Espargaró : Chez KTM, "nous faisons confiance à Johann à 100%"

Johann Zarco apporte un regard neuf important à KTM, selon son nouveau coéquipier Pol Espargaró, qui lui fait une confiance absolue.

Espargaró : Chez KTM, "nous faisons confiance à Johann à 100%"

Dès sa première journée au guidon de la RC16, Johann Zarco a pointé du doigt les entrées de virages comme étant le domaine le plus perfectible de la machine autrichienne. Un constat que partage Pol Espargaró, bien qu'il juge plus difficile pour lui d'identifier aujourd'hui les domaines à améliorer du fait des nombreux changements dont il a déjà été témoin sur cette machine, en constante évolution.

"Je pense que Johann est maintenant dans une période d'adaptation. Et puis il vient de chez Yamaha. Par rapport aux autres motos, la Yamaha est très bonne en entrée de virage, sur les freins elle est incroyable. Donc il est certain qu'il ressent ça comme un point faible sur notre moto. Mais c'est bien qu'il se plaigne des problèmes", estime l'Espagnol, lui-même ancien pilote Tech3.

Lire aussi :

"C'est certain, nous savons que notre moto n'est pas la meilleure au monde pour tourner", concède le nouveau coéquipier de Zarco. "Il arrive de chez Yamaha, où cet aspect est excellent, donc il est bon qu'il dise ça pour identifier le problème. Pour moi, après deux ans il est assez difficile d'identifier ce problème en comparaison avec une autre moto : j'essaie de faire progresser le package dans son ensemble."

"Nous faisons confiance à Johann à 100%", assure Espargaró. "Je ressens des problèmes, mais ça ne sera pas comme Johann, car j'ai piloté cette moto pendant deux ans, nous l'avons fait incroyablement progresser, vous auriez du mal à croire à quel point ! Mais il reste des domaines dans lesquels nous devons progresser et il est certain que Johann se plaint comme quelqu'un qui arrive de chez Yamaha, où l'avant est bon."

"C'est bien, car il montre la route et les manières de faire progresser la moto. C'est aussi pour ça que KTM l'a choisi, car il est rapide et il va montrer des choses, apporter des idées fraîches ; des choses que peut-être je ne peux pas ressentir et changer. Nous lui faisons confiance à 100%."

Pol Espargaró, qui fut l'un des premiers titulaires de KTM avec Bradley Smith, est heureux de voir arriver un autre pilote, avec un bagage différent et un regard neuf sur la RC16. "Il a une autre façon de régler les problèmes car il vient d'ailleurs, et c'est bon d'avoir quelqu'un qui identifie les faiblesses", estime-t-il. "Il va tous nous apprendre – moi y compris – à améliorer la moto. Et s'il dit ça, c'est parce que ce n'est pas assez bon et qu'il faut certainement le faire progresser."

"Il sera, particulièrement lors de cette première année, très sensible à certaines parties des virages, de l'accélération, de l'électronique, et nous devons vraiment l'écouter avant qu'il ne perde ce feeling. Ainsi, nous allons progresser plus vite. Même chose avec Dani [Pedrosa], qui arrive."

Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing

Besoin d'un temps d'adaptation

Le pilote espagnol, qui a lui aussi opéré le passage de Yamaha à KTM il y a deux ans, se garde bien de donner des conseils à son nouveau coéquipier, de même qu'à Syahrin et Oliveira, qui découvrent également la RC16 chez Tech3. "Ce sont de très bons pilotes. Je ne suis pas en position de pouvoir donner des conseils à qui que ce soit. […] Il est clair qu'ils ont besoin d'apprendre cette moto, au même titre que Johann, mais je pense qu'ils seront très bientôt rapides", affirme-t-il.

"Il n'y a pas de secret : c'est une moto, elle a deux roues, un châssis, un bras oscillant et un moteur… Donc ils seront rapides très bientôt, c'est sûr", estime Pol Espargaró, qui s'attend à des progrès dès la prochaine séance : "Ils seront dans les temps à Jerez."

Lire aussi :

Pour l'heure, les pilotes Tech3 ont bouclé les premiers tests d'intersaison en bas du classement, à 0"5 (Syahrin) et 1"3 (Oliveira) de Zarco, qui a dû se contenter du 21e temps pour ses débuts au guidon de la RC16. Pour son nouveau coéquipier, c'est avant tout une question de temps : "Johann est rapide et il le sera, c'est certain. Il a simplement besoin de temps pour s'adapter à cette moto, qui est assez différente de la Yamaha. Il est normal qu'il lui faille du temps, mais je n'ai pas de doutes quant au fait qu'il sera rapide."

"Nous avons juste besoin de pilotes rapides sur la moto, pas seulement un", poursuit Espargaró, heureux de voir les effectifs de KTM doubler, avec désormais quatre titulaires et deux pilotes d'essais. "Nous avons besoin que j'aie un équipier rapide comme l'est Johann, mais aussi de deux pilotes de tests rapides, comme nous aurons l'an prochain avec Dani et un Mika [Kallio] en pleine forme. Et aussi ces jeunes talents [chez Tech3], qui sont très bons."

Miguel Oliveira, Team KTM Tech 3

Le retour de Mika Kallio sera en effet précieux, son absence se faisant particulièrement sentir, selon Espargaró, alors que trois pilotes découvrent tout juste la KTM. "C'est dommage de ne pas avoir Mika, car il apporte tellement à l'équipe. Par ailleurs, il connaît le développement de cette moto depuis le tout début et je pense que c'est très important pour une équipe factory venant de là où vient KTM, c'est-à-dire de zéro, de pouvoir constamment voir les progrès de la moto", pointe l'Espagnol. "Quand Mika va revenir, avec en plus Dani, ça va énormément nous aider, car nous avons besoin de toute l'aide au monde, du fait que tout le monde progresse aussi avec l'aide des pilotes de tests."

"Nous avons besoin de faire le double d'efforts et de travail sur l'ensemble", ajoute le numéro 44. "Ça ne vient pas comme ça, aussi facilement. On sait par exemple que la KTM n'est pas aussi 'facile' dès le départ que l'est la Suzuki. Ce n'est pas le cas pour le moment, mais ça le sera. Donc pour le moment, nous avons besoin de temps et KTM a besoin d'expérience et de faire des tests."

Avec Guillaume Navarro

partages
commentaires
Pour Iannone, les chutes font partie de l'apprentissage
Article précédent

Pour Iannone, les chutes font partie de l'apprentissage

Article suivant

Bagnaia "bouche bée" derrière Lorenzo, avant de le dépasser

Bagnaia "bouche bée" derrière Lorenzo, avant de le dépasser
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021