"Ne pas retomber", l’objectif de Lorenzo

partages
commentaires
"Ne pas retomber", l’objectif de Lorenzo
Par :
29 mars 2019 à 10:09

Le pilote Honda enchaîne les chutes et les blessures depuis la fin de la saison dernière, et cela ne s’est pas arrêté au Qatar où il s’est fissuré une côte lors des EL3. Cette fois, la prudence sera de mise, et il espère mettre un terme à cette série noire.

Entre son adaptation à la Honda et ses deux blessures, Jorge Lorenzo est très attendu sur le circuit de Termas de Río Hondo. Beaucoup se demandent en effet dans quelle mesure il pourra rouler ce week-end. Après sa 13e place finale au terme du premier Grand Prix de la saison, au Qatar, il est clair que le Majorquin n’a pas évolué à sa place en raison de la douleur provoquée à la fois par sa fracture au scaphoïde datant du début d’année, et par la fissure de la côte qu’il a contractée lors des EL3.

Lire aussi :

"Mon poignet va mieux qu’au Qatar, mais la récupération est assez longue", a-t-il déclaré. "Je ne peux pas faire de pompes, car la pression que j'exerce sur l'intérieur du poignet me fait toujours mal. Mais je me sens mieux qu'au Qatar, et cela ne me perturbe pas tant que cela sur la moto. Cela va de mieux en mieux chaque jour, même si j'ai encore un peu mal."

Bien plus en forme qu’à Losail, donc, Lorenzo n’en n’oublie pas pour autant qu’il va devoir rester très prudent pour ne pas aggraver ses blessures, et cela semble d’ailleurs même être l’objectif principal de son Grand Prix. "Je ne veux pas retomber", a-t-il confié. "Nous avons calculé qu'il nous faudrait encore deux courses pour être totalement remis, donc c'est très important de ne pas chuter de nouveau. Je vais donc probablement prendre une marge supplémentaire au niveau de la sécurité, mais évidemment je veux aussi obtenir le meilleur résultat possible. C'est un compromis difficile à trouver."

Ce compromis l’est d’autant plus que le circuit de Termas de Río Hondo est loin d’être son préféré, et qu’il lui a, de plus, rarement réussi. Hormis un podium en 2014 et un top 5 en 2015, le numéro 99 y a cumulé deux résultats blancs et une 15e position. "Sur le papier, c’est une piste qui devrait bien me convenir car c’est une piste fluide avec des virages et des changements de direction rapides, mais [en pratique] le manque d’adhérence change la donne, car je ne me sens pas totalement en sécurité, et je préfère des pistes avec plus d’adhérence", a-t-il expliqué.

Lire aussi :

Jorge Lorenzo ne sait donc pas vraiment à quoi s’attendre ce week-end et ne se fixe pas d’objectif, si ce n’est de terminer la course du mieux possible. Champion dans l’âme, il conserve néanmoins de hautes attentes dans un coin de sa tête : "Si je gagnais je ferais une grande fête (rires). Un podium, une fête plus petite. Et si je terminais parmi les cinq premiers je le célébrerais quand même car cela serait un très bon résultat."

Avec Willy Zinck

Article suivant
Aldridge invalide le déflecteur souhaité par Honda

Article précédent

Aldridge invalide le déflecteur souhaité par Honda

Article suivant

Viñales veut changer d'approche lors des Grands Prix

Viñales veut changer d'approche lors des Grands Prix
Charger les commentaires
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu