MotoGP
02 août
-
04 août
Événement terminé
09 août
-
11 août
Événement terminé
23 août
-
25 août
Événement terminé
13 sept.
-
15 sept.
Événement terminé
20 sept.
-
22 sept.
WU dans
15 Heures
:
36 Minutes
:
57 Secondes
04 oct.
-
06 oct.
Prochain événement dans
12 jours
C
GP du Japon
18 oct.
-
20 oct.
Prochain événement dans
26 jours
25 oct.
-
27 oct.
Prochain événement dans
33 jours
C
GP de Malaisie
01 nov.
-
03 nov.
Prochain événement dans
40 jours
C
GP de Valence
15 nov.
-
17 nov.
Prochain événement dans
54 jours

Quartararo a choisi : il prend les suspensions en carbone

partages
commentaires
Quartararo a choisi : il prend les suspensions en carbone
Par :
8 août 2019 à 16:15

Le pilote Petronas utilisera dès le Grand Prix d'Autriche, cette semaine, des suspensions en carbone confiées par Yamaha et qu'il a testées pour la première fois lundi à Brno.

Fabio Quartararo et son équipe ont fait leur choix : la M1 #20 sera équipée de suspensions en carbone dès ce week-end, à l'occasion du Grand Prix d'Autriche, les précédentes en aluminium étant remisées au placard. Fournies par Yamaha lors du test réalisé à Brno, lundi, ces fourches ont donné satisfaction et prouvé que le Français pouvait d'emblée être performant. Aussi, malgré ses hésitations initiales, le choix a finalement semblé logique.

Lire aussi :

"On a décidé de partir directement avec les suspensions en carbone. Avec les suspensions en alu, on a fait tout le début de saison, dix courses, les tests, et dès le premier jour avec les suspensions en carbone on a fait le même temps – surtout en sachant que j'ai roulé tout seul quand j'ai fait mon chrono avec les suspensions en carbone. Avec le team, on a donc décidé de faire ça parce qu'on a vu pas mal de positif avec ces suspensions", explique le pilote Petronas, qui a d'ailleurs bien noté que Maverick Viñales, lorsqu'il a tenté un retour à l'aluminium à Assen, a vite fait machine arrière : "Il l'a testée mais dès la séance suivante il est revenu directement au carbone. Peut-être qu'il se sentait mieux avec la suspension en carbone."

Facile d'être rapide sur un tour, bien moins de l'être en course

Solide leader du classement des rookies, avec plus du double de points de son dauphin, Joan Mir, Fabio Quartararo n'a plus à prouver sa vitesse sur le tour lancé, lui qui a obtenu cinq départs depuis la première ligne, dont trois pole positions, et terminé pas moins de 11 séances en tête depuis le GP d'Italie. Mais désormais c'est sur un autre aspect, qu'il reconnaît être moins "facile", que le jeune Niçois veut concentrer ses efforts afin de parfaire son adaptation à la catégorie reine.

"Je pense que les qualifications sont notre point fort. Il est plus facile de faire un tour rapide, que 25 tours avec un rythme vraiment régulier, en se battant contre des pilotes qui ont beaucoup d'expérience", admet-il. "C'est une chose sur laquelle on a déjà progressé : à Brno j'ai pu dépasser des pilotes, me battre un peu plus. C'est quelque chose qui n'est pas facile, les qualifications sont notre point fort, mais maintenant on travaille sur la course."

Lire aussi :

Travailler dans l'optique de la course, voilà un programme déjà entamé puisqu'après le briefing de ce jeudi avec son staff technique, Quartararo a les idées claires quant aux qualités que devra avoir sa machine cette semaine sur le Red Bull Ring. Une piste à la moyenne très élevée, mais avec un caractère stop-and-go qui peut se révéler cruel en cas de difficultés sur les freinages et les accélérations.

"Il faut surtout être super précis sur les freinages, et freiner le plus tard possible, mais aussi les accélérations. On sait très bien qu'il y a énormément de wheelie et c'est quelque chose qui fait perdre énormément de temps, donc on va essayer de bien gérer ça, à la sortie du virage 1 et du virage 3. Ensuite, de l'accélération du virage 4 jusqu'à la ligne d'arrivée, il y a pas mal de virages, pas beaucoup d'accélération, donc là il va vraiment falloir qu'on en profite pour faire un bon temps", prévient-il.

Article suivant
La pluie, peut-être "une très bonne opportunité" pour Zarco

Article précédent

La pluie, peut-être "une très bonne opportunité" pour Zarco

Article suivant

Lorenzo, Pramac, Miller et la folle rumeur

Lorenzo, Pramac, Miller et la folle rumeur
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Autriche
Lieu Red Bull Ring
Pilotes Fabio Quartararo
Équipes SIC Racing Team
Auteur Léna Buffa