Sainz, cinquième après 60 tours de souffrance au Nürburgring

Carlos Sainz a vécu une course particulièrement difficile au Nürburgring, malgré le résultat très positif qu'est la cinquième place.

Sainz, cinquième après 60 tours de souffrance au Nürburgring

Il est clair que 24 heures plus tôt, Carlos Sainz n'espérait pas un top 5 au Grand Prix de l'Eifel. Le pilote McLaren n'avait pu faire mieux que dixième en qualifications et était extrêmement insatisfait du comportement de sa MCL35 : il n'avait eu qu'une heure d'essais libres pour s'habituer aux nombreuses évolutions aérodynamiques apportées à cette dernière avant que les choses sérieuses ne commencent. À tel point qu'il pensait que sa course allait se résumer à "collecter des données pour les ingénieurs".

Lire aussi :

Manifestement, cela n'a pas été le cas. Sainz s'est rapidement affirmé comme un outsider dans la bataille pour le podium, certes grâce à l'abandon de Valtteri Bottas, et il a finalement pris la cinquième place derrière Daniel Ricciardo et Sergio Pérez. L'Espagnol est néanmoins convaincu qu'il aurait pu faire mieux s'il avait disposé de l'ancienne version de la monoplace…

"C'est une cinquième place à savourer parce que cela fait dix points, mais quand on souffre en course pendant 60 tours, on n'est pas vraiment à sa place", déclare Sainz à Movistar+ F1. "En fait, je ne suis pas très content. C'est une cinquième place qui a peu de saveur quand on voit Ricciardo et Pérez se battre pour le podium devant. Nous avons manqué une opportunité de nous battre pour ce podium. Avec la voiture que j'avais aujourd'hui, je ne pouvais pas me battre pour le podium, mais avec celle que j'avais il y a deux courses, peut-être que j'aurais pu."

Il semble que Sainz ait souffert d'une usure des pneus excessive : "Nous avions bien plus de graining que les autres. J'espère que ces 60 tours d'analyse et de données seront utiles à l'usine pour comprendre ce qui empêche ce nouveau package de me donner une bonne sensation, pourquoi il n'apporte pas les performances auxquelles nous nous attendions."

Au championnat, malgré les dix points de Sainz, McLaren fait une mauvaise opération, Racing Point en ayant marqué 16 et Renault 15 : la structure de Woking rétrograde au quatrième rang du classement général. Elle était pourtant en position de signer l'un de ses meilleurs scores de la saison, puisque Lando Norris – disposant seulement des évolutions lancées à Sotchi – a longtemps occupé la troisième place avant d'être victime d'un problème lié à son unité de puissance.

"Il va falloir analyser ce qui est arrivé avec Lando, car ce sont des points qui étaient importants pour le championnat. Entre la casse moteur et le peu que nous avons roulé ce week-end, surtout avec ma voiture, nous avons du pain sur la planche. Il va falloir surmonter ça", conclut Sainz.

Avec Sergio Lillo

partages
commentaires

Voir aussi :

Alonso attendu au volant de la Renault la semaine prochaine

Article précédent

Alonso attendu au volant de la Renault la semaine prochaine

Article suivant

Voiture de sécurité au Nürburgring : les explications de la FIA

Voiture de sécurité au Nürburgring : les explications de la FIA
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de l'Eifel
Lieu Nürburgring
Pilotes Carlos Sainz Jr.
Équipes McLaren
Auteur Benjamin Vinel
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021