Bottas victime de McLaren mais bourreau de Ferrari

Auteur d'un Grand Prix de Russie quelque peu anonyme, Valtteri Bottas n'en revient pas moins avec une solide place sur la seconde marche du podium, qui complète la victoire du jour de Lewis Hamilton et vient ainsi récompenser Mercedes de son huitième doublé de la saison 2019.

Bottas victime de McLaren mais bourreau de Ferrari

Le pilote Finlandais partait de la quatrième position de la grille de départ, après avoir été incapable de reproduire la performance de son équipier et de s'intercaler entre les Ferrari.

En course, Bottas est de nouveau devenu observateur de la lutte pour les commandes qui se jouait entre les deux pilotes Ferrari (partis en tendres) et Hamilton, qui maintenait en respect les voitures de Maranello alors qu'il se trouvait sur une stratégie plus endurante sur le premier relais, parti qu'il était en pneus mediums.

Lui aussi en mediums, Bottas n'a cependant pas su adopter le rythme pouvant lui permettre de prétendre à la victoire, concédant en moyenne une demi-seconde au tour à Hamilton et se retrouvant vite à près de 10 secondes du #44, et 20 secondes devant la McLaren de Sainz, qui l'avait d'ailleurs dépassé au départ et que le Finlandais avait été contraint de reprendre dans les premiers passages.

Lire aussi :

Par la suite, les deux neutralisations de course par voiture de sécurité ont permis à Bottas de regagner le contact avec l'avant de la course, avant de se faire le bouchon de Leclerc une fois la seconde position prise en raison de la réalisation d'un second arrêt aux stands du pilote Ferrari. Le fait d'armes de Bottas aura été sa résistance en fin de course à Leclerc, qu'il est parvenu à maintenir derrière lui en dépit de plusieurs attaques en bout de ligne droite.

Le Finlandais a vu la ligne d'arrivée à 3''829 de Lewis Hamilton (voir la vidéo des célébrations Mercedes ici).

"Je pense que partir quatrième et arriver deuxième n'est pas mal. Ce n'est pas une victoire, mais c'en est une grande pour l'équipe après quelques courses difficiles. Il est donc bon de récupérer ce résultat", commente le Finlandais sans grande passion. "J'ai connu une bonne course. Mon premier relais a manqué un peu de rythme ; je me suis retrouvé coincé derrière l'une des McLaren au début, puis le second relais a été correct et j'ai été en mesure de maintenir Charles derrière et de pas mal gérer."

"Nous avons pu voir que nous avions un bon rythme de course et nous pensions que nous pouvions le faire. Il nous faut vraiment élever notre niveau de jeu en qualifications désormais, mais le rythme de course est OK", conclut celui qui accuse maintenant un retard de 73 points au championnat sur Hamilton et a signé le troisième meilleur tour en course.

partages
commentaires
Leclerc : "On aurait dû échanger les positions"
Article précédent

Leclerc : "On aurait dû échanger les positions"

Article suivant

Ferrari : Dire que Vettel a désobéi est "un peu fort"

Ferrari : Dire que Vettel a désobéi est "un peu fort"
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021