Formule 1
03 juil.
-
05 juil.
Événement terminé
10 juil.
-
12 juil.
Événement terminé
17 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
4 jours
31 juil.
-
02 août
EL1 dans
18 jours
C
GP du 70e Anniversaire
07 août
-
09 août
EL1 dans
25 jours
14 août
-
16 août
EL1 dans
32 jours
28 août
-
30 août
EL1 dans
46 jours
04 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
53 jours
C
GP de Toscane
11 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
60 jours
25 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
74 jours

Toro Rosso brandit le contrat de James Key face à McLaren

partages
commentaires
Toro Rosso brandit le contrat de James Key face à McLaren
Par :
26 juil. 2018 à 16:41

Tandis que McLaren a annoncé plus tôt dans la journée le recrutement de James Key, Toro Rosso assure ne pas avoir donné son accord à un tel transfert de son directeur technique. Une attitude probablement stratégique.

James Key, Technical Director, Toro Rosso
Le nez et l'aileron avant d'une Toro Rosso STR13
Franz Tost, directeur de Toro Rosso
Franz Tost, directeur de Toro Rosso
Brendon Hartley, Toro Rosso STR13, devant Pierre Gasly, Toro Rosso STR13, Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14, et Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33
Le logo McLaren sur le matériel des stands
Nez et ailerons de la Scuderia Toro Rosso STR13
Fernando Alonso, McLaren MCL33, devant Esteban Ocon, Force India VJM11
Fernando Alonso, McLaren MCL33

L'officialisation faite par McLaren à la mi-journée a été brève et laconique, puisque l'écurie britannique n'a donné aucun détail concernant le futur contrat de James Key à Woking, ni même la date à laquelle il pourrait commencer à travailler.

Face à cette annonce, Toro Rosso assure dans le paddock de Budapest que son directeur technique a un engagement à long terme avec l'écurie, et qu'aucun accord n'a été donné pour le moment afin qu'il puisse rejoindre McLaren. Le principal intéressé n'est pas présent sur le Hungaroring ce week-end, mais travaillerait toujours à l'usine de Faenza, en Italie.

"James a un contrat à long terme avec Toro Rosso", a rappelé à Motorsport.com Franz Tost, le directeur de l'équipe. "C'est tout ce que je peux dire à ce sujet. Il n'y a rien de plus à dire."

"Je pense qu'ils [McLaren] viendront nous voir. Nous verrons, ou pas. Je n'ai pas de raison d'en discuter avec eux, car nous avons un contrat. Tout a été dit."

Lire aussi :

Certaines sources laissent entendre que Toro Rosso pourrait en fait utiliser cette situation et le rapport de force contractuel autour de James Key pour tenter de s'attacher les services de Lando Norris pour 2019. Le jeune pilote britannique est courtisé par le giron Red Bull depuis plusieurs semaines maintenant, alors que l'avenir de Brendon Hartley aux côtés de Pierre Gasly s'inscrit clairement en pointillés.

La posture prise ce jeudi par l'écurie italienne serait uniquement stratégique alors que les négociations avec McLaren n'ont pas encore abouti définitivement. De plus, la durée d'inactivité de James Key avant de pouvoir débuter à Woking est encore inconnue, et il s'agit d'un point particulièrement crucial en Formule 1.

Si James Key venait bel et bien à quitter Toro Rosso, il s'agirait d'un coup dur sur le plan technique mais, bien qu'affirmant ne pas l'envisager dans son discours de façade, Franz Tost ne redouterait pas un tel départ.

"Bien sûr, toute cette histoire autour de James ne nous aide pas. C'est clair", admet l'Autrichien. "Mais je pense que sur le plan technique, l'équipe est suffisamment forte, et il y a une bonne vision de ce que nous avons pour tout ça. Mais il nous faut aussi du temps, tout simplement. J'espère que nous apporterons des évolutions [sur la STR3] durant la deuxième partie de saison, et si elles fonctionnent comme prévu, j'espère que nous pourrons réduire l'écart."

Propos recueillis par Adam Cooper

Article suivant
McLaren a changé le châssis de Vandoorne

Article précédent

McLaren a changé le châssis de Vandoorne

Article suivant

Photos - Jeudi au GP de Hongrie

Photos - Jeudi au GP de Hongrie
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes AlphaTauri Boutique
Auteur Basile Davoine