Durée et salaire ne retardent pas la prolongation de Lewis Hamilton

Considérée comme acquise mais toujours pas officialisée, la prolongation de contrat de Lewis Hamilton chez Mercedes se fait attendre. Une question de "détails", assure Toto Wolff.

Lewis Hamilton, Mercedes-AMG

Plus Toto Wolff annonce l'imminence de la prolongation de contrat de Lewis Hamilton, plus celle-ci semble se faire attendre ! Néanmoins, ce sont des détails qui semblent bel et bien retarder l'officialisation de ce nouveau bail, rappelant la saga déjà vécue il y a deux ans. Le doute, lui, est infime puisque les deux parties clament de bon cœur qu'elles poursuivront l'aventure ensemble. Reste à connaître la durée sur laquelle elles se sont accordées.

Rien n'a encore été signé, et la situation n'évoluera pas avant le Grand Prix de Grande-Bretagne en fin de semaine. Face à ces négociations qui s'éternisent, Mercedes assure que les raisons ne sont en tout cas pas financières et que rien n'est remis en cause, dans un paddock où les rumeurs bruissent souvent très vite.

"On veut que tout soit parfait, dans les moindres détails, et il arrive que l'on se retrouve dans une situation où tout est dans une niche", justifie Toto Wolff, directeur de Mercedes. "Mais il ne s'agit pas du tout d'une discussion d'argent. Il s'agit de l'avenir, de ce que l'on veut faire correctement et de manière optimisée. On ne parle plus de durée ou d'argent. Ce ne sont que d'autres sujets."

Après des Grands Prix prometteurs à Barcelone et à Montréal, Mercedes a subi un revers en Autriche et Lewis Hamilton a vécu une course très compliquée. Marquée par la polémique incessante des limites de piste, elle a aussi vu Toto Wolff intervenir directement à la radio pour demander à son pilote de se reconcentrer. Des propos qui n'étaient toutefois le signe d'aucune tension.

"Vous devriez nous entendre quand on se parle au téléphone ou que l'on se rencontre", désamorce immédiatement Toto Wolff. "Ce n'est rien ! Je pense que l'on a passé un mauvais week-end, tous les membres de l'équipe, et cela ne fait que nous rendre plus forts. On a énormément discuté des limites de piste et de leur mise en application. J'ai voulu m'assurer que l'on tirait le meilleur parti d'un package qui n'était pas performant, et que l'on donnait le meilleur de nous-mêmes."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Alpine attend beaucoup d'un nouvel aileron avant à Silverstone
Article suivant McLaren ne voulait pas d'une livrée spéciale 100% chrome

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France