Ricciardo a vu Renault gagner en confiance en deux ans

Daniel Ricciardo salue l'évolution qu'a connue l'écurie Renault pendant les deux ans qu'il y a passés, non seulement en matière de résultats mais aussi d'état d'esprit.

Ricciardo a vu Renault gagner en confiance en deux ans

Daniel Ricciardo a rejoint Renault F1 Team pour les saisons 2019 et 2020 de Formule 1, alors que l'écurie tricolore venait d'atteindre la quatrième place du championnat des constructeurs avec 122 points. Malgré ce résultat, cela représentait certainement un pas en arrière pour un l'Australien en provenance de Red Bull, d'autant que la campagne 2019 n'a pas satisfait les attentes : cinquième avec 91 unités au compteur.

Lire aussi :

Des progrès notables ont cependant été effectués l'an passé, et si Renault est resté à la cinquième place, l'équipe au losange a engrangé 181 points grâce à trois podiums notamment, deux pour Daniel Ricciardo et un à l'actif d'Esteban Ocon. La campagne 2019 décevante avait toutefois incité le trentenaire à se tourner vers McLaren pour 2021 avant même le début de saison effectif l'an passé, et il quitte donc une écurie qu'il voit finalement sur une pente ascendante.

"J'ai vu bien plus de confiance dans l'équipe, notamment le personnel", analyse l'Australien. "Il y avait ce sentiment de 'oui, on peut le faire', alors que j'ai l'impression d'avoir débarqué dans un environnement un peu plus timide au début. Ce n'est pas une critique, c'est juste que l'équipe n'avait pas l'habitude. Elle n'avait pas eu de succès depuis pas mal d'années [le dernier podium datait de 2015, ndlr], donc tout le monde commençait à douter de soi."

Ricciardo tire ainsi une conclusion positive de son passage à Enstone : "Si je fais un bilan global, je dirais que c'est un succès. J'imagine qu'il y a différents niveaux de succès. Le vrai succès serait de gagner un titre en deux ans, mais monter sur le podium deux fois avait réellement un goût de succès."

"Ce n'est pas comme si nous avions signé de bons résultats grâce à la chance. Je crois vraiment que nous étions au niveau et que nous avons persévéré. Il y a eu beaucoup de quatrièmes places, et nous avons enfin concrétisé." Habitué au podium avec 29 apparitions dans le top 3 chez Red Bull, Ricciardo a effectivement fini quatrième à quatre reprises au volant d'une Renault avant de décrocher une troisième place.

"Je pense que ce redressement, ce pas en avant de [2019] à [2020], montre que le travail qui a été fait l'an dernier et ces bases qui ont été posées ont porté leurs fruits, et nous avons bien profité de ces leçons de 2019. Je n'en revendique pas tout le mérite, mais le feedback que je donnais a aidé, et tout le monde essayait d'avancer. Donc je vois ça comme un succès, de ce point de vue-là."

Rappelons que l'écurie a été rebaptisée Alpine pour 2021, avec le départ du directeur général Cyril Abiteboul et l'arrivée de Fernando Alonso à la place de Ricciardo.

Propos recueillis par Luke Smith

partages
commentaires
Pierre Gasly positif au COVID-19
Article précédent

Pierre Gasly positif au COVID-19

Article suivant

Ferrari voulait lancer Valentino Rossi en Grand Prix avec Sauber

Ferrari voulait lancer Valentino Rossi en Grand Prix avec Sauber
Charger les commentaires
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021
Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda Prime

Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda

Max Verstappen trouve les pénalités moteur "illogiques", toutefois elles sont en vigueur depuis désormais quatre saisons et ont en grande partie été façonnées par les difficultés rencontrées par Honda au moment de son retour en F1. Retour sur l'évolution récente des sanctions concernant les unités de puissance.

Formule 1
20 nov. 2021