Espargaró sent que le retour de Márquez va aider Honda à progresser

Pol Espargaró se réjouit que Marc Márquez puisse revenir au GP du Portugal. En plus d'être une référence pour celui qui a rejoint la marque cette année, le sextuple Champion du MotoGP va pouvoir se prononcer sur l'évolution de la machine depuis un an.

Espargaró sent que le retour de Márquez va aider Honda à progresser

Marc Márquez sera en piste vendredi à Portimão, une première dans le cadre d'un week-end de MotoGP depuis l'été 2020. Ce retour à la compétition était attendu par tout le paddock et encore plus chez Honda, marque à la peine depuis qu'elle est privée du pilote vainqueur de six des huit derniers championnats disputés. Pol Espargaró, qui a rejoint le team factory cette année, se réjouit également de revoir Márquez en piste puisque le #93 sera une référence tant pour l'équipe que pour lui.

"C'est vraiment important que Marc soit de retour, pour l'équipe, pour Honda, afin d'améliorer la moto", a déclaré le pilote espagnol. "Marc a aussi manqué la saison dernière et la moto a pas mal changé depuis sa blessure. Ce sera bien d'avoir la confirmation de sa part que la moto est bonne. Je ne peux pas le faire parce que je n'étais pas là avant. Marc a vu l'évolution de la moto depuis un an, il la connait bien. C'est bien pour nous tous. Ça va aussi me pousser un peu plus pour savoir dans quels domaines progresser avec cette moto. Tout le monde est assez ému qu'il revienne. Ce sera bien pour le spectacle."

Lire aussi :

Et alors que certains, comme Johann Zarco, pensent que Portimão ne sera qu'un round d'observation pour Márquez, Espargaró est convaincu que son équipier sera capable de décrocher un bon résultat dès ce week-end : "Marc va être rapide immédiatement. Je n'en ai aucun doute, parce qu'il a fait des tests ici il n'y a pas très longtemps. Marc est Marc, il a passé plus de neuf ans sur cette moto [sept, ndlr], donc il connaît ses points forts et ses points faibles. Je ne sais pas combien de temps cela va lui prendre, mais c'est sûr qu'il sera rapide ici. On s'attend tous à ce qu'il soit fort et qu'il montre ce dont il est capable."

Ce retour de Marc Márquez survient après le pire début de saison que Honda ait connu depuis la création du HRC, en 1982. Qualifiant lui-même son résultat de "dégoutant" au GP de Doha, Pol Espargaró estimait avoir le rythme pour se battre avec les leaders, chose rendue impossible par deux erreurs mais surtout un départ depuis une lointaine 15e place. Le Catalan reste convaincu de pouvoir mieux faire au GP du Portugal s'il obtient une meilleure place en qualifications.

"Je suis honnête avec vous, je n'ai pas beaucoup dormi depuis le Qatar. Je comptais les jours avant d'être ici. Le Qatar a été un peu injuste avec nous. On a été très performant dans les deux courses, pour se battre pour quelque chose de très bien, pour être sur le podium. Notre rythme était très bon, on revenait sur le groupe de tête dans chacune des deux courses, mais ça n'a pas été payant, parce qu'on partait de très loin. Notre performance était mauvaise en termes de résultats, mais très bonne en termes de chronos."

Lire aussi :

"J'étais impatient d'être ici, à Portimão, pour recommencer, avoir un meilleur samedi, avoir une position acceptable sur la grille et bien préparer la course. Je pense que la seule chose dont on a besoin, c'est d'un bon samedi. Le reste viendra. On est fort et la moto est bonne. C'est la seule chose qu'il faut. Après les deux courses au Qatar, en regardant les chronos, je me disais 'Ah... j'étais plus rapide qu'eux' et j'ai fini deux places derrière eux à chaque course. C'était un peu douloureux. On va tout tenter ce week-end."

Espargaró est convaincu que Portimão sera un terrain plus favorable que Losail pour poursuivre sa découverte de la RC213V : "Je pense que cette piste va me permettre de beaucoup mieux comprendre la Honda, sachant qu'ils n'ont pas été très bons au Qatar ces dernières années. La situation est différente entre le jour est la nuit, donc c'est assez dur de comprendre la moto sur un tel circuit. L'an dernier, j'ai pris la quatrième place à Portimão, j'ai été performant presque tout le week-end. J'espère que ce sera aussi le cas cette année. Taka [Nakagami] a aussi été très bon l'an dernier, donc la moto fonctionne ici et on verra ce qu'on pourra faire."

partages
commentaires

Voir aussi :

Les nouveaux panneaux lumineux en service dès le GP du Portugal

Article précédent

Les nouveaux panneaux lumineux en service dès le GP du Portugal

Article suivant

Espargaró : Avec Dovizioso, Aprilia "avait l'impression de m'entendre"

Espargaró : Avec Dovizioso, Aprilia "avait l'impression de m'entendre"
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021