Formule 1 GP du Japon

Barème de points : FIA et écuries ont "tous négligé cette faille"

Plusieurs écuries étaient persuadées que tous les points ne seraient pas attribués à Suzuka, en raison d'un Grand Prix du Japon écourté. Andreas Seidl estime que la FIA et les écuries sont responsables de la mauvaise écriture du règlement.

Charles Leclerc, Ferrari F1-75, se bat avec Max Verstappen, Red Bull Racing RB18, au départ

Photo de: Zak Mauger / Motorsport Images

Le Grand Prix du Japon s'est terminé dans la confusion à Suzuka, où Max Verstappen a finalement été sacré Champion du monde pour la deuxième fois après la pleine attribution des points. Le barème habituel a été appliqué malgré une course qui ne s'est déroulée que sur 52% de la distance et, même chez Red Bull, on pensait que la modification réglementaire apportée en début d'année allait s'appliquer. L'écriture du Règlement Sportif évoquant les points réduits uniquement "si la course ne reprend pas", la FIA n'a pas eu recours au barème partiel. Dans les faits, ce qui a été modifié en conséquence directe des événements de Spa-Francorchamps en 2021 ne corrige donc pas vraiment le problème de fond, et Christian Horner le déplore.

"Je pense que c'est une erreur de ne pas avoir inclus ça après les problèmes de Spa l'an dernier, de ne pas avoir modifié le règlement", regrette le directeur de Red Bull Racing. "On avait la forte impression que la totalité des points ne serait marquée qu'avec 75% de la distance. Donc on pensait qu'il allait nous manquer un point [pour le titre de Verstappen]. Mais au final, la manœuvre de Checo [Pérez] sur Charles [Leclerc] a scellé le championnat pour Max. On peut voir sa surprise, la surprise de l'équipe aussi. Mais quelle merveilleuse surprise."

Incompréhension puis surprise chez Red Bull après l'arrivée.

Incompréhension puis surprise chez Red Bull après l'arrivée.

La même confusion a régné dans de nombreuses équipes, y compris chez Ferrari, qui a finalement vu le titre pilotes tomber dans l'escarcelle de Verstappen, tandis que Red Bull a fait un pas de plus vers le sacre chez les constructeurs.

"On était perdus, et on pensait qu'il n'y aurait pas l'intégralité des points", confirme Mattia Binotto, directeur de la Scuderia. "Au départ, nos calculs étaient tels qu'il [Verstappen] n'était pas Champion du monde. À la fin, une clarification a été apportée et je pense qu'elle est acceptable. Donc on l'accepte, c'est comme ça. Il est Champion du monde, c'est assez clair."

"J'ai besoin de revoir ça avec nos conseillers sportifs : quelle était la compréhension claire, quelle est la conclusion et quelle est la manière de l'interpréter par rapport aux intentions. C'est un détail, et c'est quelque chose que l'on doit clarifier pour l'avenir afin de savoir quelle est la véritable intention, ce qu'il faudrait faire, et c'est plutôt clair. Mais je ne suis pas trop inquiet ni déçu par ça. J'accepte la manière dont la FIA a interprété ça. Revoyons les choses, discutons, mais je ne vais pas tirer de conclusions aujourd'hui."

Dans les rangs de McLaren, il apparaît évident que la raison pour laquelle ces nouveaux barèmes avaient été imaginés était précisément destinée à une application dans un contexte tel que celui de ce Grand Prix du Japon, largement écourté par la pluie. Et que le but n'a pas été atteint en raison de la formulation des règles.

"Au final, la manière dont les points ont été attribués aujourd'hui n'était pas ce que nous avions tous en tête", constate Andreas Seidl, directeur de l'écurie anglaise. "Ce n'était pas l'intention de la FIA ni des équipes. Mais il semble que l'on ait tous négligé cette faille, et nous en sommes tous responsables. Ça veut dire qu'il faut essayer de mieux travailler tous ensemble la prochaine fois."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Grue sur la piste à Suzuka : la FIA ouvre une enquête
Article suivant Ocon-Hamilton, le duel au long cours d'un GP raccourci

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France