Bottas s'inquiète du niveau d'appui unique de Mexico

partages
commentaires
Bottas s'inquiète du niveau d'appui unique de Mexico
Par : Fabien Gaillard
30 oct. 2015 à 14:50

Le retour du Grand Prix du Mexique marque aussi le retour d'un circuit rapide et en altitude à Mexico, sur lequel les niveaux d'appui aérodynamique sont faibles. Les pilotes Williams se méfient de cela.

Valtteri Bottas, Williams
Valtteri Bottas, Williams FW37
Felipe Massa, Williams, avec les médias
Felipe Massa, Williams F1 Team
Felipe Massa, Williams FW37

Valtteri Bottas ne cache d'ailleurs pas une certaine appréhension avant de rouler sur l'Autodrome des Frères Rodriguez, confronté qu'il va être à un niveau d'appui qui sera inférieur à celui qui faisait référence jusqu'ici en la matière.

"La seule chose qui m’inquiète c’est le faible niveau d’appui aérodynamique, bien, bien plus bas qu’à Monza,” dit-il. Nous utilisons [des niveaux] d’appui maximaux et notre niveau d’appui est-il suffisant comparé aux autres équipes? Nous verrons."

"Il y a beaucoup de choses sur lesquelles travailler pour les ingénieurs avec le refroidissement et le reste, donc ça devrait être intéressant," ajoute-t-il. "Il est difficile de dire à quel point nous allons être compétitifs. Nous verrons un peu cela [aujourd’hui]."

 

 

Du côté de Felipe Massa, le son de cloche est le même  : "L’appui est bien plus bas encore qu’à Monza et à Monza nous utilisons de très petits ailerons. Nous nous attendons à des vitesses très, très rapides dans la ligne droite ici et peut-être pas différentes de Monza, mais aussi à une sensation très forte de faible appui."

Le Brésilien pointe aussi les dangers d'un tel tracé sur la mécanique, surtout lorsque ces problématiques sont nouvelles pour le paddock : "C’est bien plus difficile pour le refroidissement, les freins, la carrosserie, je pense que c’est un peu nouveau pour tout le monde, surtout les ingénieurs."

"Quelque chose peut se passer et le résultat que nous en attendons peut être un peu différent. Donc nous devons travailler vraiment dur pour comprendre tout de la meilleure manière possible."

L'écurie Williams sort d'un week-end difficile aux Etats-Unis où ses deux monoplaces ont abandonné très tôt durant la course.

Prochain article Formule 1
Räikkönen - Sans tests, Pirelli ne peut pas améliorer ses pneus

Article précédent

Räikkönen - Sans tests, Pirelli ne peut pas améliorer ses pneus

Article suivant

Sauber - Priorité à la baisse des coûts, pas au moteur bon marché

Sauber - Priorité à la baisse des coûts, pas au moteur bon marché

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Mexique
Lieu Autodromo Hermanos Rodriguez
Pilotes Felipe Massa , Valtteri Bottas Boutique
Équipes Williams
Auteur Fabien Gaillard
Type d'article Preview