Alonso voudrait "couper le trophée en deux" pour Verstappen et Hamilton

Dans un monde idéal, Max Verstappen et Lewis Hamilton seraient tous deux Champions du monde 2021 de Formule 1, estime Fernando Alonso.

Alonso voudrait "couper le trophée en deux" pour Verstappen et Hamilton

C'est de manière controversée et dans le tout dernier tour de la saison que s'est joué le titre 2021 de Formule 1, Max Verstappen l'arrachant à Lewis Hamilton au Grand Prix d'Abu Dhabi grâce à une intervention opportune de la voiture de sécurité.

Les deux hommes ont dominé cette campagne de la tête et des épaules, avec 82% et 77% de podiums respectivement, un record pour les deux premiers d'un championnat dans deux écuries différentes, les seuls chiffres comparables datant des périodes de domination ultime de Ferrari puis de Mercedes. Ne s'en rapprochent autrement que Lewis Hamilton, Fernando Alonso et Kimi Räikkönen avec 71% de podiums chacun en 2007.

Alonso, justement sait ce que c'est de perdre un titre mondial de justesse après avoir été défait pour moins de cinq points lors de cette saison 2007, mais aussi en 2010 et en 2012. Il ne peut ainsi que compatir avec son ancien coéquipier, même s'il salue le premier sacre "fantastique" de Verstappen.

"Il est champion, c'était une question de temps avant qu'il ne remporte ce trophée", estime le double Champion du monde, qui nuance toutefois son propos : "Je pense qu'aujourd'hui, il a eu de la chance. Sans la voiture de sécurité, Lewis était Champion du monde, et avec la voiture de sécurité, Max est Champion du monde. C'est purement de la chance, ce qui s'est passé aujourd'hui."

Le vainqueur et Champion du monde Max Verstappen, Red Bull Racing, est félicité par Fernando Alonso, Alpine

Fernando Alonso félicite le nouveau champion, Max Verstappen

"J'imagine que ça va être un grand sujet de discussion, mais si l'on prend les 22 courses, comme je l'ai dit jeudi [en conférence de presse, ndlr], n'importe lequel des deux pourrait être Champion du monde. Je pense que cette année plus que jamais, si l'on pouvait couper le trophée en deux, ce serait l'année pour le faire. Car ils ont tous deux été exceptionnels."

"Lewis pilotait à un autre niveau, surtout dans la deuxième partie du championnat. La Mercedes était la voiture plus rapide, oui, mais Valtteri [Bottas] n'était pas deuxième, c'est Lewis qui réalisait ces performances. Quand on perd le championnat à cause de la voiture de sécurité au dernier moment, on est forcément un peu désolé."

"Comme je l'ai dit jeudi, je penchais pour Max à 51%, et j'étais clair depuis le début, car je trouvais que sur l'ensemble de la saison, Max a eu quelques coups de malchance de plus que Lewis. La nouveauté est parfois plus attractive que l'ancien quant à un nouveau champion, c'est bien quand on voit les tribunes. Si Max remporte un jour quatre ou cinq championnats, alors un nouveau gars viendra et il sera la grande attraction. Voilà ce que je pense maintenant."

Sebastian Vettel estime également que les deux prétendants au titre méritaient de le remporter. "Je suis content pour Max, mais je suis surtout désolé pour Lewis. Je pense qu'il a fini la saison de manière incroyable. Et à vrai dire, de mon point de vue, peu m'importe qui gagne, mais je pense qu'ils le méritent tous les deux. En fin de compte, un seul peut s'imposer. C'était une bataille intense, bonne pour la F1. Et, vous savez, quand on est celui qui a de la chance, c'est toujours super. Si on ne l'est pas, ça n'est pas super", conclut le pilote Aston Martin.

Propos recueillis par Adam Cooper

Lire aussi :

partages
commentaires
Red Bull fête le titre de Verstappen à Milton Keynes
Article précédent

Red Bull fête le titre de Verstappen à Milton Keynes

Article suivant

Susie Wolff : "La façon dont Lewis a été volé me laisse incrédule"

Susie Wolff : "La façon dont Lewis a été volé me laisse incrédule"
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021