Albon et Latifi seront traités équitablement chez Williams

L'écurie Williams comptera l'an prochain sur ses deux pilotes, Alexander Albon et Nicholas Latifi, à armes égales.

Albon et Latifi seront traités équitablement chez Williams
Charger le lecteur audio

Williams va tourner une page non négligeable de son histoire récente la saison prochaine, avec le départ de George Russell pour Mercedes. Au moment d'affronter la nouvelle réglementation 2022, l'écurie anglaise comptera sur Nicholas Latifi, conservé pour une troisième saison, et sur sa recrue Alexander Albon. Entre les deux hommes, le statut sera le même avec un traitement équitable. Quant à l'ambiance, elle devrait être facilitée par le fait qu'ils ont déjà couru dans la même équipe lors de leur passage en F2.

"Naturellement, c'est bien pour les deux", estime Jost Capito, directeur de Williams. "Je pense que pour Alex, c'est génial d'avoir cette seconde chance, de revenir et de mener l'équipe pour aller de l'avant. Il ne vient pas en disant : 'OK, je veux gagner des courses'. Il est clair qu'il doit faire progresser l'équipe avec Nicky [Latifi] et nous, avec tous les ingénieurs et tout le monde à Grove. Et il semble apprécier ce rôle. Il travaille très bien avec Nicky. Nous n'avons pas de numéro un et de numéro deux, ils sont tous les deux traités exactement de la même manière. Et Nicky peut y mettre sa patte, ça ne fait aucun doute."

"Alex et Nicky étaient coéquipiers en 2018. Ils se connaissent donc, ils se respectent beaucoup. George et Alex sont amis. Je pense qu'Alex est celui qu'il faut pour l'équipe dans la situation d'aujourd'hui. Pour Alex, je pense que c'est une formidable seconde chance. Et je suis certain qu'il s'adaptera bien à notre environnement. Nous allons prendre du plaisir avec lui, et lui en prendra avec nous. Et je suis certain qu'il sera très performant."

L'expérience des deux pilotes Williams est identique puisqu'ils ont tous les deux derrière eux deux saisons complètes en Formule 1. Pour Nicholas Latifi, l'exercice 2021 a permis de réellement progresser, même s'il a une nouvelle fois souffert dans l'ombre de George Russell.

"Nicky a fait du bon boulot cette année aussi, quand on regarde tous les résultats en qualifications ; certains ne montrent pas qu'il était dans une position où il aurait pu surclasser George", souligne Jost Capito. "Et quand on voit les écarts, ils n'ont jamais été importants. Bien sûr, c'est un gros défi d'être le coéquipier de George. Il s'est vraiment bien débrouillé et a énormément progressé au cours de la saison. Je suis certain qu'il peut encore progresser, car ce n'était que sa deuxième saison. Et sa première saison, l'an dernier, était vraiment étrange avec le Covid. Il y avait beaucoup de nouveaux circuits cette année encore, c'était une nouvelle fois difficile pour lui, et si l'on se base là-dessus, il a fait un travail remarquable."

Cet optimisme quant au line-up 2022 ne fait toutefois pas perdre sa lucidité à Jost Capito, bien conscient de perdre très gros en voyant George Russell retourner chez Mercedes, où il sera désormais titulaire aux côtés de Lewis Hamilton.

"George est un grand leader", insiste-t-il. "Dire de lui que c'est un diamant brut ne suffirait pas, c'est déjà un diamant poli. Et il n'est pas encore à son meilleur niveau, je pense qu'il peut encore s'améliorer. Mais au stade où il est maintenant, c'est un immense atout pour n'importe quelle équipe. Et il l'a été pour nous. D'un côté, nous sommes tristes de le voir partir. Mais l'on pouvait s'y attendre, et nous l'avons soutenu pour qu'il ait cette chance. Nous sommes très heureux pour lui."

Lire aussi :

partages
commentaires
Meilleurs tours 2021 : qui a inscrit le plus de points ?
Article précédent

Meilleurs tours 2021 : qui a inscrit le plus de points ?

Article suivant

Bilan 2021 - La saison de Latifi méritait meilleure conclusion 

Bilan 2021 - La saison de Latifi méritait meilleure conclusion 
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021