Márquez : "La concurrence fait progresser la moto et l'équipe"

Le leader du championnat accueille avec optimisme l'arrivée de Jorge Lorenzo chez Honda l'an prochain, et estime qu'un pilote d'un tel calibre permettra à son équipe de se surpasser encore plus.

Márquez : "La concurrence fait progresser la moto et l'équipe"
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Le deuxième Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Jorge Lorenzo, Ducati Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Le poleman Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Jorge Lorenzo, Ducati Team

C’est un futur duo qui fait d’ores et déjà saliver plus d’un fan de MotoGP : l’alliance de Marc Márquez et de Jorge Lorenzo l’an prochain au sein de l’équipe Repsol Honda !

Le choix de cette association est en effet particulièrement audacieux de la part du constructeur japonais, en cela qu’elle va mettre aux prises deux des plus beaux palmarès de la discipline... mais aussi deux des caractères les plus trempés.

Cette décision pourrait même s’avérer à double tranchant, car elle peut très bien amener à une stimulation entre les deux hommes, tout comme elle peut déboucher sur une rivalité délétère au sein même du garage de la marque à l’aile dorée.

Aucune crainte pour Puig

Optimiste face à cette combinaison de talents, le team manager de l’équipe, Alberto Puig, préfère envisager la première option, pensant que les deux Espagnols sauront cohabiter dans une ambiance saine et qui profitera au développement de la RC213V.

"Si Lorenzo s’adapte à la moto, il ira vite, et Marc va trouver le moyen d’élever son niveau pour rester devant", certifie-t-il ainsi. "Cela va le transformer en un pilote encore plus complet. La présence de Lorenzo ne va rendre Márquez que meilleur. Je crois que Jorge va amener Marc à franchir cet ultime stade. Il n’y a qu’un grand rival qui puisse vous amener à faire ça, et Lorenzo est ce grand rival."

Lire aussi : 

Relancer la compétition en interne

Loin d'être effrayé par la perspective d'évoluer aux côtés de Lorenzo l'an prochain, Márquez partage au contraire l'avis de son patron. Quitte à risquer de voir sa souveraineté dans le garage Honda compromise en 2019, le quadruple Champion du monde pense que le recrutement du Majorquin ne peut qu'être bénéfique, et pousser les deux hommes dans leurs retranchements, le tout pour le bien de l'équipe.

"Quand ton coéquipier est rapide, c’est toute l’équipe qui en profite", confirme le numéro 93, qui a poussé pour évoluer l'an prochain avec un coéquipier qui puisse lui donner le change. Il est vrai que son actuel voisin de garage, Dani Pedrosa, qui quittera la catégorie reine à l'issue de la saison pour chapeauter le développement des futures machines KTM, accuse le coup cette année.

Face aux cinq victoires en 2018 de Márquez, le numéro 26 est quant à lui toujours à la recherche de son premier podium. Un manque de compétition en interne qui aurait pu, à terme, ne plus inciter son coéquipier à donner le meilleur de lui-même.

Lire aussi :

"C’est pour cela que j’ai demandé à Honda de signer un pilote qui était rapide", reprend ainsi Márquez. "Dans le garage, il y a cette rivalité qui se crée, vous pouvez voir qu’il y a des choses différentes qui se font selon le circuit sur lequel on se trouve, et il se peut que votre rival soit meilleur dans une partie. La concurrence dans un garage, cela fait progresser la moto et le pilote."

Bien malin celui qui pourrait affirmer qui prendra le dessus l'an prochain chez Repsol Honda. Mais ce qui est sûr, c'est qu'avec un tel line-up, la structure nippone s'est donné les armes pour se maintenir en tête du MotoGP lors des prochaines années.

Avec Oriol Puigdemont

partages
commentaires
Crutchlow : Miller ? Le talent mais pas la vie pour viser le titre
Article précédent

Crutchlow : Miller ? Le talent mais pas la vie pour viser le titre

Article suivant

Courir le lundi ? Une proposition qui déplace l'attention, selon Rossi

Courir le lundi ? Une proposition qui déplace l'attention, selon Rossi
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021