Alonso préfère attendre la fin de la trêve estivale pour négocier

Fernando Alonso et Alpine ne devraient entamer d'éventuelles négociations pour un nouveau contrat qu'en septembre, les deux parties n'étant pas pressées de lancer les discussions.

Alonso préfère attendre la fin de la trêve estivale pour négocier
Charger le lecteur audio

Le suspense perdure quant au line-up Alpine pour la saison prochaine, alors que l'écurie tricolore dispose d'un duo efficace composé d'Esteban Ocon et de Fernando Alonso, avec aux aguets un jeune loup en la personne d'Oscar Piastri, couronné en Formule Renault Eurocup, en FIA F3 et en Formule 2 ces trois dernières années.

Ocon a déjà signé un contrat portant sur la saison 2023, et il s'agit donc pour Alpine de déterminer s'il vaut mieux prolonger avec Alonso ou promouvoir Piastri. Le directeur d'équipe Otmar Szafnauer a déclaré le mois dernier qu'il pensait que le jeune Australien serait en Formule 1 l'an prochain, sans donner davantage de précisions, mais le vétéran espagnol n'a pour sa part pas caché son intention de poursuivre sa carrière au-delà de 2022, même s'il n'est manifestement pas pressé d'assurer son avenir.

"Jusqu'à présent, nous n'avons entamé aucune négociation", a fait savoir Alonso, qui s'apprête à fêter son 41e anniversaire, à l'issue des qualifications de Silverstone. "Mon objectif, comme je l'ai dit quelquefois, est de continuer, mais jusqu'à la trêve estivale, je veux me concentrer : ce mois de juillet, nous avons quatre courses, et il faut que je marque des points car j'ai un peu manqué de chance lors des neuf premières."

Cela a manifestement changé ce dimanche, puisque l'Ibère a signé son meilleur résultat de la saison avec une belle cinquième place à Silverstone. Il a ainsi porté son total de points à 28, se rapprochant des 39 unités de son coéquipier Esteban Ocon, contraint à l'abandon par une "défaillance supposée de sa pompe à essence".

Du côté d'Alpine, le son de cloche est similaire quant aux négociations à venir. "Après l'été, nous devrions avoir une conversation et prendre une décision", indique Otmar Szafnauer. "Parce que la saison dure si tard… à l'époque, quand on finissait en octobre, la silly season était un peu plus tôt. Mais maintenant, nous continuons non pas jusqu'en décembre mais pas loin. C'est un bon timing."

Y aurait-il un élément qui pourrait mener Alpine à ne pas conserver Alonso ? "Je n'y ai pas réfléchi, mais c'est une bonne question", répond Szafnauer. "Il pilote de manière brillante et fait de bonnes qualifications et de bonnes courses. C'est ça qui compte vraiment. Mais on va y réfléchir." Quant à savoir si l'aspect financier pourrait poser problème dans l'optique de conserver le double Champion du monde : "Nous déciderons avec tous ces facteurs. De bonnes informations pour prendre une bonne décision." Nul doute que la promotion de Piastri s'avérerait bien moins onéreuse…

Propos recueillis par Luke Smith

Lire aussi :

partages
commentaires
Mercedes refuse l'excès d'optimisme après Silverstone
Article précédent

Mercedes refuse l'excès d'optimisme après Silverstone

Article suivant

Alfa Romeo se gratte la tête pour trouver des EL1 à Pourchaire

Alfa Romeo se gratte la tête pour trouver des EL1 à Pourchaire