Barcelone, J3 - Kvyat et Toro Rosso créent la surprise

Personne ne l'avait vu venir : Daniil Kvyat a signé le meilleur chrono de cette troisième journée d'essais hivernaux à Barcelone, au volant de sa Toro Rosso-Honda !

Barcelone, J3 - Kvyat et Toro Rosso créent la surprise
Kimi Raikkonen, Alfa Romeo Racing C38
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR14
George Russell, Williams FW42
Daniel Ricciardo, Renault F1 Team R.S. 19
Sebastian Vettel, Ferrari SF90, avec des capteurs aéro
Max Verstappen, Red Bull Racing RB15, avec des capteurs aéro
Nico Hulkenberg, Renault F1 Team R.S. 19
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-19
La Haas VF19 de Romain Grosjean est ramenée à son stand
Pietro Fittipaldi, Haas VF-19
Carlos Sainz Jr., McLaren MCL34
Valtteri Bottas, Mercedes-AMG F1 W10
Sergio Perez, Racing Point F1 Team RP19
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W10

Déjà, ce matin, Kimi Räikkönen avait démontré le potentiel naissant de l'Alfa Romeo – et le contraste marquant par rapport à ce qu'était Sauber il y a un an, avec un 1'17"762 quasiment une seconde et demie plus rapide que la référence fixée par la structure suisse il y a 12 mois.

Cet après-midi, Daniil Kvyat a surenchéri en 1'17"704 dans les derniers instants de la séance, alors que ces deux pilotes étaient les premiers à éprouver les gommes C5 (les plus tendres de la gamme Pirelli sur ces tests de pré-saison) dans ce qui peut s'apparenter à des simulations de qualifications.

Il est évidemment impossible d'en tirer des conclusions, mais cela mettra certainement du baume au cœur à ces deux écuries qui se sont classées huitième et neuvième du championnat des constructeurs 2018, et qui ont également engrangé de nombreuses données avec près de 140 tours chacune, soit quasiment 650 kilomètres.

Williams en piste !

L'autre temps fort de la journée, ce sont les premiers tours de roue de la Williams FW42, qui est arrivée à Barcelone au petit matin. George Russell a parcouru 23 tours cet après-midi à un rythme relativement modéré, puisqu'il est à huit secondes de la référence, et non sans une sortie de piste au virage 13, juste avant la chicane. Après ce semblant de shakedown, le plus dur reste à faire pour l'écurie britannique, qui va s'efforcer de rattraper le temps perdu lors des cinq prochaines journées d'essais.

Lire aussi :

Revenons toutefois à l'avant du peloton, avec un top 3 inédit : Toro Rosso, Alfa Romeo, Renault. En effet, Daniel Ricciardo a également réalisé un tour compétitif, lui en pneus C4, pour un total de 143 tours à l'actif du Losange (Ricciardo partageait son bolide avec Nico Hülkenberg).

Ferrari n'est cette fois que quatrième, mais Sebastian Vettel a continué de limer le bitume. L'assiduité de la SF90 en piste force l'admiration avec déjà 460 tours en trois jours, même si le quadruple Champion du monde est resté au garage pendant la dernière heure et demie. La Scuderia affirme qu'elle avait simplement terminé son programme pour la journée, mais il est légitime de se demander si une telle absence était véritablement planifiée.

Max Verstappen complète le top 5 à l'issue d'une journée discrète mais efficace chez Red Bull, avec 109 boucles au compteur malgré un long moment passé au stand ce matin pour des modifications aéro. Il est suivi par Hülkenberg et les Haas de Romain Grosjean et Pietro Fittipaldi.

Trois pannes chez Haas

Les Haas, parlons-en. Car la VF-19 a provoqué les trois drapeaux rouges du jour en raison de trois pannes ! Fittipaldi a subi la première, mais en a minimisé l'impact : "C'était un petit problème électrique, donc nous nous sommes juste arrêtés en piste par précaution. Il y a eu un rapide changement à effectuer et nous avons pu repartir, donc rien de majeur." Un deuxième arrêt a toutefois fortement restreint le roulage de Grosjean en début d'après-midi, et une troisième immobilisation a mis un terme aux festivités à 17h55.

Carlos Sainz et McLaren ont également connu des difficultés, en l'occurrence en début de journée, avec un problème de boîte de vitesses découvert dans la nuit, qui a contraint les mécaniciens à la changer. Sainz a dû attendre une heure et demie pour prendre la piste ce matin mais a ensuite rattrapé le temps perdu, même s'il s'est fait remarquer par un tête-à-queue à haute vitesse au virage 13. Il est parvenu à s'extirper des graviers sans provoquer d'interruption de séance.

Sergio Pérez et Racing Point prennent la dixième place avec des performances à nouveau discrètes, suivis par les Mercedes. Le positionnement de Valtteri Bottas et Lewis Hamilton dans la hiérarchie peut étonner, mais les Flèches d'Argent sont restées fidèles à leur philosophie : abattre autant de travail que possible sans forcément chercher la performance. Avec un chiffre stupéfiant de 182 tours parcourus (847 km), l'objectif est atteint.

Lire aussi :

Spain Barcelone - Jour 3

  Pilote Écurie Temps (pneus) Tours
1 Russian Federation Daniil Kvyat Toro Rosso 1:17.704 (C5) 137
2 Finland Kimi Räikkönen Alfa Romeo 1:17.762 (C5) 138
3 Australia Daniel Ricciardo Renault 1:18.164 (C4) 80
4 Germany Sebastian Vettel Ferrari 1:18.350 (C3) 134
5 Netherlands Max Verstappen Red Bull 1:18.787 (C3) 109
6 Germany Nico Hülkenberg Renault 1:18.800 (C4) 63
7 France Romain Grosjean Haas 1:19.189 (C3) 69
8 Brazil Pietro Fittipaldi Haas 1:19.249 (C4) 48
9 Spain Carlos Sainz McLaren 1:19.354 (C3) 90
10 Mexico Sergio Pérez Racing Point 1:20.102 (C3) 67
11 Finland Valtteri Bottas Mercedes 1:20.693 (C3) 88
12 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 1:20.818 (proto) 94
13 United Kingdom George Russell Williams 1:25.625 (C3) 23

Pour rappel : cinq types de pneus slicks sont disponibles pour ces tests. Ils sont classés du plus dur (C1) au plus tendre (C5).

partages
commentaires
Vettel : Les ailerons avant plus larges sont "vraiment laids"
Article précédent

Vettel : Les ailerons avant plus larges sont "vraiment laids"

Article suivant

Russell : "C'était purement un shakedown"

Russell : "C'était purement un shakedown"
Charger les commentaires
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021