Vettel/Leclerc : Binotto décrit des 1res réunions "très gênantes"

Le responsable de Ferrari en Formule 1, Mattia Binotto, a reconnu que les réunions avec Sebastian Vettel et Charles Leclerc étaient "très gênantes" quand il a fallu commencer à gérer les deux pilotes.

Vettel/Leclerc : Binotto décrit des 1res réunions "très gênantes"

Au moment de présenter la Ferrari SF90 en février dernier, Mattia Binotto a annoncé qu'au vu de son expérience, Sebastian Vettel serait privilégié. Précisant plus tard cette déclaration, il avait indiqué que l'Allemand aurait en fait la priorité dans les situations de 50/50 face à Charles Leclerc, dont il s'agissait de la première saison au sein de la Scuderia, impliquant donc l'utilisation potentielle de consignes.

"Et croyez-moi, ce type de réunion, en tout début de la saison, est très gênant et difficile à gérer", a indiqué Binotto sur le sujet, lors d'une rencontre avec certains médias à laquelle participait Motorsport.com. "Mais désormais, nous y sommes habitués. En fin de saison, c'est devenu de plus en plus aisé, ce qui veut dire que nous nous y habituons en tant qu'équipe. En course, nous pouvons toujours commettre des erreurs, en fin de compte, mais je suis vraiment sûr que les erreurs font partie du processus."

Lire aussi :

Toute la saison, la gestion par la Scuderia des pilotes a été l'objet d'interrogations voire de critiques. Des consignes ont effectivement été utilisées dès les deux manches d'ouverture de la saison, à Melbourne (consigne à Leclerc de rester derrière Vettel, respectée) et Bahreïn (même consigne, cette fois non respectée). Ces premiers exemples indolores sur le plan sportif, bien que critiqués par une partie des fans, ont été suivis de deux cas où des inversions a priori légitimes de positions entre les deux hommes ont été décidées bien trop tard, ce qui a coûté des points à l'écurie. 

À Singapour, c'est la question de la stratégie qui a été au centre des débats puisque Leclerc, en tête, a été dépassé par Vettel grâce à un passage au stand plus précoce de ce dernier et n'a pas apprécié que la course se joue de cette manière. En Russie, le Monégasque devait donner son aspiration à l'Allemand que, dans le cas où il le dépassait, devait lui rendre les commandes, ce qu'il n'a pas fait de lui-même, en dépit d'ordres clairs.

"Ce n'était clairement pas un exercice facile et tout le monde peut faire mieux", a résumé Binotto sur le sujet. "Mais je pense que la tentative de les gérer dès la toute première fois en Australie est quelque chose de différent. Il est souvent dit que nous aurions dû les laisser se battre dès la première course. Nous sommes toujours convaincus qu'essayer de les gérer est le moyen d'inscrire des points pour l'équipe jusqu'en fin de saison. Et nous croyons que, si vous optimisez les points de l'écurie à la fin également, vous optimisez aussi ce que peut être l'issue pour les pilotes. Donc nous avons essayé de les gérer dès la première course."

Lire aussi :

Au Brésil, les deux hommes se sont accrochés et ont entraîné l'abandon des deux Ferrari, l'écurie leur ayant à l'époque laissé la liberté d'en découdre alors que se jouait possiblement la troisième position du classement pilotes et que chez les constructeurs la deuxième place était assurée. Pour Ferrari et pour Binotto, ces erreurs vont permettre de poser des bases saines pour la saison 2020.

"Je crois que nous pouvons être plus forts l'année prochaine", a conclu le technicien italo-suisse. "Désormais, nous avons des réunions avec les pilotes avant la course pour discuter des scénarios, de ce qui peut arriver, de ce que peut être la stratégie de l'équipe. Et la raison de cette nécessité de les gérer est importante car ce sont tous les deux de bons pilotes et ils doivent être respectés en tant qu'individus car tous les deux, quand ils démarrent la course, ont un objectif : pas de battre leur équipier, mais d'être le premier sous le drapeau à damier."

Avec Scott Mitchell 

partages
commentaires
Stroll : Passer de Williams à Racing Point, "une autre catégorie"

Article précédent

Stroll : Passer de Williams à Racing Point, "une autre catégorie"

Article suivant

Bottas : Comme si "quelqu'un d'autre" pilotait en Australie

Bottas : Comme si "quelqu'un d'autre" pilotait en Australie
Charger les commentaires
Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021

Après le Grand Prix de Hongrie, onzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull" Prime

Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull"

Mercedes a terminé les essais du vendredi au Hungaroring avec un net écart sur Red Bull grâce au rythme de Valtteri Bottas qui a dominé les EL2. Mais il y a d'autres raisons pour lesquelles l'équipe des Flèches d'Ébène est satisfaite de ses progrès jusqu'à présent sur un circuit que de nombreux observateurs considèrent comme favorable à Red Bull.

Formule 1
31 juil. 2021
Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull Prime

Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull

Le rejet par la FIA de la demande de Red Bull de réexaminer l'accident du Grand Prix de Grande-Bretagne entre Lewis Hamilton et Max Verstappen a peu surpris dans le monde de la Formule 1.

Formule 1
30 juil. 2021
À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ? Prime

À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ?

La F1 de 2022 présentée ces derniers jours ne se retrouvera pas à l'identique sur la grille la saison prochaine. Les équipes ont la liberté de mettre leur patte dans plusieurs zones clés, et elles ne vont pas s'en priver.

Formule 1
28 juil. 2021
Les signes de la très bonne santé de la F1 Prime

Les signes de la très bonne santé de la F1

Le calendrier de la Formule 1 est peut-être encore perturbé par la pandémie qui affecte les voyages, mais, selon Mark Gallagher, le business lui-même est fondamentalement fort grâce à la rivalité épique sur la piste et à l'arrivée constante de nouveaux sponsors.

Formule 1
27 juil. 2021
L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Formule 1
25 juil. 2021
Les conséquences cachées du crash de Verstappen Prime

Les conséquences cachées du crash de Verstappen

Les limitations budgétaires mises en place en 2021 n'ont de cesse d'amener les équipes de pointe à devoir faire de nouveaux compromis pour limiter les dépenses. Ceux-ci sont particulièrement ressentis en situations d'accidents causant d'importants dégâts.

Formule 1
24 juil. 2021
Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin Prime

Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin

Lawrence Stroll est un homme qui aime obtenir ce qu'il veut. Et, en ce moment, ce qu'il veut par-dessus tout, c'est faire de son équipe de Formule 1, Aston Martin, des gagnants et des Champions du monde.

Formule 1
22 juil. 2021