Formule 1
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Verstappen : Singapour, un "signal d'alarme" pour Red Bull

partages
commentaires
Verstappen : Singapour, un "signal d'alarme" pour Red Bull
Par :
Co-auteur: Emmanuel Touzot
23 sept. 2019 à 07:30

Après un week-end compliqué en retrait des Ferrari et des Mercedes, sur un circuit où l'on attendait les Red Bull en favorites, Max Verstappen admet qu'il s'agit d'un "signal d'alarme" pour l'écurie au taureau.

En qualifications comme en course, Max Verstappen a eu des difficultés à suivre le rythme des Ferrari et des Mercedes, se plaignant samedi soir d'un manque d'adhérence sur sa monoplace après avoir signé le quatrième temps. En course, il a terminé sur le podium après avoir dépassé Lewis Hamilton lors des arrêts au stand. Bien qu'il ait rebondi après deux mauvais week-ends à Spa et Monza, où il avait été impliqué dans des accrochages au premier tour, le Néerlandais n'est toutefois pas satisfait de sa troisième place.

Lire aussi :

"Ce n'est pas assez bon", a-t-il regretté. "Nous sommes venus ici pour gagner et nous n'y sommes pas parvenus. [Samedi] était pire que [dimanche], mais je dirais que c'est un petit signal d'alarme. Depuis l'Autriche, c'est possiblement notre pire course en termes de performance, alors que nous nous attendions à être performants."

"J'ai quelques idées pour savoir ce qui s'est passé, donc nous analyserons tout et nous verrons si nous pouvons déjà faire mieux à Sotchi. Le tracé n'est pas fantastique pour nous mais on peut clairement voir si la voiture est rapide dans les virages ou non. Je pense qu'ici, clairement, elle ne fonctionnait pas comme je le voulais dans un trop grand nombre de virages. Nous allons rentrer à l'usine et voir ce que nous pouvons améliorer."

S'il affichait la satisfaction d'avoir réussi à dépasser Hamilton lors des arrêts au stand, Verstappen n'a rien pu faire pour aller chercher les Ferrari. Il est parvenu à suivre leur rythme lors de la phase initiale de la course, c'est-à-dire durant les 20 tours où Charles Leclerc a imposé un rythme ralenti pour économiser ses pneus, mais a dû céder du terrain par la suite sur les monoplaces au cheval cabré.

"Je pense que pendant la course, je pouvais suivre un peu. Je n'étais pas en position d'attaquer, mais j'ai au moins pu suivre les voitures devant moi, elles ne se sont jamais vraiment envolées. Bien sûr, tout tournait autour de l'économie des pneus au départ, donc je roulais vraiment lentement. Je pense qu'on s'est arrêtés au bon moment, on a fait l'undercut sur Lewis, c'était très positif, et de là il a juste fallu rester alerte avec les relances de la voiture de sécurité. Mais on a tout géré plutôt bien et je crois que pour nous, après les difficultés rencontrées en qualifications, c'était quand même bon d'être sur le podium."

Lire aussi :

Le directeur technique de Red Bull, Adrian Newey, reconnaît lui aussi que le week-end a été compliqué pour son équipe. "Nous n'étions pas très heureux de nos performances en qualifications donc depuis la quatrième place de la grille, c'est probablement ce que nous pouvions espérer de mieux", a-t-il déclaré à Motorsport.com. "Mercedes a pris un risque en pensant qu'après notre arrêt, nous serions retenus derrière d'autres voitures. Nous sommes passés, et le problème était que le pneu tendre s'effondrait si rapidement que Lewis n'était pas plus rapide que Giovinazzi en tête de ce groupe."

Le top 3 du GP de Singapour :

P. # Pilote Constructeur Moteur Temps Écart
1 5 Germany Sebastian Vettel Ferrari Ferrari 1:58'33.667  
2 16 Monaco Charles Leclerc Ferrari Ferrari 1:58'36.308 2.641
3 33 Netherlands Max Verstappen Red Bull Honda 1:58'37.488 3.821

Article suivant
La consigne de Mercedes à Bottas : "pas super" mais nécessaire

Article précédent

La consigne de Mercedes à Bottas : "pas super" mais nécessaire

Article suivant

Binotto : Ferrari a "considéré une inversion" entre Vettel et Leclerc

Binotto : Ferrari a "considéré une inversion" entre Vettel et Leclerc
Charger les commentaires