Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
43 jours
C
GP du Portugal
30 avr.
Prochain événement dans
54 jours
09 mai
Prochain événement dans
60 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
99 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
116 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
134 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
148 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
176 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
183 jours
12 sept.
Course dans
190 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
204 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
207 jours
10 oct.
Course dans
217 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
232 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
239 jours
07 nov.
Course dans
246 jours

Albon veut être "l'épine dans le pied de la stratégie Mercedes"

Quatrième sur la grille du Grand Prix de Bahreïn, Alexander Albon entend jouer un rôle pour perturber la stratégie des Mercedes en course.

Albon veut être "l'épine dans le pied de la stratégie Mercedes"

À ceux qui l'auraient imaginé au fond du trou après sa violente sortie de piste en essais libres vendredi, Alexander Albon a démontré qu'il fallait encore compter sur lui. L'avenir du pilote thaïlandais ne sera probablement pas scellé par Red Bull Racing avant la fin de la saison, mais il a fait preuve de sa capacité à se remettre rapidement la tête à l'endroit sur le circuit de Sakhir.

Doté d'un nouveau châssis après son accident, Albon a rapidement retrouvé ses marques en vue des qualifications du Grand Prix de Bahreïn, comme si rien n'avait vraiment changé sur sa RB16. "Honnêtement, surtout dans une équipe comme Red Bull, la qualité est très élevée et il n'y a pas de grosses différences. En tout cas rien de mon côté", souligne-t-il sur ce point. "Bien sûr c'est davantage une question de sensations et de set-up, et par-dessus tout de confiance. En ce qui concerne la confiance, j'étais assez satisfait. Je le sentais déjà en EL3. C'était une erreur stupide pour débuter le week-end hier donc je savais que je pouvais mettre ça rapidement derrière moi et me concentrer sur aujourd'hui."

Lire aussi :

Inévitablement renvoyé à son erreur de la veille et sur la difficulté à vivre un tel mauvais moment, Albon sort la carapace. "Pour ma part, il s'agit juste d'admettre mon erreur, et plus encore de la mettre derrière soi, vraiment. On présente des excuses mais en même temps, on se concentre sur le jour suivant. OK, j'ai eu un accident, mais on n'y pense pas vraiment, ou en tout cas on ne se concentre pas dessus. On pense à comment était la voiture avant et à quels sont les domaines sur lesquels travailler pour le roulage en EL3. C'est de ce genre d'état d'esprit qu'il s'agit. Il est inutile de s'attarder dessus, ou de regretter, de se dire que l'on aurait pu faire ceci ou cela, car ça n'aide pas vraiment."

En confiance donc, Albon n'a pas commis de faux-pas ce samedi. À la clé, le quatrième chrono sur la grille de départ, à six dixièmes de la troisième place occupée par son coéquipier Max Verstappen. Un soulagement ? "Probablement, mais pour parler franchement, les EL1 étaient plutôt bons et les EL3 aussi", relève Albon. "Donc la quatrième place ne semblait pas irréaliste. C'est quelque chose que je pensais vraiment accessible avant les qualifications. C'est bien sûr chouette d'y arriver, et la voiture se comporte bien ce week-end, notamment depuis aujourd'hui."

Si sa séance qualificative réussie est une première réponse, Albon sait qu'il est attendu dans un autre registre : celui d'être un atout dans la lutte en piste entre Red Bull et Mercedes pendant la course. "La quatrième place est belle, en espérant pouvoir être une épine dans le pied de la stratégie Mercedes et voir ce que l'on peut faire", conclut-il.

Le top 5 en qualifications

P. Pilote Constructeur Temps Écart
1 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 1'27.264  
2 Finland Valtteri Bottas Mercedes 1'27.553 0.289
3 Netherlands Max Verstappen Red Bull 1'27.678 0.414
4 Thailand Alexander Albon Red Bull 1'28.274 1.010
5 Mexico Sergio Pérez Racing Point 1'28.322 1.058

partages
commentaires
Les Ferrari éliminées en Q2 : "On est à notre place", dit Vettel

Article précédent

Les Ferrari éliminées en Q2 : "On est à notre place", dit Vettel

Article suivant

Lewis Hamilton en pole car "libéré" par son titre

Lewis Hamilton en pole car "libéré" par son titre
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Bahreïn
Catégorie Qualifs
Lieu Sakhir
Pilotes Alexander Albon
Équipes Red Bull Racing
Auteur Basile Davoine
Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari Prime

Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari

La présentation de l'Aston Martin était sans doute la plus attendue cette saison, alors que les nombreux changements apportés à l'équipe s'étendent bien au-delà d'un simple travail de peinture sur la livrée. Mais il est vrai que l'équipe n'aura pas à opérer un redémarrage et peut construire sur de solides fondations.

Formule 1
4 mars 2021
Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso Prime

Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso

Depuis son retour en F1, Esteban Ocon a connu une période difficile. De nouveaux défis l'attendent, puisqu'il a été rejoint par le double Champion du monde Fernando Alonso dans la nouvelle équipe Alpine. STUART CODLING établit une feuille de route à suivre pour franchir ce cap avec succès.

Formule 1
3 mars 2021
L'évolution récente des volants de Formule 1 Prime

L'évolution récente des volants de Formule 1

Les volants de Formule 1 ont drastiquement changé au fil des années, les pilotes disposant désormais de plus de contrôle, ce qui leur permet d'apporter les changements les plus subtils et de prendre l'avantage sur leurs rivaux.

Formule 1
2 mars 2021
L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren Prime

L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren

L'accord conclu par McLaren avec MSP Sports Capital l'an dernier non seulement aide l'écurie à financer la rénovation de ses infrastructures, ce dont elle avait bien besoin, mais est également un signe de l'avenir de la Formule 1.

Formule 1
1 mars 2021
La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix Prime

La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix

Pour la beauté du geste avant l'interdiction définitive de nombreuses aides en 1994, Benetton voulait faire rouler en Grand Prix sa B193C en fin de saison 1993, ce qui aurait fait d'elle la première voiture à quatre roues directrices à prendre un départ en F1...

Formule 1
28 févr. 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus Prime

Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus

À première vue, la nouvelle Red Bull pour la saison 2021 de F1 semble très similaire à la monoplace de l'an passé, mais un examen attentif révèle qu'il y a en réalité beaucoup de choses intéressantes.

Formule 1
24 févr. 2021
Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons Prime

Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons

Comme les autres monoplaces présentées jusque-là, l'Alfa Romeo C41 dévoilée ce lundi en Pologne s'apparente davantage à une évolution qu'à une révolution.

Formule 1
23 févr. 2021