Alonso ne s'attendait pas à encore courir en F1 à 40 ans

Alors qu'il fête ce jeudi ses 40 ans, Fernando Alonso a expliqué qu'il ne pensait pas être encore en Formule 1 à cet âge.

Alonso ne s'attendait pas à encore courir en F1 à 40 ans

Fernando Alonso a 40 ans aujourd'hui et est le second pilote le plus vieux de la grille, derrière un Kimi Räikkönen âgé lui de 41 printemps. S'il a récemment indiqué que pour lui cette barre était surtout symbolique et qu'il avait l'impression d'avoir 25 ans, il reconnaît toutefois qu'il ne se voyait pas arpenter le paddock et les circuits de F1 à cet âge.

"Non, probablement pas", a-t-il reconnu, alors qu'il foule les terres de sa toute première victoire en discipline reine, en 2003, avec Renault, alors qu'il avait 22 ans. "Vous ne vivez que le moment présent, vous ne pensez pas trop à l'avenir à cet âge et vous êtes juste concentré sur le week-end de course. Vous avez du mal à vous projeter dans l'avenir, à plus de deux ou trois ans. Mais maintenant, c'est différent. Je suis plus habitué à la discipline, à la Formule 1, et à toutes les choses qui sont uniques ici."

Lire aussi :

"Quand je suis arrivé dans ce sport, je venais d'une toute petite ville du nord de l'Espagne, sans expérience, sans bagage, sans rien, et puis vous arrivez dans ce monde et vous êtes stupéfait pendant cinq, six, sept ans, jusqu'à ce que vous vous habituiez à tout. Désormais, c'est un peu différent. Vous savez comment sont les choses, et vous profitez un peu plus."

"Je me sens bien, je ne ressens pas mes 40 ans, c'est sûr. C'est le chiffre qui me surprend aussi, quand je le vois partout dans le motorhome parce que l'équipe a préparé une très belle décoration dans ma chambre et dans la zone de repas aussi. C'est un chiffre plus important que ce que je ressens. Mais oui, c'est comme ça."

Présent aux côtés de l'Espagnol en conférence de presse, Sebastian Vettel avait l'intention de marquer le coup avec un petit dispositif pour envoyer une nuée de confettis sur celui qui a été son rival numéro 1 pour le titre en 2010 et 2012, mais s'est totalement manqué en le tenant à l'envers, ce qui a plutôt maculé le sol et les rires des deux hommes.

Interrogé sur le sujet de l'âge, lui qui a désormais 34 ans, l'Allemand a déclaré qu'il se voyait mal poursuivre sa carrière en F1 jusqu'à ses 40 ans : "Non, je ne crois pas. On ne sait jamais, mais tout de suite, je dirais non."

partages
commentaires

Voir aussi :

Räikkönen : Je suis totalement maître de mon avenir

Article précédent

Räikkönen : Je suis totalement maître de mon avenir

Article suivant

Verstappen : Mercedes a montré son vrai visage en fêtant la victoire

Verstappen : Mercedes a montré son vrai visage en fêtant la victoire
Charger les commentaires
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021