Distancé et en difficulté, Hamilton perd son optimisme

Fort de son immense expérience en Formule 1, Lewis Hamilton a conscience que ses chances de titre s'amenuisent en 2021.

Distancé et en difficulté, Hamilton perd son optimisme
Charger le lecteur audio

Défait par Max Verstappen pour la victoire au Grand Prix de Mexico, Lewis Hamilton voit son retard sur le Néerlandais passer à 19 points au championnat des pilotes, alors qu'il ne reste que quatre courses à disputer en cette saison 2021 de Formule 1.  Les statistiques ne sont pas en la faveur du Britannique : depuis le début de la saison, quand Verstappen n'est pas impliqué dans des incidents, il finit immanquablement dans les deux premiers, auteur de neuf victoires et cinq deuxièmes places. De surcroît, il a dominé les deux derniers Grands Prix de main de maître, sur des pistes aux caractéristiques pourtant différentes.

Mercedes va espérer que le rapport de force ne soit pas aussi marqué sur un circuit d'Interlagos qui est également un terrain de chasse favorable à Red Bull. Si la domination du taureau rouge s'y confirmait, ce serait effectivement très mauvais signe pour Hamilton.

"Il reste quatre courses… 19 points, ça fait beaucoup de points, et [Verstappen] a remporté beaucoup de victoires cette année", a souligné l'Anglais après la course. "Je pense que s'ils conservent leur vitesse supérieure d'aujourd'hui lors des prochaines courses, alors nous serons en mauvaise posture. Je ne sais pas s'ils utiliseront cet aileron énorme qu'ils avaient aujourd'hui, nous le découvrirons en arrivant là-bas, mais j'espère que nous serons plus proches."

C'est déjà la onzième fois de sa carrière que Hamilton joue le titre en Formule 1, aussi ne se fait-il pas d'illusions sur la suite des événements dans un tel mano a mano, même s'il n'avait pas eu de concurrent si sérieux pour le titre en dehors de sa propre écurie depuis la bataille à quatre qui avait marqué la saison 2010.

Lorsqu'il lui a été demandé si la victoire était impérative au Brésil, Hamilton a nuancé : "Naturellement, je pense devoir gagner chaque course, car nous avons besoin de ces points supplémentaires, de ne pas perdre ces points, d'essayer d'en regagner. C'était l'objectif pour la dernière course, et la course précédente, et celle d'encore avant, ainsi qu'ici ce week-end. Mais ils sont juste trop rapides, alors nous donnons tout ce que nous avons mais malheureusement ça ne suffit pas pour se battre avec eux en ce moment."

Verstappen, lui, préfère garder les pieds sur terre et ne mettrait pas sa main à couper que Red Bull aura au Brésil le même avantage qu'à Mexico en matière de performance. Lorsqu'il lui a été demandé si la dynamique était désormais fermement dans son camp, Verstappen a répondu : "Je ne crois pas en la dynamique. À chaque course il faut que nous essayions d'être parfaits jusqu'au moindre détail et nous ne l'étions pas [en qualifications], alors les choses peuvent très vite mal tourner, ou bien tourner. Ça va être vraiment serré et passionnant jusqu'au bout. Ce circuit [Mexico, ndlr] a toujours été vraiment bon pour nous, je m'attends à ce que ça ne se passe pas comme aujourd'hui au Brésil."

Lire aussi :

partages
commentaires

Voir aussi :

Pérez impuissant face à la vitesse de pointe de la Mercedes
Article précédent

Pérez impuissant face à la vitesse de pointe de la Mercedes

Article suivant

La F1 va interdire les gardes du corps sur la grille

La F1 va interdire les gardes du corps sur la grille
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Formule 1
26 janv. 2022
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021