MotoGP
26 mars
EL1 dans
20 jours
C
GP de Doha
02 avr.
Prochain événement dans
27 jours
16 avr.
Prochain événement dans
41 jours
C
GP d'Espagne
29 avr.
Prochain événement dans
54 jours
C
GP d'Italie
27 mai
Prochain événement dans
82 jours
03 juin
Prochain événement dans
89 jours
C
GP d'Allemagne
17 juin
Prochain événement dans
103 jours
C
GP des Pays-Bas
24 juin
Prochain événement dans
110 jours
C
GP de Finlande
08 juil.
Prochain événement dans
124 jours
C
GP d'Autriche
12 août
Prochain événement dans
159 jours
C
GP de Grande-Bretagne
26 août
Prochain événement dans
173 jours
C
GP d'Aragon
09 sept.
Prochain événement dans
187 jours
C
GP de Saint-Marin
16 sept.
Prochain événement dans
194 jours
C
GP du Japon
30 sept.
Prochain événement dans
208 jours
C
GP de Thaïlande
07 oct.
Prochain événement dans
215 jours
C
GP d'Australie
21 oct.
Prochain événement dans
229 jours
28 oct.
Prochain événement dans
236 jours
C
GP de Valence
11 nov.
Prochain événement dans
250 jours

Les spéculations autour de Dovizioso ont mis Poncharal en colère

Le patron du team Tech3 n'a pas du tout apprécié qu'Iker Lecuona soit la cible de rumeurs alors même qu'il avait déjà son contrat en poche pour 2021.

Les spéculations autour de Dovizioso ont mis Poncharal en colère

Hervé Poncharal, patron de l'équipe Tech3, admet avoir été énervé lorsque des rumeurs ont circulé l'été dernier faisant état d'une hypothétique arrivée d'Andrea Dovizioso en remplacement d'Iker Lecuona.

Recruté pour prendre la place laissée vacante par Brad Binder lorsque KTM a décidé de placer le Sud-Africain dans son équipe officielle en remplacement de Johann Zarco, Iker Lecuona manquait d'expérience à son arrivée dans la catégorie reine, âgé seulement de 20 ans et n'ayant fait ses débuts mondiaux que quatre ans plus tôt. Ses 56 départs en Grand Prix face aux 135 et 145 que comptaient les autres rookies de cette saison 2020 (Álex Márquez et Brad Binder) ne pesaient pas bien lourd, au point d'en faire une proie facile pour les rumeurs lorsqu'Andrea Dovizioso s'est retrouvé sans guidon.

Bien que prolongé dès le mois de juin pour 2021, le jeune Espagnol a fait office de fusible facilement éjectable aux yeux de certains, provoquant ainsi la colère de son patron d'équipe, agacé d'avoir eu à répondre à des questions répétées sur l'avenir de son pilote, qu'il a alors défendu bec et ongles.

"Ce qu'il y a de bien avec Iker, c'est qu'il fait confiance à l'équipe et qu'il me fait vraiment confiance", explique Hervé Poncharal à Motorsport.com. "Et je lui ai dit : 'Iker, peu importe ce que tu entends, peu importe les conneries que tu entends ou lis. Fais-toi confiance sur ton travail. Je te dis que tu es mon pilote en 2020 et que tu seras mon pilote en 2021, à 100%. Alors, n'y prête pas trop attention.'"

Lire aussi :

"Certains journalistes, qui se croient aussi un peu des superstars, n'ont cessé de demander [si Dovizioso allait remplacer Lecuona]. À un certain moment, j'étais un peu en colère parce que peu importe le nombre de fois où vous dites [que ça n'arrivera pas], vous sentez qu'il y a parfois une force supérieure ou une personne supérieure derrière vous qui va vous dire de changer [le line-up]."

Iker Lecuona a finalement réussi à entrer dans le top 10 lors des deux Grands Prix de ce mois d'août tendu, en Autriche, puis au Grand Prix de Teruel, pour finalement se classer 20e au championnat pour sa première saison dans la catégorie reine, et ce malgré son absence lors des trois dernières courses après avoir été testé positif au COVID-19.

Quant à Andrea Dovizioso, qui avait déjà couru pour Tech3 en 2012 et laissé de bons souvenirs à Hervé Poncharal, il a bouclé le championnat sans disposer de guidon pour 2021. Ses contacts avec KTM au printemps n'avaient pas été creusés et c'est Danilo Petrucci qui avait obtenu le guidon à pourvoir dans l'équipe française pour la saison à venir.

Malgré le grand respect qu'il dit avoir conservé pour l'Italien, Hervé Poncharal insiste sur le fait que faire redescendre Lecuona en Moto2 pour favoriser le retour de Dovizioso n'a jamais été une option.

"Andrea a parlé avec KTM pendant [la pause du championnat] et ils n'ont pas réussi à trouver d'accord", souligne le Français, qui lui-même n'écartait pas un possible lien avant que le line-up ne soit officialisé. "Mais en août, [les médias] venaient me voir. J'ai dit à tout le monde, et aux journalistes, que c'était un manque de respect. Nous avions un contrat signé avec Iker, alors pourquoi aurions-nous dû lui dire de retourner en Moto2 ? Les pilotes ne sont pas du papier toilette que l'on prendrait et jetterait."

"Nous l'avons pris en Moto2, nous avons pris un gros risque parce qu'il aurait été plus facile de le garder en Moto2 une année de plus afin d'essayer de gagner des courses et pourquoi pas le championnat, puis de passer en MotoGP. Alors il nous a suivis, il nous a fait confiance et au bout d'une année, durant laquelle il a commencé à montrer son potentiel, nous lui aurions dit de retourner en Moto2 ? Jamais. Cela n'arriverait jamais avec moi. Je n'ai pas à être content que ça ne soit pas arrivé, parce que cela ne serait jamais arrivé. Ce ne sont que quelques superstars des médias, qui en savent plus que tout le monde, qui ont fait leurs propres plans et pensé que ce serait plus excitant."

partages
commentaires

Voir aussi :

Pas d'exception pour le cas Márquez : Dorna dit non à une 3e Honda

Article précédent

Pas d'exception pour le cas Márquez : Dorna dit non à une 3e Honda

Article suivant

Michelin nie toute pression pour avancer l'arrivée du nouveau pneu avant

Michelin nie toute pression pour avancer l'arrivée du nouveau pneu avant
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Andrea Dovizioso , Iker Lecuona
Équipes Tech 3
Auteur Lewis Duncan
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021
Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix Prime

Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix

Jamais absent d'un Grand Prix depuis 2002, Andrea Dovizioso referme à présent un chapitre qui représente plus de la moitié de sa vie et qui lui aura apporté des enseignements d'une richesse inégalable.

MotoGP
6 févr. 2021
Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende Prime

Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende

La rivalité entre Alain Prost et Ayrton Senna est souvent considérée comme la plus forte de l'Histoire des sports mécaniques. Mais celle entre Wayne Rainey et Kevin Schwantz pourrait tout aussi bien prétendre à ce statut. Leur duel a atteint ses sommets en 500cc durant la saison 1991, dont les deux pilotes gardent des souvenirs marquants 30 ans plus tard...

MotoGP
31 janv. 2021
Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP Prime

Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP

Sa première saison en MotoGP a vu Brad Binder se hisser extrêmement haut, mais aussi commettre quelques erreurs de débutant. Décidé à ne se trouver aucune excuse, le Sud-Africain affiche par là précisément le trait de caractère qui explique pourquoi KTM voit en lui l'homme de la situation pour prendre les rênes du programme après Pol Espargaró.

MotoGP
14 janv. 2021
Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne Prime

Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne

Le départ de Davide Brivio de Suzuki confronte la marque japonaise à un dilemme : recruter un nouveau directeur d'équipe ou confier le poste à une personne capable de maintenir la philosophie actuelle.

MotoGP
11 janv. 2021
Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020 Prime

Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020

Titré six fois en sept saisons, vainqueur de 43% des courses dont il a pris le départ en MotoGP, Marc Márquez aura été le grand absent de cette saison 2020, ouvrant un boulevard aux prétendants à sa succession dès la première manche. Condensé en quatre mois, le championnat ne s'est toutefois pas arrêté à ce premier coup de théâtre...

MotoGP
27 déc. 2020
L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati Prime

L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati

Arracher la victoire à Marc Márquez dans une course où il jugeait l'Espagnol favori aura été une émotion incomparable pour Andrea Dovizioso, sans doute son meilleur souvenir avec Ducati.

MotoGP
26 déc. 2020
L'erreur de Márquez qui a véritablement causé sa longue convalescence Prime

L'erreur de Márquez qui a véritablement causé sa longue convalescence

Que Marc Márquez décide ou pas de subir une troisième opération pour soigner son bras droit, sa tentative de reprendre la piste à Jerez – quatre jours après la première intervention – restera l'une des pires décisions de l'histoire du MotoGP. Le pilote espagnol pourrait encore en payer les conséquences en 2021.

MotoGP
27 nov. 2020