Un début de saison sans équipes italiennes est-il possible ?

L'épidémie de coronavirus qui sévit dans le monde entier touche en particulier l'Italie en Europe, et cela pourrait avoir des conséquences sur les équipes transalpines engagées en F1.

Un début de saison sans équipes italiennes est-il possible ?

L'épidémie de coronavirus qui sévit depuis maintenant plusieurs semaines semble se propager de plus en plus vite, notamment en Italie, et les autorités des autres pays commencent à craindre la visite de ressortissants italiens. C'est le cas du Qatar, ce qui a mené à l'annulation du Grand Prix de la catégorie MotoGP prévu cette semaine dans le pays, et d'autres pourraient suivre. La question se pose aussi pour les Grands Prix de Formule 1 d'Australie et de Bahreïn, qui doivent être enchaînés en deux semaines, ce qui impliquerait de ne pouvoir respecter de période de quarantaine de 14 jours.

Le problème serait évidemment plus présent pour les équipes italiennes, Ferrari et AlphaTauri, qui seraient alors dans l'impossibilité de se rendre sur place. Dans le cas où deux équipes seraient manquantes et les autres seraient prêtes à courir, une décision de maintenir les événements pourrait-elle être prise avec moins de concurrents ? Le directeur d'AlphaTauri, Franz Tost, est sceptique.

"Si certaines équipes ne peuvent pas courir pour n'importe quelle raison, je n'y ai pas pensé et je ne suis pas non plus décisionnaire, mais je pense qu'il serait injuste de débuter la saison. C'est un gros désavantage, pour qui que ce soit [qui serait concerné]", juge Tost auprès de Motorsport.com, alors que son équipe pourrait directement être touchée par des mesures visant les Italiens dans le paddock.

Lire aussi :

Mais l'Autrichien ne désespère pas que des solutions soient trouvées pour que la saison se déroule avec un calendrier modifié, et non raccourci. En dépit des difficultés auxquelles fait déjà face le Grand Prix de Chine pour trouver une nouvelle date, l'Autrichien est persuadé que la pause estivale et le mois de décembre pourraient exceptionnellement être utilisés : "Je suis optimiste quant au fait que nous aurons 22 courses, car en novembre et en décembre, nous avons beaucoup de temps pour faire des courses, ainsi qu'en août."

Pas seulement deux équipes concernées

Mattia Binotto, le directeur de Ferrari, juge qu'il serait impossible de laisser les équipes ayant des membres en Italie de côté, puisque les ingénieurs moteur de la Scuderia sont présents dans les garages de Haas et Alfa Romeo, ce qui concernerait donc quatre équipes et non deux. Il rappelle également que la situation pourrait être compliquée pour le manufacturier pneumatique Pirelli, lui aussi basé de l'autre côté des Alpes.

"Je dis que ce ne sont pas seulement deux [équipes], car nous fournissons de l'aide aux équipes Haas et Alfa Romeo, donc ce seront au moins quatre équipes, plus la situation de Pirelli, que nous devrons comprendre", rappelle Binotto. "Quelle sera donc la situation si, finalement, quatre équipes ne peuvent pas courir ? La course sera-t-elle maintenue ou non ? Ce n'est pas ma décision."

Propos recueillis par Jon Noble

partages
commentaires
Le GP d'Australie se prépare comme prévu malgré le coronavirus
Article précédent

Le GP d'Australie se prépare comme prévu malgré le coronavirus

Article suivant

Vettel juge que Mercedes est "plus à l'aise" avec sa monoplace

Vettel juge que Mercedes est "plus à l'aise" avec sa monoplace
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Formule 1
4 déc. 2021
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021