Course - Hamilton vainc Räikkönen malgré un accrochage avec Vettel !

partages
commentaires
Course - Hamilton vainc Räikkönen malgré un accrochage avec Vettel !
Par : Benjamin Vinel
2 sept. 2018 à 14:32

Lewis Hamilton a remporté une superbe victoire au Grand Prix d'Italie, lors d'une course marquée par son accrochage avec son rival pour le titre Sebastian Vettel.

Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09 and Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso STR13
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18, Sebastian Vettel, Ferrari SF71H et Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team RS 18, devant Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS 18
Esteban Ocon, Racing Point Force India VJM11, devant Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso STR13 et Fernando Alonso, McLaren MCL33
Lance Stroll, Williams FW41 and Esteban Ocon, Racing Point Force India VJM11
Charles Leclerc, Sauber C37
Fernando Alonso, McLaren MCL33
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18, et Fernando Alonso, McLaren MCL33, luttent roue dans roue
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09, devant Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09
Sergey Sirotkin, Williams FW41
Sergio Perez, Racing Point Force India VJM11
Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso STR13
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33
Marcus Ericsson, Sauber C37
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS 18
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14 envoie du gravier dans les airs
Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso STR13 envoie du gravier dans les airs

Ferrari monopolisait la première ligne devant les Tifosi avec la première pole position de Kimi Räikkönen cette saison et Sebastian Vettel à ses côtés. Suivaient Lewis Hamilton, Valtteri Bottas et Max Verstappen, Daniel Ricciardo ayant été relégué en fond de grille par des pénalités moteur. L'Australien a justement pris le départ en tendres, quand la plupart de ses rivaux étaient en supertendres.

Accrochage Hamilton/Vettel !

Räikkönen est parvenu à conserver la tête à l'extinction des feux, non sans commettre un blocage de roue au premier freinage. Hamilton s'est ensuite porté à la hauteur de Vettel en prenant l'aspiration dans la Curva Grande, lui faisant l'extérieur dans la Variante della Roggia... avec un contact qui a expédié l'Allemand en tête-à-queue ! Les commissaires ne jugeront pas utile d'infliger de sanction à l'un des belligérants.

Brendon Hartley ayant été victime d'un accrochage avec Stoffel Vandoorne et Marcus Ericsson avant même le premier virage, la voiture de sécurité est intervenue et plusieurs concurrents en ont profité pour se débarrasser de leur arrêt au stand obligatoire, à savoir Ricciardo, Vettel, Ericsson et Nico Hülkenberg, avec un changement d'aileron à la clé pour le quadruple Champion du monde. Plus tard, Kevin Magnussen est également passé par la pitlane après un contact avec Sergio Pérez dans le premier Lesmo, qui a endommagé le Haas.

Hamilton prend la tête... très brièvement

Dès le restart, Hamilton a pris l'aspiration de Räikkönen et l'a doublé avant même le freinage de la Variante del Rettifilo, mais le pilote Ferrari a riposté avec succès dans la Variante della Roggia ! Verstappen était troisième, ayant freiné plus tard que Bottas au départ, devant Romain Grosjean et Carlos Sainz.

Vettel et Ricciardo, quant à eux, ont entamé leur remontée, non sans batailler entre eux dans la Parabolica ! Ils étaient respectivement 11e et 13e au dixième tour, le pilote Red Bull subissant une résistance particulièrement farouche de son futur remplaçant Pierre Gasly, alors que Fernando Alonso rentrait au stand pour abandonner, victime d'un problème technique.

À ce stade, Räikkönen menait avec une seconde d'avance sur Hamilton, six sur Verstappen, sept sur Bottas et 14 sur Grosjean. Hamilton ne lâchait rien, revenant un temps dans la zone DRS de son rival. Sainz, quant à lui, se retrouvait sous la pression d'Esteban Ocon, qui s'est emparé de la sixième place au 14e tour.

De son côté, Vettel s'est aisément défait des Williams, mais la Force India de Pérez lui a donné davantage de fil à retordre, le pilote Ferrari retardant trop son freinage au premier virage pour garder l'avantage. Vettel l'a définitivement doublé au 18e tour pour entrer dans le top 8, et accusait alors 28 secondes de retard sur son coéquipier Räikkönen.

Pendant ce temps, Bottas lançait une première attaque – de très loin – sur Verstappen pour la troisième place, les deux hommes bloquant leurs roues et le Néerlandais coupant la Variante del Rettifilo. Plus loin, Vettel a chipé la septième place à Sainz, alors que Hamilton maintenant une pression intense sur Räikkönen.

Ricciardo trahi par la mécanique

Le leader de la course est justement rentré au stand à la fin du 20e des 53 tours, reprenant la piste juste devant la Haas de Romain Grosjean. Les mécaniciens Mercedes s'étaient également présentés dans la pitlane, mais Hamilton a finalement continué d'enchaîner les chronos rapides pendant les boucles suivantes... Räikkönen était toutefois légèrement plus rapide avec ses gommes tendres neuves, signant le meilleur tour en course !

Or, Ricciardo a été contraint à l'abandon dans un panache de fumée au 24e tour, lui qui était équipé de la toute nouvelle spécification de l'unité de puissance Renault. Malgré la présence de commissaires sur le bas-côté, s'activant autour de la RB14, la course n'a pas été neutralisée autrement que par un double drapeau jaune.

Bottas, parfait lieutenant

Hamilton s'est finalement arrêté au 28e passage et a repris la piste à cinq secondes de Räikkönen, mais le Finlandais allait se retrouver face à un obstacle de taille : la Mercedes bien plus lente de son compatriote Valtteri Bottas, qui ne s'était pas encore arrêté !

Bottas, qui s'est déclaré ouvert aux consignes d'équipe ce week-end, a parfaitement joué son rôle en retardant la Ferrari. Car il n'a fallu que quelques tours pour que Hamilton rattrape ses cinq secondes de retard ! Bottas est finalement rentré au stand après 36 boucles, se retrouvant à trois secondes de Max Verstappen.

Hamilton double Räikkönen par l'extérieur

Il restait donc 17 tours à Hamilton pour surpasser Räikkönen, mais le pilote Mercedes peinait à porter une attaque, même s'il se maintenait à moins d'une seconde. Pendant ce temps, Bottas lançait l'assaut sur Verstappen au premier virage, le Néerlandais le tassant (sûrement involontairement) au freinage et le contraignant à prendre l'échappatoire, ce qui lui a valu une pénalité de cinq secondes. "Je lui ai laissé de la place... Ils font du super boulot pour tuer la course, franchement !" lâchait Verstappen à la radio, à l'annonce de sa sanction.

C'est au 45e tour que Hamilton a attaqué Räikkönen pour la première fois, par l'extérieur dans la Variante del Rettifilo, avec succès : le quadruple Champion du monde s'est emparé de la tête de la course grâce à cette superbe manœuvre.

Par la suite, Hamilton a pris la poudre d'escampette pour remporter une victoire cruciale dans la lutte pour le titre, devançant un Kimi Räikkönen auteur du 100e podium de sa carrière en Formule 1, son 30e consécutif sans victoire. Max Verstappen s'est accroché à une troisième place qu'il allait de toute façon perdre à cause de sa pénalité, cédant la troisième marche du podium à Valtteri Bottas tandis que Sebastian Vettel, auteur d'une remontée efficace après l'accrochage du premier tour, a pris la quatrième place.

Les tricolores ont brillé, encore une fois, puisque Romain Grosjean était le meilleur des autres en sixième place, juste devant son compatriote Esteban Ocon. Avec Sergio Pérez huitième, Force India a pris le huitième du championnat des constructeurs. Carlos Sainz et Lance Stroll complétaient le top 10.

Italy GP d'Italie

  Pilote Équipe Trs Écart Pts
1 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 53   25
2 Finland Kimi Räikkönen Ferrari 53 8.705 18
3 Finland Valtteri Bottas Mercedes 53 14.066 15
4 Germany Sebastian Vettel Ferrari 53 16.151 12
5 Netherlands Max Verstappen Red Bull 53 18.208 10
6 France Romain Grosjean Haas 53 56.320 8
7 France Esteban Ocon Force India 53 57.761 6
8 Mexico Sergio Pérez Force India 53 58.678 4
9 Spain Carlos Sainz Jr. Renault 53 1'18.140 2
10 Canada Lance Stroll Williams 52 1 tour 1
11 Russian Federation Sergey Sirotkin Williams 52 1 tour  
12 Monaco Charles Leclerc Sauber 52 1 tour  
13 Belgium Stoffel Vandoorne McLaren 52 1 tour  
14 Germany Nico Hülkenberg Renault 52 1 tour  
15 France Pierre Gasly Toro Rosso 52 1 tour  
16 Sweden Marcus Ericsson Sauber 52 1 tour  
17 Denmark Kevin Magnussen Haas 52 1 tour  
Ab Australia Daniel Ricciardo Red Bull      
Ab Spain Fernando Alonso McLaren      
Ab New Zealand Brendon Hartley Toro Rosso      
Prochain article Formule 1
Pirelli dévoile les stratégies pour le GP d'Italie

Article précédent

Pirelli dévoile les stratégies pour le GP d'Italie

Article suivant

Kimi Räikkönen élu "Pilote du Jour" du GP d'Italie 2018

Kimi Räikkönen élu "Pilote du Jour" du GP d'Italie 2018
Charger les commentaires