La Toyota #7 perd sa pole position à Fuji !

La Toyota #7 a perdu la pole position qui avait été signée un peu plus tôt à Fuji par José María López et Kamui Kobayashi.

La Toyota #7 perd sa pole position à Fuji !
Pole position pour Mike Conway, Kamui Kobayashi, Jose Maria Lopez, Toyota Gazoo Racing
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Mike Conway, Kamui Kobayashi, Jose Maria Lopez, #8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Sebastien Buemi, Kazuki Nakajima, Fernando Alonso
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Mike Conway, Kamui Kobayashi, Jose Maria Lopez
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Mike Conway, Kamui Kobayashi, Jose Maria Lopez
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Mike Conway, Kamui Kobayashi, Jose Maria Lopez
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Sebastien Buemi, Kazuki Nakajima, Fernando Alonso
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Sebastien Buemi, Kazuki Nakajima, Fernando Alonso
Fernando Alonso, Toyota Gazoo Racing
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Sebastien Buemi, Kazuki Nakajima, Fernando Alonso

La joie aura été de courte durée pour José María López, Kamui Kobayashi et Mike Conway. Après la séance de qualifications des 6 Heures de Fuji, la Toyota #7 a été disqualifiée suite à une infraction commise dans les stands. C'est une vitesse excessive dans la pitlane qui est en cause. Pilote concerné par l'excès de vitesse commis dans les stands, López voit ainsi son chrono annulé, repoussant la TS050 Hybrid en queue de peloton LMP, à la huitième place.

López et Kobayashi étaient les deux pilotes désignés pour les qualifications, et leur temps moyen leur avait permis de décrocher la pole position, profitant notamment d'une erreur de Sébastien Buemi sur l'autre TS050 Hybrid. Une Toyota #8 qui partira finalement en pole position, avec son statut de leader du championnat

Lire aussi :

Alonso, Buemi et Nakajima héritent de cette première place sur la grille, où ils devanceront les deux Rebellion R13 et les deux BR1 du SMP Racing. Pour la Toyota #7, ce scénario n'est malheureusement pas une première. À Spa-Francorchamps, l'équipage avait vécu la même déconvenue en perdant sa pole position, à l'époque en raison d'une déclaration incorrecte concernant le débitmètre de carburant. 

Pour Toyota, c'est la troisième fois que la foudre des commissaires s'abat puisque le constructeur japonais avait été exclu des 6 Heures de Silverstone au mois d'août, après y avoir signé un doublé, suite à un échec aux tests de flexibilité des patins à l'issue de la course. 

Top 10 après décision des commissaires

P. # Pilotes Équipe Cat.
1 8 Spain Fernando Alonso 
Japan Kazuki Nakajima 
Switzerland Sébastien Buemi 
Toyota Gazoo Racing LMP1
2 1 Germany André Lotterer 
Brazil Bruno Senna 
Switzerland Neel Jani 
Rebellion Racing LMP1
3 3 Switzerland Mathias Beche 
France Thomas Laurent 
United States Gustavo Menezes 
Rebellion Racing LMP1
4 17 France Stéphane Sarrazin 
Russian Federation Matevos Isaakyan 
Russian Federation Egor Orudzhev 
SMP Racing LMP1
5 11 United Kingdom Jenson Button 
Russian Federation Vitaly Petrov 
Russian Federation Mikhail Aleshin 
SMP Racing LMP1
6 4 United Kingdom Oliver Webb 
France Tom Dillmann 
United Kingdom James Rossiter 
ByKolles Racing Team LMP1
7 10 United Kingdom Ben Hanley 
Australia James Allen 
DragonSpeed LMP1
8 31 United Kingdom Anthony Davidson 
Venezuela Pastor Maldonado 
Mexico Roberto Gonzalez 
DragonSpeed LMP2
9 37 Malaysia Nabil Jeffri 
Malaysia Weiron Tan 
Malaysia Jazeman Jaafar 
Jackie Chan DC Racing LMP2
10 38 China Ho-Pin Tung 
Monaco Stéphane Richelmi 
France Gabriel Aubry 
Jackie Chan DC Racing LMP2
partages
commentaires
L'EoT change encore... et Toyota signe la pole à Fuji !
Article précédent

L'EoT change encore... et Toyota signe la pole à Fuji !

Article suivant

Vaincre Toyota reste impossible pour Rebellion et SMP

Vaincre Toyota reste impossible pour Rebellion et SMP
Charger les commentaires
Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse Prime

Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse

Le duel entre Ferrari et Porsche pour le titre mondial en GTE Pro a pris une tournure délicate à Bahreïn, où un accrochage entre Alessandro Pier Guidi et Michael Christensen a marqué les derniers instants de course. Ferrari n'est que provisoirement titré, car Porsche a fait appel.

WEC
9 nov. 2021
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Stefan Bellof, star fauchée en plein envol Prime

Stefan Bellof, star fauchée en plein envol

Stefan Bellof fait partie des espoirs déchus de la Formule 1, l'un de ceux qui auraient pu accomplir des exploits si la vie n'en avait pas décidé autrement. Un accident mortel a tout brisé il y a 36 ans, le 1er septembre 1985.

Formule 1
1 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021