Alonso affirme n'avoir jamais été si compétitif depuis 2012

Fernando Alonso est enthousiasmé par son propre niveau de performance en cette saison 2022, le meilleur depuis dix ans selon lui.

Fernando Alonso, Alpine

En 2012, Fernando Alonso avait réalisé ce qui peut être considéré comme la meilleure saison de sa longue carrière en Formule 1, disputant le titre à Sebastian Vettel jusqu'au dernier Grand Prix avec une Ferrari clairement inférieure à la Red Bull. Dix ans plus tard, Alonso affirme avoir atteint son meilleur niveau depuis lors, lui qui n'a jusqu'à présent pas eu de réussite en 2022 avec seulement deux points au compteur – contre 20 pour son équipier Esteban Ocon.

En effet, le pilote Alpine a été victime d'une panne à Djeddah, d'un autre pépin technique en qualifications à Melbourne et d'un accrochage avec Mick Schumacher à Imola. "Bien sûr, cela paraît un peu étrange de n'avoir que deux points au championnat après avoir réalisé ce qui est probablement mon meilleur début de saison en matière de compétitivité lors des dix dernières années, peut-être depuis 2012", commente Alonso.

"Je n'étais pas aussi compétitif [auparavant] que je ne l'ai ressenti lors de ces quatre premières courses. Nous avons été extrêmement malchanceux avec certains événements : [nous avons perdu] une sixième place très facile en Arabie saoudite, il y a évidemment eu les problèmes à Melbourne en qualifications puis en course [avec une forte usure des pneus, ndlr] et à nouveau, au premier tour à Imola, nous avons été contraints à l'abandon."

Fernando Alonso, Ferrari F2012

Fernando Alonso remporte le Grand Prix d'Europe 2012 pour Ferrari

"Le résultat viendra, ce n'est qu'une question de temps. Je me sens fort, je me sens rapide. La voiture paraît également bonne. J'attends vraiment chaque week-end avec impatience."

Alonso a atteint la Q3 lors des quatre premiers Grands Prix cette année, par ailleurs classé dans le top 7 lors de sept des 14 séances d'essais libres déjà disputées en 2022. "Nous avons été relativement compétitifs dans chaque séance que nous avons faite jusqu'à présent cette année. Je crois que nous étions dans le top 6 ou 7, et ce n'était clairement pas le cas lors de mon époque McLaren, ou de mes dernières saisons chez Ferrari, ou l'an dernier avec Alpine", estime l'Espagnol.

"Ce sont les faits auxquels je fais référence, nous obtenons un classement purement compétitif en essais libres et en qualifications jusqu'à présent. En course, je pense qu'il y a eu des choses hors de notre contrôle, ou des problèmes de fiabilité pure. Nous n'avons pas fini le travail. Mais jusqu'à présent, la voiture paraît rapide, et je suis confiant à son volant."

Lire aussi :

Propos recueillis par Luke Smith

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Mercedes veut croire aux signes prometteurs de la W13 à Miami
Article suivant La chicane "au rabais" de Miami n'emballe pas les pilotes

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France