencent à s'assembler.

Les modèles les plus récents seront évidemment confiés aux représentants de l'équipe d'usine et ceux du team Pramac devraient continuer à en bénéficier. Les rumeurs évoquent deux modèles différents pour VR46, une moto 2022 promise à Luca Marini et une 2021 qui devrait revenir à Marco Bezzecchi. Chez Gresini, la nouvelle recrue Enea Bastianini sait quant à lui de quel modèle il disposera. "L'an prochain, j'aurai la [Desmosedici] 2021, mais avec des évolutions", a précisé le Champion en titre du Moto2 à Assen, alors qu'il doit rouler avec la GP19 cette année.

Directement lié à Ducati qui l'a placé dans le team Avintia, Bastianini espérait rester lié à la marque malgré le départ de son équipe actuelle, ce qui a finalement été rendu possible avec Gresini, structure dont il a déjà porté les couleurs en Moto3. "C'est fantastique de retrouver Gresini Racing, une équipe qui est une famille pour moi, et qui a beaucoup cru en moi par le passé. En fait, elle a été la première à croire en moi", a rappelé l'Italien, qui y a passé trois ans et n'en garde "que des bons souvenirs".

"Avec Ducati, nous avons trouvé l'accord que nous recherchions, et je suis certain que l'année prochaine nous aurons une moto très compétitive. Je serai mieux préparé pour cette catégorie en 2022 et encore plus motivé", a-t-il garanti, désormais rassuré quant à sa destination et son matériel.

Leader des rookies à la pause

Enea Bastianini a débuté sa carrière en MotoGP avec une dixième place au GP du Qatar mais il n'a fait mieux qu'une fois depuis, en se classant au neuvième rang à Portimão. Et même si les courses suivantes se sont révélées plus difficiles avec un modèle vieux de deux ans face à des motos en progrès, il reste néanmoins satisfait d'avoir gagné en expérience.

"Je suis content de cette demi-saison", a-t-il déclaré au site officiel du MotoGP. "J'ai eu de bons débuts et après j'ai un peu perdu le contact, la deuxième partie a été mitigée. Le MotoGP est très difficile et je dois progresser course après course pour comprendre la catégorie, mais je pense que la deuxième partie du championnat sera plus facile pour moi et pour l'équipe, parce qu'on travaille ensemble. On est satisfaits."

Bastianini est actuellement en tête du classement des débutants avec quatre points d'avance sur Jorge Martín mais il sait qu'il aura du mal à rester devant le Madrilène, forfait durant quatre courses en raison de ses blessures et amené à faire mieux dans la deuxième partie du championnat grâce à une Ducati version 2021 et une condition physique en progrès. "Ce n'est pas facile parce qu'il a la moto la plus récente et qu'il est très rapide, mais j'espère être meilleur rookie en fin d'année", espère toutefois l'Italien.

Lire aussi :

partages
commentaires

Voir aussi :

Zarco veut atteindre le niveau de confiance de Quartararo
Article précédent

Zarco veut atteindre le niveau de confiance de Quartararo

Article suivant

L'avenir de Maverick Viñales "au point mort" : "Je veux me reposer"

L'avenir de Maverick Viñales "au point mort" : "Je veux me reposer"
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021