EL1 - Bottas devance Verstappen et bat le record du Mugello

Valtteri Bottas a signé le meilleur temps d'une première séance d'essais studieuse au Grand Prix de Toscane, battant largement le record du circuit précédemment détenu par Rubens Barrichello au passage.

EL1 - Bottas devance Verstappen et bat le record du Mugello

Tous les pilotes ont pris la piste dès les premiers instants de la séance, à l'exception de la Racing Point de Lance Stroll, restée au garage pendant une demi-heure. Ces premiers essais du week-end revêtaient une importance particulière pour l'ensemble du plateau puisque le Mugello n'avait pas été visité par la F1 depuis des essais en 2012.

Lire aussi :

Pour McLaren, la séance était encore plus cruciale : Carlos Sainz testait un nouveau museau inspiré par Mercedes, d'une importance majeure compte tenu du gel des monoplaces qui sera acté au-delà du 30 septembre.

"Nous voulons simplement collecter des données car nous avons trouvé une bonne direction en soufflerie", explique le directeur d'équipe Andreas Seidl. "C'est quelque chose que nous voulons confirmer en piste tout d'abord, avant de décider si c'est quelque chose que nous voulons apporter en piste plus tard cette année."

"[Le museau] n'est pas encore en état d'être utilisé en course. Aujourd'hui, ce sont vraiment des essais expérimentaux pour collecter des données à des fins de comparaison avec ce que nous avons vu en soufflerie avant de prendre une décision finale. Si c'est positif, nous espérons pouvoir l'apporter d'ici les deux ou trois prochaines courses. Espérons que le gain soit suffisamment clair pour qu'il devienne la norme."

Valtteri Bottas a donné le ton avec un premier tour en 1'22"124 chaussé de pneus durs, avant d'enchaîner avec plusieurs boucles en 1'20, mais c'est Pierre Gasly qui est devenu le premier pilote à tourner en moins de 80 secondes : 1'19"859 avec les mediums.

Lire aussi :

Lors des 40 minutes à l'issue desquelles un train de pneumatiques doit être rendu à Pirelli, quatre pilotes ont fait mieux que le nouveau vainqueur en Grand Prix : Max Verstappen en 1'19"017 (durs), Lewis Hamilton en 1'19"069 (mediums), Charles Leclerc en 1'19"468 (mediums) et Valtteri Bottas en 1'19"754 (durs). Hamilton s'est d'ailleurs fait une petite frayeur en rentrant au stand avec seulement six secondes de marge sur la deadline des 40 minutes.

Les Haas fermaient la marche à plus de 2,3 secondes du meilleur temps, et Romain Grosjean allait se plaindre de son groupe propulseur : "Il y a un problème avec le moteur", déplorait le Français à la radio. "Je n'ai pas de puissance du tout entre les virages 2 et 3, 4 et 5, 10 et 11. Je ne sais pas ce qu'ils font avec la stratégie." Ce n'était pas une excellente nouvelle pour Grosjean, qui dispose d'un nouveau turbo et MGU-H.

Il y avait en tout cas de la marge pour faire mieux, et pas qu'un peu. Le record du circuit établi par Rubens Barrichello au volant de la toute-puissante Ferrari F2004 il y a 16 ans, en 1'18"704, n'a pas fait long feu, alors que les concurrents testaient les pneus tendres. Valtteri Bottas est allé quasiment une seconde plus vite, en 1'17"879, devançant Max Verstappen d'un demi-dixième.

Suivent Charles Leclerc, auteur d'une encourageante troisième place, avec trois dixièmes de déficit, devant Lewis Hamilton à une demi-seconde. Pierre Gasly complète le top 5 en 1'18"676, juste devant son compatriote Esteban Ocon et son coéquipier Daniil Kvyat. Lando Norris, Alexander Albon et Daniel Ricciardo sont les derniers membres du top 10, alors que Sebastian Vettel n'est que 13e, avec plus d'une seconde de retard sur l'autre Ferrari, celle de Leclerc.

Les Racing Point sont en fond de classement mais ont réalisé leur meilleur chrono en pneus durs ; elles ne devancent que la Williams de Nicholas Latifi, qui a également conclu la séance avec les gommes à bandes blanches et s'est fait remarquer par un tête-à-queue dans le premier secteur.

Italy Grand Prix de Toscane - Essais Libres 1

P. Pilote Constructeur Tours Temps Écart
1 Finland Valtteri Bottas Mercedes 33 1'17.879  
2 Netherlands Max Verstappen Red Bull 32 1'17.927 0.048
3 Monaco Charles Leclerc Ferrari 27 1'18.186 0.307
4 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 28 1'18.409 0.530
5 France Pierre Gasly AlphaTauri 30 1'18.676 0.797
6 France Esteban Ocon Renault 28 1'18.805 0.926
7 Russian Federation Daniil Kvyat AlphaTauri 31 1'18.839 0.960
8 United Kingdom Lando Norris McLaren 30 1'18.981 1.102
9 Thailand Alexander Albon Red Bull 34 1'19.068 1.189
10 Australia Daniel Ricciardo Renault 25 1'19.140 1.261

partages
commentaires

Voir aussi :

Pas de décision imminente pour les pilotes Red Bull et AlphaTauri

Article précédent

Pas de décision imminente pour les pilotes Red Bull et AlphaTauri

Article suivant

Racing Point : "Pérez a été tenu au courant de ce qui se passait"

Racing Point : "Pérez a été tenu au courant de ce qui se passait"
Charger les commentaires
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021