Aston Martin : Vettel "nous a fait progresser"

Pour le directeur de l'écurie Aston Martin en F1, Otmar Szafnauer, Sebastian Vettel a fait progresser l'équipe en apportant son bagage de Champion du monde et a retrouvé le goût de la compétition après plusieurs saisons difficiles.

Aston Martin : Vettel "nous a fait progresser"

Même si les dernières saisons de Sebastian Vettel en F1 ont été très compliquées, ce qui a précipité la fin de son aventure avec Ferrari, le recrutement de l'Allemand par Aston Martin, qui fait cette année son retour officiel en discipline reine, était un événement.

Toutefois, en dépit d'une fin de saison 2020 très prometteuse pour la structure de Silverstone, la campagne 2021 n'a pas démarré comme prévu, la faute selon l'équipe aux nouvelles règles aéro et à leur impact sur le concept de voiture à faible inclinaison. Toujours est-il qu'après 11 manches sur 23 au programme, Vettel pointe en 12e positon au classement pilotes, 12 unités devant son équipier Lance Stroll, 14e.

Au-delà de ces positions décevantes, sentiment forcément renforcé par la disqualification de l'Allemand après sa seconde place au GP de Hongrie, Aston Martin se félicite du recrutement de l'ancien protégé de Red Bull et surtout de son impact sur l'équipe entière. "Seb est brillant", a tout simplement lancé Otmar Szafnauer dans un entretien exclusif pour Motorsport.com. "Il est venu vers nous avec l'idée de vouloir à nouveau apprécier la course. Je lui parle souvent. Et je pense qu'il aime à nouveau courir, ce qui est excellent."

"Seb amène avec lui une mentalité qu'il avait quand il a remporté toutes ces courses et ces Championnats du monde, il ne laisse rien au hasard concernant la performance et la méthodologie de l'organisation de son week-end et ce qu'il demande de nous. Et ça s'applique aux deux côtés du garage. Lance et son équipe ont appris de Seb, et cela nous a fait progresser."

Lire aussi :

Quand il lui est demandé ce qu'apporte Vettel concrètement, il répond : "Toute sorte de choses. Il a beaucoup d'expérience en termes d'agrément de conduite du moteur chez d'autres écuries, donc ça entre dans ses retours concernant celui du moteur Mercedes. Et ils ont significativement amélioré cela. Et si l'agrément de conduite est meilleur, les pilotes ont tendance à avoir plus confiance, ils vont plus vite. Au niveau de l'ergonomie, il a amélioré le volant, afin qu'il soit plus facile à gérer."

"Tout le monde est derrière lui. Et il fait du super boulot au sein de l'équipe qui est la sienne et avec les mécaniciens, les gens à l'usine. C'est quelqu'un d'authentique, qui a les pieds sur terre. Et tout le monde aime ça. Alors oui, il a fait du bon travail."

Le recrutement du quadruple Champion du monde avait également une forte valeur symbolique pour Lawrence Stroll, le propriétaire d'Aston, mais était aussi un argument pour faire entrer la marque de plain-pied sur le chemin de ses ambitions. "Cela montre simplement notre sérieux et notre volonté de construire une équipe capable de remporter un Championnat du monde, et c'est le chemin que nous empruntons actuellement", déclare Szafnauer.

"Je veux dire, c'est Seb, c'est la construction d'une nouvelle usine, c'est la mise en route d'une nouvelle soufflerie, c'est l'embauche de personnel, c'est le passage de 550 à 800 personnes. Tous ces éléments sont autant d'indicateurs qui montrent que nous sommes sur la voie de la construction d'une équipe capable de jouer le Championnat du monde."

partages
commentaires
Alonso : Alpine a perdu trop de terrain sur McLaren
Article précédent

Alonso : Alpine a perdu trop de terrain sur McLaren

Article suivant

Red Bull : Être pointés du doigt montre que nous faisons ce qu'il faut

Red Bull : Être pointés du doigt montre que nous faisons ce qu'il faut
Charger les commentaires
La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1 Prime

La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1

Trois ans après sa dernière victoire en Formule 1, à Austin, Kimi Räikkönen est désormais à quelques Grands Prix de mettre un terme à la plus longue carrière de l'Histoire. Son ami et ancien attaché de presse au sein de l'équipe de rallye Ice1 Racing, Anthony Peacock, explique pourquoi il laissera un vide tout en s'épanouissant dans une nouvelle vie.

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Formule 1
26 oct. 2021
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021