Alonso croit toujours en une McLaren 2,5 secondes plus rapide en 2016

McLaren Honda a connu une saison 2015 particulièrement difficile, à l'image de Fernando Alonso, dix-septième du championnat avec onze points seulement.

C'était la première fois de sa carrière qu'Alonso, battu par Jenson Button, comptait moins d'unités au compteur que son coéquipier sur une saison entière.

Il faut dire que l'Espagnol a été en difficulté toute l'année au volant d'une McLaren aux nombreux maux, manquant de performance et surtout de fiabilité, principalement à cause de l'unité de puissance Honda.

Dès le mois d'octobre, Alonso a cependant déclaré ses espoirs de gains pouvant aller jusqu'à deux secondes et demie au tour pour l'an prochain. Est-ce toujours d'actualité? "C'est ce que je dirais, oui," répond-il.

"Parfois, en 2015, nous n'avons pas optimisé la voiture. Nous connaissons un peu mieux les points forts de la voiture et nous devons les exploiter un peu plus dans cette direction. Nous savons que l'unité de puissance est notre principal handicap, donc il n'y a pas de changements radicaux pour 2016 en termes de design et de philosophie."

"Nous savons le déficit que nous avons en ligne droite par rapport à d'autres voitures. Donc si nous appliquons certaines solutions et que tout fonctionne comme prévu, le gain de temps au tour sera énorme."

"Nous avons mis en place de très bonnes solutions logiques qui nous motivent énormément parce que je pense que 2016 sera une saison complètement différente. Nous avons connu des temps difficiles, mais je pense que nous en avons tiré des leçons. Nous sommes restés unis, nous avons travaillé en harmonie et c'était le point positif. Le point négatif, c'était les résultats."

Libérer le potentiel grâce à l'unité de puissance

Bien sûr, un gain de deux secondes et demie ne signifierait pas pour autant des McLaren qui luttent pour le titre : toutes les écuries vont progresser dans une certaine mesure d'ici le début de la saison. Il s'agit donc d'avancer plus vite que les autres.

"Tout le monde va améliorer de 0,5 à une seconde," estime Alonso. "Étant donné que nous étions à deux secondes, il nous faut faire plus que 0,5 ou qu'une seconde. L'unité de puissance sera la clé pour libérer ce potentiel."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso
Équipes McLaren
Type d'article Actualités
Tags déclaration