Bilan 2015 - Bottas, une confirmation dans la frustration

partages
commentaires
Bilan 2015 - Bottas, une confirmation dans la frustration
Par : Basile Davoine
27 déc. 2015 à 17:00

Quatrième du championnat en 2014, Valtteri Bottas se devait de confirmer son statut de valeur montante du plateau F1 en 2015.

Valtteri Bottas, Williams FW37
Valtteri Bottas, Williams FW37
Valtteri Bottas, Williams
Valtteri Bottas, Williams FW37
Valtteri Bottas, Williams FW37
Valtteri Bottas, Williams
Podium : le deuxième Lewis Hamilton Mercedes AMG F1, Andrew Shovlin, Ingénieur Mercedes AMG F1, le vainqueur Nico Rosberg, Mercedes AMG F1, et le troisième Valtteri Bottas, Williams
Le troisième Valtteri Bottas, Williams F1 Team
Valtteri Bottas, Williams FW37
Valtteri Bottas, Williams FW37, sans aileron avant après une sortie de piste
Valtteri Bottas, Williams FW37

Resté au sein d’une équipe Williams qui avait opéré un bond spectaculaire l’an passé, le Finlandais espérait être en mesure de jouer la victoire sur certains Grands Prix. Malheureusement pour lui, la FW37 a manqué de performance pour le lui permettre, même si elle s’est affirmée comme la troisième monoplace la plus rapide de la grille. 

De quoi donner un sentiment mitigé à Valtteri Bottas à l’issue d’une saison où il a dû se contenter de deux podiums, et de cinquante points de moins au compteur par rapport à l’année précédente. Il ne s’en est pas caché, il y a eu de la déception à se retrouver dans une situation à la fois de confort et, paradoxalement, d’incapacité à aller chercher les dixièmes manquants pour rivaliser avec Ferrari et Mercedes. Combien de fois Bottas a-t-il dû se résoudre à un certain anonymat, privé de pouvoir aller lutter avec les Flèches d’Argent et les Ferrari, mais suffisamment rapide pour éviter toute confrontation avec le reste du peloton?

Presque du 50-50 en interne

Pour Bottas, la saison 2015 a débuté de la pire des façons, puisque le Finlandais a d’abord été privé de départ en Australie, après s’être blessé au dos lors de la séance de qualifications. Heureusement, il a pu faire son retour dès le Grand Prix suivant, à Sepang, pour lancer une première série d’arrivées dans les points. 

En interne, il a de nouveau réussi à garder la main sur son coéquipier expérimenté qu’est Felipe Massa. Mais l’écart statistique entre eux s’avère moins prononcé que l’année passée. Finalement, c’est presque un bilan équilibré que présentent les deux hommes, puisque si Bottas mène 11-8 en qualifications, Massa a terminé à 8 reprises devant lui (contre 7) lorsque les deux Williams ont vu le drapeau à damier. Avec 136 points inscrits, Bottas a rapporté un peu plus de 52% des points de l’équipe britannique au championnat constructeurs.

Un été animé

Le coeur de la saison 2015 aura été marqué par deux évènements cruciaux pour Bottas. Le premier côté piste en début d’été, lorsque la victoire a pu être entrevue par le duo Williams à Silverstone. A la faveur d’un départ canon, Massa s’est retrouvé en tête, suivi par le Finlandais, qui a alors demandé à son équipe d’intervenir pour le laisser passer car il estimait être plus rapide. Une consigne non accordée, avant que l’opportunité victorieuse ne se transforme en cauchemar pour l’écurie de Grove, en raison d’une averse tardive en course et d’un mauvais choix stratégique. 

Côté paddock, Bottas aura alimenté les conversations pendant une bonne partie de l’été, considéré comme l’option numéro un de Ferrari si Kimi Räikkönen n’était pas conservé. Alors que des discussions étaient très sérieusement évoquées, le Champion du Monde 2007 a finalement été reconduit, "forçant" Bottas à rester chez Williams pour 2016, non sans avouer son soulagement de voir les nombreuses rumeurs prendre fin. 

Les deux Finlandais auront également animé la fin de saison, à travers leurs duels virils à Sotchi, où Bottas aura perdu une grosse occasion de podium suite à la manoeuvre osée - et sanctionnée - de son compatriote, puis à Mexico avec cette fois-ci l’avantage au pilote Williams. 

Avec deux abandons seulement, dont un dont il n’est pas responsable et l’autre sur problème mécanique, Bottas a confirmé en 2015 sa régularité et sa capacité à saisir les occasions quand elles se présentaient. Ne lui manque plus désormais qu’une monoplace davantage compétitive pour viser plus haut et montrer comment il peut se comporter s’il est en position de l’emporter. Si la Williams de 2016 ne le lui permet pas, il lui faudra prendre le chemin d’un Top Team avant que le train ne passe définitivement, comme ce fut le cas pour un certain Nico Hülkenberg. 

 Valtteri Bottas en 2015

GP disputés 18
Tours parcourus 1037
Top 10 13
Meilleur résultat 3e (Canada, Mexique)
Meilleure qualification 3e (Russie, Japon, Belgique)
Points marqués 136
Abandons 2
Clt Championnat 5e
Prochain article Formule 1
La saison 2015 de Felipe Nasr en 50 photos

Article précédent

La saison 2015 de Felipe Nasr en 50 photos

Article suivant

Les meilleurs dessins de Cirebox en 2015!

 Les meilleurs dessins de Cirebox en 2015!

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Valtteri Bottas Boutique
Équipes Williams
Auteur Basile Davoine
Type d'article Analyse