Carlos Sainz a décelé ses faiblesses à Djeddah

Le Grand Prix d'Arabie saoudite a permis à Carlos Sainz d'en savoir plus sur les points à améliorer, alors qu'il a une première opportunité de jouer le titre en 2022.

Carlos Sainz Jr., Ferrari F1-75

Cette année, la Ferrari F1-75 est clairement l'une des deux meilleures monoplaces du plateau avec la Red Bull RB18, et Carlos Sainz se retrouve ainsi aux avant-postes pour la première fois de sa carrière en Formule 1, mais s'il veut jouer le titre, il a encore quelques points à régler.

Devancé par Charles Leclerc tout au long du week-end au Grand Prix de Bahreïn, Sainz a adopté une nouvelle approche en Arabie saoudite, sur un circuit de Djeddah où la Formule 1 s'était déjà rendue trois mois plus tôt à peine. Les circonstances étaient idéales pour explorer le champ des possibles au niveau des réglages, et c'est ce qu'a fait l'Espagnol lors des séances d'essais libres, parvenant ainsi à prendre l'avantage en matière de performance au fil des qualifications… sauf dans le dernier run de Q3, le plus crucial.

Sur cette piste urbaine très rapide, Sainz a remarqué qu'il n'était plus aussi à l'aise qu'avant dans certaines portions. "Il y a 100 jours, j'étais là avec un niveau de confiance super élevé au volant de la voiture de l'an dernier. J'étais super faible en qualifs et en course. Et je savais exactement quoi attendre de la voiture, et ce que la voiture me donnait", a expliqué le pilote Ferrari. "Cent jours plus tard, je reviens et je semble être bien plus en difficulté cette année dans certains virages où j'étais très fort l'an dernier ; je ne pilote pas la voiture de la manière dont elle devrait être pilotée."

"La voiture ne me donne pas non plus exactement la sensation dont j'ai besoin pour mon pilotage, et c'est sur cet ensemble de choses que je travaille cette semaine. Et je pense avoir fait un pas en avant, ainsi qu'un pas dans la bonne direction pour la course. Mais je dois dire que cela m'a aussi donné conscience des deux ou trois types de virage, des deux ou trois endroits, où l'an dernier je me sentais extrêmement confiant et à l'aise et où ce n'est pas le cas cette année. Cela m'a donné de bons points de données sur lesquels travailler et me renforcer pour l'avenir."

Solide lors des deux premières courses de la saison avec autant de podiums, Sainz occupe ainsi la deuxième place du championnat avec 33 points au compteur, à 12 longueurs de son coéquipier Leclerc et avec huit unités d'avance sur Max Verstappen.

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent L'étrange nez qui va aider Ferrari et Red Bull en 2022
Article suivant Alpine : Des équipes ont été "grandement" aidées par les renforts

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France