Formule 1
12 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
45 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
52 jours
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
66 jours
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
80 jours
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
94 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
Prochain événement dans
101 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
115 jours
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
129 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
Prochain événement dans
136 jours
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
150 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
Prochain événement dans
157 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
171 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
185 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
213 jours
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
220 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
234 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
241 jours
08 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
255 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
269 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
276 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
290 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
304 jours

La consigne de Mercedes à Bottas : "pas super" mais nécessaire

partages
commentaires
La consigne de Mercedes à Bottas : "pas super" mais nécessaire
Par :
22 sept. 2019 à 19:34

Le directeur de Mercedes, Toto Wolff, a reconnu que son équipe n'avait pas adressé de gaieté de cœur à Valtteri Bottas la consigne de ralentir le rythme pour permettre à Lewis Hamilton de rester devant lui.

Bottas a été rappelé aux stands plus tôt que Hamilton, au moment où l'écurie essayait de trouver un moyen de prendre l'avantage sur les Ferrari. Cependant, la décision d'allonger le relais du Champion du monde l'a exposé au risque d'être dépassé par son équipier, qui pointait à six secondes avant son propre pitstop, et même par Alexander Albon qui était juste derrière.

Ainsi, juste avant qu'Hamilton s'arrête à son tour, le stratège en chef de Mercedes, James Vowles, a demandé par radio à Bottas de ralentir son rythme de plusieurs secondes et de retenir Albon dans le processus pour s'assurer que le Britannique ne soit pas dépassé et ne tombe au sixième rang.

Lire aussi :

Wolff a reconnu que cette consigne n'avait pas été facile à donner mais que l'écurie n'avait pas le choix au vu de la situation. "Ce n'est pas une super décision, mais l'undercut était bien plus puissant que ce que tout le monde imaginait. Je ne pense pas que Ferrari voulait inverser ses pilotes, en laissant Sebastian [Vettel] s'arrêter le premier. Et nous avons risqué la position de Lewis en le laissant en piste afin de protéger la victoire."

"C'est pourquoi nous avons ralenti Valtteri pour qu'Albon reste derrière, car Lewis serait ressorti derrière Albon. Donc globalement, le résultat de l'équipe aurait été pire si Valtteri n'avait pas fait ça. Nous lui devons cette position."

Bottas comprend la décision de Mercedes

Même si Bottas a reconnu que devoir rouler plus lentement pour éviter de dépasser son rival au Championnat du monde n'était pas naturel et pouvait sembler difficile à avaler de l'extérieur, il estime qu'il n'aurait pas été logique pour Mercedes de lui permettre de passer devant Hamilton. Quand il lui a été demandé par Motorsport.com s'il était déçu de la décision, le Finlandais a déclaré : "Eh bien, je le savais déjà à ce moment-là parce qu'il y a certaines règles que nous suivons."

Lire aussi :

"Avant l'arrêt, toujours, celui qui est mieux qualifié, celui qui est toujours devant avant les arrêts au stand, a toujours la priorité. Évidemment, vous pouvez choisir de raccourcir ou de rallonger. Il a choisi de rallonger, et ensuite c'est mon tour, c'est comme cela que ça se passe. Si j'avais été à fond et avait fait l'undercut, Albon l'aurait fait également. Donc je comprends totalement la position de l'écurie et je sais qu'il fera la même chose si c'est l'inverse. Je m'assurerai que ce soit le cas en situation inverse, et j'ai confiance dans le fait que ce sera le cas."

"Bien sûr, de l'extérieur, ça a l'air plutôt moche et de mon point de vue, c'est complètement contre son instinct de ralentir et de ne pas dépasser son équipier – ça n'a aucun sens. Mais c'est là, ce genre de règle, depuis je ne sais pas combien de temps au sein de l'écurie, au moins depuis que je suis arrivé. Mais ça marche dans les deux sens, ce n'est pas que pour Lewis, c'est dans les deux sens. Donc ça va."

Avec Jonathan Noble et Scott Mitchell 

Article suivant
Accrochage Räikkönen/Kvyat : aucune sanction des commissaires

Article précédent

Accrochage Räikkönen/Kvyat : aucune sanction des commissaires

Article suivant

Verstappen : Singapour, un "signal d'alarme" pour Red Bull

Verstappen : Singapour, un "signal d'alarme" pour Red Bull
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Singapour
Catégorie Course
Pilotes Valtteri Bottas Boutique
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Fabien Gaillard