L'équipe de Fausto Gresini aurait pu "tout arrêter" après son décès

La disparition de Fausto Gresini a failli entraîner la fermeture de son équipe mais cette dernière a souhaité mener à bien les projets de son fondateur. Ils prendront forme en 2022 sous l'impulsion de son épouse Nadia Padovani.

L'équipe de Fausto Gresini aurait pu "tout arrêter" après son décès

Le team Gresini s'apprête à conclure une année particulièrement difficile, son fondateur et patron Fausto Gresini, frappé par le COVID-19, ayant perdu la vie quelques semaines avant le début de la saison. Ce drame a profondément bouleversé les membres de l'équipe italienne et même failli faire chavirer cette dernière, restée à flot grâce à l'implication de la famille de Fausto Gresini, sa veuve Nadia Padovani en tête.

"2021 a été jusqu'à présent une année très difficile pour nous", a confié Carlo Merlini, directeur commercial de l'équipe, dans une conférence de presse à Misano. "Cela a commencé en février avec la perte de Fausto, qui a créé un énorme vide, tant sur le plan émotionnel que professionnel. Ce vide qu'il a laissé était si grand que nous avons parfois pensé que nous n'y arriverions pas. Cela n'a duré que très peu de temps, car immédiatement après, la famille de Fausto, Nadia et tout le monde, a voulu se relever, s'impliquer et faire avancer son rêve, ses projets, son héritage."

"Avec quelques mois de recul, en y repensant, la seule autre option aurait été d'arrêter. Est-ce que cela aurait été mieux ? Je pense que tout le monde est maintenant heureux de voir que le team Gresini est toujours dans le paddock et poursuit ce projet. Il a été très important pour nous de recevoir l'aide et le soutien de tout le monde dans le paddock, et je voudrais remercier tout particulièrement Dorna et Carmelo [Ezpeleta, promoteur du championnat], qui ont toujours été proches de nous, qui nous ont soutenus et poussés à continuer, ainsi que les sponsors, qui ont continué à nous faire confiance."

Nadia Padovani et ses fils, Lorenzo et Luca Gresini

Nadia Padovani et ses fils, Lorenzo et Luca Gresini

En quelques semaines, une nouvelle direction a été mise en place, impliquant Nadia Padovani et deux des enfants qu'elle a eus avec Fausto Gresini : Lorenzo Gresini s'est impliqué dans des questions administratives et Luca Gresini a pris un rôle dans la gestion sportive. Il n'est pour le moment pas prévu de modifier cet organigramme et de nommer un nouveau directeur d'équipe.

"Cela a été une vraie transition cette année pour trouver un nouvel équilibre dans l'équipe. La famille a pris le relais afin d'aller de l'avant avec les ressources humaines dont nous disposons. Nous ne savons pas. Peut-être qu'à un moment donné, si nous réalisons que nous avons besoin d'un leader, nous en parlerons, mais pour l'instant nous continuons de cette manière."

Aleix Espargaró est monté sur le podium de Silverstone, objectif qu'il s'était fixé dès le début de l'année pour rendre hommage à Fausto Gresini : "Les résultats en piste ont été bons. Je suis sûr que Fausto aurait adoré voir l'Aprilia monter sur le podium après sept ans de travail ensemble. Nous avons aussi renoué avec la victoire en Moto2. J'espère donc qu'il nous regarde de là-haut et qu'il applaudit ce que nous faisons aussi pour lui."

De gros changements pour Gresini en 2022

L'équipe Gresini va cependant profondément évoluer l'an prochain. Elle va se séparer d'Aprilia, qui aura sa propre structure, pour engager deux Ducati confiées à Enea Bastianini et Fabio Di Giannantonio, qui ont déjà roulé pour la formation italienne en Moto3, le second portant encore ses couleurs en Moto2 cette année. Ce projet, amorcé par Fausto Gresini il y a un an, va permettre à l'équipe de se lancer dans un nouveau défi.

"Je suis très enthousiaste", a précisé Merlini. "Après sept ans de partenariat avec Aprilia, que nous remercions pour ce qu'ils ont fait avec nous, un nouveau chapitre [s'ouvre] et c'est toujours un nouveau défi, toujours excitant. Nous sommes heureux d'avoir annoncé en juin notre partenariat avec Ducati et le retour d'Enea. Nous le connaissons depuis longtemps, il a roulé avec nous en Moto3. Et nous faisons passer à la catégorie reine Fabio Di Giannantonio. Donc tout semble positif, nous sommes très excités pour l'année à venir."

Enea Bastianini et Fabio Di Giannantonio

Enea Bastianini et Fabio Di Giannantonio

Gresini est aujourd'hui l'unique structure présente dans les trois catégories du Championnat du monde ainsi qu'en MotoE. Redevenant un team pleinement indépendant qui ne pourra plus s'appuyer sur le soutien technique et financier d'Aprilia, Gresini a décidé à regret de quitter le Moto3 au terme de la saison.

"Nous avons maintenant quatre équipes, une dans chaque catégorie, y compris le MotoE, et cette implication est énorme", a rappelé Merlini. "Avec Fausto, déjà, nous pensions donc que compte tenu du fait que le projet MotoGP revenait sous notre contrôle, alors qu'aujourd'hui nous le gérons avec Aprilia, continuer dans quatre catégories aurait été peut-être trop."

"Nous avons donc décidé d'abandonner le Moto3, ce qui est dommage car c'est une catégorie dans laquelle nous avons obtenu de bons résultats, notamment la victoire au championnat avec Jorge Martín en 2018. Mais nous voulions garder le Moto2, car c'est très stratégique, c'est la porte vers le MotoGP. Et le MotoE va continuer également, donc ce sera notre engagement pour l'année prochaine."

Lire aussi :

Avec Léna Buffa

partages
commentaires

Voir aussi :

Il y a 15 ans : le titre de Nicky Hayden
Article précédent

Il y a 15 ans : le titre de Nicky Hayden

Article suivant

Pol Espargaró "surtout soulagé pour Honda" après son podium

Pol Espargaró "surtout soulagé pour Honda" après son podium
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021